Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Eclairage

Flagrant délit de négationnisme !

14 Février 2011, 22:35pm

Publié par Simon Duplessis

http://library.flawlesslogic.com/dresden2.gifFP | International Hier 22:35

Des milliers d'Allemands ont formé dimanche une chaîne humaine à Dresde, dans l'est de l'Allemagne, pour rendre hommage aux victimes du bombardement allié de 1945 et protester contre un rassemblement de néo-nazis qui voulaient instrumentaliser cet anniversaire.

Dans la matinée, le chef du gouvernement régional de Saxe, Stanislaw Tillich, et de nombreuses personnalités politiques et religieuses ont déposé des gerbes au cimetière Heide où sont enterrées nombre des quelque 25.000 victimes qu'ont fait les bombardements anglo-américains de février 1945 en trois jours.

Un peu plus tard, 17.000 manifestants antifascistes ont formé une chaîne symbolique sur 3 km dans la vieille ville, malgré une pluie glacée, pour signifier leur opposition aux groupes néo-nazis qui devaient manifester dans l'après-midi.

 

Cette dépêche de l'AFP est intéressante . La boucherie de Dresde ne pouvant être cachée aux yeux du monde, et la marche annuelle du souvenir devenant de plus en plus populaire,  il fallait donc la  récupérer en  minimisant cette tuerie (25 000 morts au lieu de 150 000) et en stigmatisant les patriotes allemands qui ont réussi au cours des années à ne pas laisser dans l'oubli cette funeste journée du 13 février 1945. Ainsi,  on affirme que ce sont des néo-fascistes. Alors qui instrumentalise ?

Voici les médias pris encore une fois en flagrant délit de négationnisme et de récupération.

Redisons à ce propos que le responsable de ce crime de masse est le juif Churchill-Jacobson qui institua sans  aucune pudeur, avec Roosevelt, Staline  et De Gaulle,  le procès de Nuremberg. C'était peut être le meilleur moyen pour cacher leurs propres crimes (Hambourg, Dresde, Katyn, et plus tard Hiroshima et Nagasaki avec Truman)

 

 

 

Voir les commentaires

Rue Alphonse Aufschneider

9 Février 2011, 19:30pm

Publié par Simon Duplessis

http://storage.canalblog.com/82/72/569510/45658781.jpg

Bertrand Delanoë aime la Tunisie et il adore les jeunes hommes.

De plus , c'est un démocrate, un  vrai. C'est donc tout naturellement qu'il a désiré baptiser un lieu de Paris du nom de Mohamed Bouazizi, jeune vendeur de légumes tunisien, qui s'était immolé par le feu pour protester contre la saisie de sa marchandise. Son action est considérée comme un point de départ de  la révolution du Jasmin. La proposition a été votée à l'unanimité par le Conseil de Paris.

C'est très chouette . Mais on a du mal à imaginer le maire de Tunis demander qu'une rue de Tunis porte le nom d'Alphonse Aufschneider,  un valet de chambre, originaire de Schiltigheim dans le Bas Rhin, membre de l'Action Française,  tué le 6 février 1934, près de la place de la Concorde, d’une balle au cœur,  à 37 ans .

En revanche, on aurait pu rêver qu'il y ait  à Paris, un jour, une rue "Alphonse Aufschneider" .

 

les morts du 6 février

Voir les commentaires

Il faut changer le peuple !

9 Février 2011, 13:16pm

Publié par Simon Duplessis

 

 

Le peuple de gauche n'en veut plus de l'immigration

les élites de gauche, eux, en souhaitent encore plus ... malaise ?

 


Voir les commentaires

Fin prêts pour entrer à l'ENA !

4 Février 2011, 22:12pm

Publié par Simon Duplessis

 http://fgimello.free.fr/images/Sciences_Po_Paris_-redim-_Credit_photo_SIPA.JPGJe ne regrette pas d'être tombé par hasard  sur la prose  de la section PS Jean Zay de science po. C'est totalement édifiant en matière de désinformation et de terrorisme intellectuel

 

Voyons de plus près le texte écrit en réaction de la phrase choc de Marine Le Pen comparant la prière des musulmans dans la rue à une occupation : (bla bla bla bla)

Il importe également d’être vigilant face au danger de la stigmatisation et de l’amalgame qui sous-tend le débat sur ces questions. Il ne faut notamment pas confondre Islam et immigration, qui sont deux problématiques complètement distinctes. L’Islam n’a pas surgi de nulle part, comme voudrait nous le faire croire l’extrême droite, qui veut le faire passer pour une menace, dans le seul but de légitimer sa propagande intégriste et xénophobe qui ne se nourrit que  de l’exacerbation des peurs, du populisme et du besoin perpétuel de désigner un bouc émissaire, un ennemi intérieur qu’il faudrait exterminer. Il existe des Français de confession musulmane depuis plus d’un siècle, et rien ne peut justifier la stigmatisation honteuse que l’extrême-droite leur fait subir, au nom d’un obscurantisme qui ne dit pas son nom. La religion n’est pas un problème, qu’il s’agisse du Christianisme, de l’Islam ou d’autres ; le problème est celui de l’acceptation des différences et de l’enrichissement mutuel que représentent des cultures diverses, qu’il s’agisse de différences religieuses ou non.

 

Les techniques sont désormais bien connus

sources : http://www.vigli.org/desinfo.htm

Technique n°1 :

Evitement
Ne pas écouter la controverse, ne pas la voir, ne pas en parler. Si elle n’est pas rapportée, elle n’existe pas et il n’y a pas lieu de s’en occuper.

En l'occurrence, on ne répond pas au problème posé

Est ce dérangeant de se balader dans une rue de Paris remplie d'hommes les fesses en l'air  surtout si l'on est obligé de passer par dessus ou de faire un détour ? oui ? Non ?

Cela correspond t -il à notre culture religieuse ou à notre culture nationale ?

Poser la question , c'est y répondre.


Technique 2 :

Indignation; rejeter le sujet de façon indignée.

 Il ne faut notamment pas confondre Islam et immigration, qui sont deux problématiques complètement distinctes

Ah, bon ?pourtant :

En Allemagne, 40% des sondés répondent que l'islam est une "menace".

68% des Français et 75% des Allemands estiment aussi que les musulmans et les personnes d'origine musulmane ne sont pas bien intégrés dans leur société. (ça doit êtrre de notre faute à tous les coups)


Technique 3

Décrédibiliser le porteur du message. Par extension, associer les opposants à des dénominations impopulaires , lui prêter des intentions abjectes.

De temps en temps il faut changer d'expression. "Les heures les plus sombres de notre histoire "étant passées de mode, il faut savoir utiliser la base.

’"l'extrême droite", "propagande intégriste et xénophobe", " qui ne se nourrit que  de l’exacerbation des peurs," du populisme et du besoin perpétuel de désigner un bouc émissaire, un ennemi intérieur qu’il faudrait exterminer."


Technique 4

Fausse allégation :

L’Islam n’a pas surgi de nulle part, comme voudrait nous le faire croire l’extrême droite,

Non , effectivement . Elle vient esentiellement de l'Afrique du Nord par le biais de l'immigration !

La religion n’est pas un problème

Effectivement , il faut simplement regarder ce qui se passe en Egypte ou en Irak !

Quant à mettre le christianisme et l'islam sur un même plan ., c'est faire preuve d'une méconnaissance des deux religions.!

 

Technique 5

Affirmer des contre-vérités de façon péremptoire

Le problème est celui de l’acceptation des différences et de l’enrichissement mutuel que représentent des cultures diverses, qu’il s’agisse de différences religieuses ou non.

Ben voyons. Le français est colonialiste, raciste et con et ne voit pas tout ce que l'immigration lui apporte.

D'abord sur le plan financier ; il est difficile de parler d'enrichissement:

Selon Gérard Pince, "cette politique d'immigration  se traduit par une détérioration des Finances publiques et des comptes sociaux : l’immigration des pays tiers se solde par un déficit annuel de 50 milliards d’euros qui représente 84 % du déficit global de l’État (60 Mds en 2004). Au niveau du Produit Intérieur brut, les caractéristiques socioéconomiques de l’immigration des pays tiers entraînent en 2004 une moins-value de 67 milliards d’euros, ce qui représente annuellement une perte de 1.100 euros par habitant et de 4.400 euros pour une famille de 4 personnes (28.860 FF). En définitive, cette immigration appauvrit l’économie française au lieu de contribuer à son développement". Source ; Monde et Vie.

Sur le plan culturel, effectivement le  raï, le rap ou le tam tam nous ont beaucoup apporté, il faut l'avouer.

Pourtant, il semble déja que la mode vestimentaire (burka, voile, etc)  en vogue dans le monde musulman ne semble pas convenir aux dirigeants du PS (peut être ne sont ils pas passé par sciences po ?).


Technique n°6 : Innocence
Faire l’innocent. Quelle que soit la solidité des arguments de l’opposant, éviter la discussion en leur contestant toute crédibilité, toute existence de preuves, toute logique ou tout sens. Mélanger le tout pour un maximum d’efficacité.

Voir les commentaires

Sa peau au bout de ses idées

4 Février 2011, 18:48pm

Publié par Simon Duplessis

  http://blogsimages.skynet.be/images_v2/000/000/000/20100331/dyn003_original_229_300_pjpeg__acec79c3dae59701ca9bd0432b4ea66f.jpgLa cause est entendue. Brasillach n'aimait pas les communistes, les francs-maçons et les juifs.

De Gaulle n'ayant  pas jugé bon de le grâcier, l'écrivain a donc été fusillé le 6 février 1945 au fort de Montrouge après un procès vite expédié.

 

Pour certains,  on en a fait un martyr en le condamnant à mort,  pour d'autres il méritait son sort en raison de son  antisémitisme virulent et de sa collaboration avec l 'Allemagne nazie. Le fait est que Brasillach a payé très cher le fait  de ne pas être dans le camp des vainqueurs.

Durant son proçès, il concédait: "j'ai pu me tromper sur des hommes, des faits, des circonstances mais je n'ai rien à regretter de l'intention qui m'a fait agir."

 

Quant à son antijudaïsme, il ressemble à celui de Céline. Il n'est pas réel. Il n'a rien contre le juif en tant que juif. Il lui reproche seulement  de ne pas être totalement français, c'est à dire pas français du tout.

Il s'en explique:

"Notre doctrine essentielle est qu'il n'y a pas de fatalité. Si l'on croyait à la fatalité, on ne lutterait pas. Il n'y a pas de fatalité, et un noble esprit peut toujours échapper aux forces de sa race, mais c'est qu'il doit les combattre, car ces forces existent. Que le Juif soit naturellement révolutionnaire, c'est ce qu'affirmait Bernard Lazare."


"Dans ma ville natale, comme dans d'autres villes du Midi, il y a des Juifs établis depuis des siècles, de ces Juifs à demi assimilés, qui portent des noms à consonance française, avec qui la population s'est toujours fort bien entendue. Mais c'est un de ces Juifs du Midi, Crémieux, qui a promulgué en faveur de ses frères barbares la
funeste loi algérienne. L'assimilation n'a pas prévalu contre la race.
La méfiance est la règle d'or de la politique.
Il n'y a aucune raison pour faire porter à l'ensemble d'un peuple le poids des péchés de quelques-uns ?

Mais il n'y a aucune raison non plus pour absoudre et accueillir sans distinction tout un peuple étranger à cause des services de quelques-uns...."

 

"Les Juifs étaient des hommes comme les autres, mais que, lorsque sur dix Français dans une administration,
huit étaient Juifs, les Juifs n'étaient pas des Français comme les autres. C'est là, en effet, une part importante du problème"

 

Que sont donc les Juifs ? Ce sont des étrangers. « Dans une société bien faite, il ne devrait pas être plus
fâcheux d'être un Juif à statut en France, que d'y être un Polonais,
un Turc, un Anglais, un Allemand, ou un Brésilien. C'est l'assimilation inconsidérée qui fait l'antisémitisme. » Nous n'avons pas changé d'avis.
Les Juifs sont des étrangers.

 

Certains écrits de Brasillach sont démesurés. C'est vrai. Il faut les prendre non pas au pied de la lettre mais comme le cri de celui qui gueule une vérité que l'on refuse d'entendre.

 

Aujourd'hui, cette réalité demeure incontestable, les exemples ne manquant pas malheureusement . Il s'avère que les outrances de cette communauté ne feront que renforcer l'éxécration publique à leur égard , une opprobre silencieuse, encore contenue par le spectre de la répression judiciaire.

 

Et aujourd'hui encore, s'il fallait fusiller tous les scribouillards qui  ont pavoisé  lors de la prise de pouvoir des Kmers rouges, les chanteurs et poêtes qui ont célébré Staline,  les hommes politiques  français qui ont soutenu les crimes les plus odieux au Cambodge, à Cuba , en URSS, en Chine et en Israel (j'allais oublier), il y aurait une pénurie de plomb.

Voir les commentaires