Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Eclairage

Le terrorisme ... à qui la faute ?

28 Novembre 2012, 22:26pm

Publié par Simon Duplessis

 

Voir les commentaires

Christianophobie

24 Novembre 2012, 12:25pm

Publié par Simon Duplessis

http://nouvelles.cytalk.com/wp-content/uploads/2012/11/Femen-manifestation-contre-gay-mariage-France.jpgVoici un témoignagne d'un de nos lecteurs et amis, concernant la manifestation de Civitas  du 18 novembre : voila du vrai et  du vécu, trés éloigné de la désinformation et du prêt à penser médiatique.

 

Presque tous les médias ont repris en boucle les mensonges propagés par mademoiselle Fourest à la suite de l'incident qui a éclaté lors de la manifestation organisée par Civitas à Paris, dimanche dernier 18.

 

Ci-dessous quelques extraits sur le site du Nouvel Observateur ;

-Des membres de l'association féministe Femen ont été agressées par des manifestants lors du rassemblement organisé par l'Institut Civitas contre le mariage homosexuel le 18 novembre à Paris. Venues manifester, les jeunes femmes ont été immédiatement prises à partie par des catholiques intégristes et des membres du service d'ordre - Nouvel Observateur (SIPA)


-Caroline Fourest: "On m'a tirée par les cheveux, tabassée comme on peut imaginer des militants d'extrême-droite tabasser des Arabes des noirs ou des femmes".  Nouvel Observateur (AFP)


-Déguisées en nonnes les jeunes femmes arboraient des slogans qui tranchaient avec la manifestation organisée par Civitas. Ci-dessus( sur la photo présentée) "Occupes toi de ton cul". Nouvel Observateur (AFP)


-Les agresseurs étaient une "trentaine" répartis en plusieurs petits groupes de durs, selon Caroline Fourest. Nouvel Observateur (le Parisien)


Voici la réaction la plus désolante, celle de André Vingt-Trois, archevêque de Paris: Les incidents qui ont éclaté à Paris quand des opposants au mariage homosexuel ont pris à partie des militantes féministes et des journalistes font partie du fonctionnement d'émeute classique. Civitas est un groupe borderline, intégriste. De nous, les catholiques, il n'y en avait pas beaucoup dimanche dernier contre le mariage homosexuel qui a donné lieu à des incidents. Il y avait un mélange des genres les plus extrêmes et quelques casseurs pour faire bonne mesure. André Vingt-Trois, archevêque de Paris. Le Nouvel Observateur (SIPA).


Comme toujours, les informations communiquées par la " grosse presse" sont à cheval  entre mensonges et demi-vérités, comme aurait dit le Père Yves-Marie Salem Carrière, fondateur de l'Association du Souvenir Catholique en Languedoc.


Etant présent sur les lieux, représentant notre association avec son drapeau, je puis témoigner de la fausseté des informations. Il était 14 h 45, la tête de la manifestation venait de se mettre en route lorsque j'ai vu ce qui ressemblait à un nuage de fumée. En réalité, après s'être dénudée, ne conservant que leur voile de religieuse sur la tête, leur culotte et les collants,  les Femen ont aspergé la foule, y compris les enfants avec leurs extincteurs à poudre, peints en blanc et portant la mention pour les uns "sperme du Christ" pour les autres "sperme sacré". Des insultes écrites sur leurs poitrines (que certaines auraient pourtant eu intérêt à cacher), ces furies ont été repoussées par le service d'ordre de Civitas, correctement d'abord, puis plus brutalement lorsque les furies ont commencé à se servir de leurs extincteurs comme "force de frappe" et de leurs pieds équipés de grosses chaussures. C'est vrai que trois éléments, dont un cagoulé, sont sortis du cortège de la manifestation et ont été particulièrement grossiers et violents. Ils ne portaient pas la tenue du service d'ordre Civitas, parfaitement identifiable.


Faits troublants: - ces énergumènes sont arrivés par une rue qui n'était pas barrée par la police -  présence de Caroline Fourest, de l'AFP et de SIPA et de quelques journalistes juste à cet endroit !!!   Cela ressemble fort à un "montage de coup". Des esprits audacieux et sûrs d'eux-mêmes ont dit que la veille les Femen s'étaient approchées et avaient été écartées ; oui, mais contrairement au dimanche 18 elles n'ont pas attaqué les manifestants. Les furies ont été embarquées par la gendarmerie. Autre curiosité, totalement inhabituelle: le Parquet n'a pas porté plainte pour "outrage publique à la pudeur". Bizarre, non ?

La déclaration du cardinal archevêque de Paris, faite depuis Rome, est navrante et pitoyable. Il parle de casseurs alors qu'il n'y a en pas eu. Espérons que Mgr Vingt-Trois ne rédige pas ses sermons sous la dictée du rabbin Bernheim !

Le mariage contre nature des homosexuels (enfin de ceux qui se disent...) l'adoption d'enfants par ces personnes qui ne veulent pas se reproduire de la façon simplement naturelle est l'ultime attaque contre l'organisation de la société basée sur la cellule familiale, cellule souche de la société organisée.


Tout ceci n'est pas nouveau car depuis des centaines d'années,  les forces obscures travaillent inlassablement pour faire vaciller puis faire tomber l'Eglise et la civilisation chrétienne.

La stratégie de la Révolution est simple : pourrir la tête, endormir et pervertir le peuple,  faire tomber le trône puis l'autel, 

Hier, l'avortement de masse, aujourd'hui,  le mariage homo puis l'adoption par les couples homosexuels, demain l'euthanasie .

Tout cela programmé dans les loges pour l'avénement du règne de  l'Antechrist.

 

xy-xx.jpg

souvenir chouan de bretagne

Voir les commentaires

Copé, l'ami d'Israël.

20 Novembre 2012, 23:09pm

Publié par Simon Duplessis

 

 

Copé nous joue un petit air de karcher pour endormir le bon  peuple ! 

 

 

"Chaque jour , je me demande comment je pourrais être utile à Israel"

Voir les commentaires

Je suis contre

16 Novembre 2012, 20:05pm

Publié par Simon Duplessis

 

Voir les commentaires

Lettre à mon evêque

12 Novembre 2012, 18:11pm

Publié par Simon Duplessis

 

Par le curé de Cucugnan (tinerarium)

  http://img.over-blog.com/355x500/0/21/41/34/2012/Bulletin33Mai12.jpeg

Monseigneur,

L’autre jour j’ai fait un rêve. Mais j’ai menti à mes paroissiens. Je leur ai raconté une histoire folle, celle de l’amour de Dieu pour les hommes, celle de la veuve qui négocie, insiste et ne lâche pas son Dieu omnipotent. Quelque chose autour de l’enracinement dans notre histoire et dans les murs anciens, celle de l’amour des familles et du Dieu qui entre dans notre intimité la plus profonde. L’histoire du silence, celle de la grâce qui est notre espérance et du péché qui se joue de nous.

Mais mon rêve était en fait tout autre, un cauchemar Matrix à la sauce catho. Celui de la résignation molle, du refus de la foi en la prière. Dans mon vrai rêve, Monseigneur, vous ne priiez pas, vous étiez assis, une de ces aubes modernes informes sur votre complet-cravate dans une salle blanche éclairée au néon, votre pauvreté qui n’est qu’ignorance crasse ayant ainsi transformé des salles glauques en oratoires laborieux et artificiels. Vous écoutiez le chant syncopé et débile qu’un nonne défroquée déchiffrait sur une partition à la mode. Un clavier foireux et une guitare molle l’accompagnait sans grâce. Trois bonne-femmes faisaient office d’assemblée, personne n’étant venu, vos curés ne battant plus le rappel des troupes. Aucun chanoine, bien sur, la réunionite cléricale et la téloche presbytérale ayant frappé. Nul chapelet, nulle adoration, une vague prière molle et un sermon photocopié bourré de poncifs avaient suffit pour ce pensum… et passé l’heure, vous avez filé, sans même saluer vos ouailles sur le perron de la maison diocésaine.

Nous irons au combat, mais qui n’a pas fait le nécessaire au moment venu est simplement fou.

Ainsi, Monseigneur, je n’en peux plus. Je n’en peux plus de supporter l’affadissement du sel de la terre, la fonctionnarisation du clergé et le feu mort auquel seule l’inertie des choses fait croire. Je n’en peux plus de me faire encore moquer non pas dans la rue mais dans votre propre évêché ma soutane de pauvre, mon attachement au silence et à la tradition de mon pays et de mon Eglise de France. Je n’en puis plus de l’incompétence quant à la gestion des âmes et du réel.

Je vous quitte donc, appliquant le précepte de Jésus, nettoyant la crasse occidentale moderne de mes Doc Martens usées. J’emprunte dans la caisse paroissiale de quoi payer un aller simple vers ce pays où votre prédécesseur m’avait envoyé Fidei Donum, et dont la foi enfantine m’avait comblé. Je ne m’attends pas à des saints ni à la perfection, juste à avoir des hommes qui ressemble à des hommes et non plus à des zombies décérébrés. Vous trouverez la solution canonique qui va bien,

Bien à vous en Jésus-Christ,

Le curé de Cucugnan.

Bref, tout çà en attendant que nos évêques et nos curés montent la lourde, longue et insistante prière qui va bien contre la dénaturation du mariage… sans attendre tout des laïcs qu’ils prennent leur responsabilité et autres poncifs. Les laïcs dans le monde, les clercs à la manœuvre liturgico-eccléciale !

 

Ceci est à rapprocher de ceque Mgr Gaidon écrit à propos des evêques de France

« Je pense que notre langage (celui des évêques de France - n.d.l.r. -) manque de vigueur et que le souffle prophétique est trop absent de nos textes savamment mesurés et dignes des résolutions votées en fin de « meeting radical-socialiste » ! (…) Nous n’aimons pas sortir d’un ton conciliant et recherchons avant tout le réconfort d’un consensus mou dans les domaines les plus sensibles (...). J’ai l’impression d’avoir vécu ces années comme une lente dérive, au gré des modes et des langages convenus dans notre univers clérical et de me retrouver, à l’heure de mon ultime étape, dans un douloureux désarroi, envahi par le sentiment d’avoir subi passivement les prises de position et les décisions de mes frères en épiscopat et suivi avec eux la pente des compromis plutôt que d’user du langage rugueux et prophétique des témoins et annonciateurs d’une Parole qui est « un glaive » (...) ».

Voir les commentaires

Mgr Dubost réfléchit !

6 Novembre 2012, 21:38pm

Publié par Simon Duplessis

 

http://i.ytimg.com/vi/rmBDG_9moWI/0.jpgBon, décidément, les commentateurs bien inspirés devraient ouvrir leur blog. Voici encore un bon cru avec  la lettre de Pierre reçue aujourd'hui .


  Sacro-sainte démocratie ! Tellement sainte que les évêques ne vénèrent plus qu'elle, ne parlent que par elle et en oublient leurs charges et leurs devoirs.

Ecoutez l'interview de ce matin sur RTL de Monseigneur Dubost évêque d'Évry et président du conseil des évêques, réunis à Lourdes, pour donner son avis sur le mariage homosexuel. Ils ont chaussé leurs bottes pour bien patauger dans la gadoue,  mais aussi ouvert leur parapluie pour se protéger de la pluie mais plus encore du Saint Esprit.        écouter ici

Mgr Dubost : "Je ne me bats pas pour l'Eglise Catholique, mais pour l'homme…!!!!. "

Ils ne prennent pas position ouvertement : "Réfléchissons, réfléchissons"…  

  L'Eglise a une position ferme et précise, tracée depuis 2012 ans : c'est non. Mais ils sont socio-démocrates, pour ne pas dire socialistes. Tu ne peux servir deux maîtres à la fois ! (ce n'est pas moi qui le dit).

Nous n'avons nul besoin de connaitre l'avis de la droite ou de la gauche ou des autres partis, pour nous c'est non N'attendons pas un soutien de la part de l'Eglise de France. C'est clair. Mgr Dubost ne sera pas en tête de la manifestation du 17 Novembre à Paris… il n'aura pas fini de réfléchir !

Voir les commentaires

Faut-il avoir peur des identitaires ?

5 Novembre 2012, 17:58pm

Publié par Simon Duplessis

un gentil anonyme  répond  à la question sur l'excellent blog du "Christ roi".

 

http://img.over-blog.com/400x615/5/87/52/60/Bourgeois--bien-pensant--et-bon--catho-.jpg Les Identitaires ont quelque part de bonnes raisons de détester (si tel est le cas mais j'en doute beaucoup) la religion catholique avec ses prêtres et évêques droit-de-l'hommistes, xénophiles, islamophiles et francs-maçons. Je préfère mille fois fraterniser et militer avec un néo-païen enraciné de terre et peuple qu'avec un minet royaliste fielleux qui fantasme sur un retour de la monarchie de droit salique et qui n'a pas le courage de mettre les "mains dans le cambouis" sur le terrain. Quand les royalistes en feront autant que Gabriac, l'Aube Dorée en Grèce ou Casapound en Italie, ils pourront la ramener. Et pour espérer un retour de la monarchie, il faudrait commencer par le commencement, à savoir rechristianiser toute la France et que Rome redevienne catholique, ce qui n'est pas prêt d'arriver...Pendant ce temps, notre éternité biologique est menacée, l'islam nous conquiert et aucun prélat catholique Français ne s'en émeut, pas même Rome à la différence des "méchants" néo-Païens qui ont "l'outrecuidance" d'admirer les 300 spartiates des Thermopyles plutôt que la Ligue catholique ou les zouaves du pape. 

Que les royalistes-donneurs de leçon ne jurant que sur la fleur de lys reviennent dans la réalité au lieu de se masturber entre eux aux journées chouannes ou dans leur bulle tradiland. Un catholique peut et doit militer avec ses compatriotes Français et Européens contre l'immigration, l'islam et la juiverie. Même avec ceux qui préfèrent allumer en décembre un chandelier de Jul qu'un crèche de Noël. 

 

Dessin emprunté à Philippe Ploncard d'Assac.

Voir les commentaires

Faudrait pas pousser ..

3 Novembre 2012, 13:49pm

Publié par Simon Duplessis

Le bras d'honneur de M. Longuet n'a pas plu visiblement au FLN . Pour celui-ci, cela "illustre parfaitement les actions de ce courant (la droite française) durant la colonisation, qui avait dans sa grande majorité soutenu les thèses développées par l'OAS".  "On a toujours dit que cette droite française était bête et méchante. Elle est colonialiste dans l'âme", déclare le porte-parole du FLN, Aïssa Kassa.

Ce monsieur oublie un peu vite que l'Algérie n'existait pas avant l'arrivée de la France. C'était une régence turque. Ferat Abbas le disait :«“Si j'avais découvert la nation algérienne, je serais nationaliste, et je n'en rougirais pas comme d'un crime. Les hommes morts pour l'idéal patriotique sont journellement honorés et respectés. Ma vie ne vaut pas plus que la leur. Et cependant, je ne mourrai pas pour la patrie algérienne, parce que cette patrie n'existe pas. Je ne l'ai pas découverte. J'ai interrogé l'histoire, j'ai interrogé les vivants et les morts, j'ai visité les cimetières, personne ne m'en a parlé...On ne bâtit pas sur du vent. ...”

 

Les français ont fait beaucoup ; les routes, les barrages, les gares, les écoles, les hopitaux, les villes, les ports et ce qu'ils ont  fait là bas, ils ne l'ont pas fait chez eux, en Bretagne ou en Auvergne. Ils ont irrigué, planté, semé, découvert les gisements de pétrole et de gaz. Ils ont soigné, instruit les musulmans, respecté leur  religion.  La mortalité a diminué  et la démographie s'est envolée dans le pays. Les français ont fait l'Algérie.

 

En remerciement de tout cela, le FLN a fait preuve d'un racisme de "nazi" en renvoyant des millions de pied noirs de l'autre côté de la meditérranée (c'était le choix entre la valise ou le cercueil), et fait semblant d'oublier les crimes effroyables commis à l'encontre de ceux qui ne partageaient pas son point de vue.  Ainsi, ont péri de manière atroce des milliers de harkis, de musulmans et  d'européens.

 

Ce potentiel de richesse, l'Algérie d'après 1962 n' a pas su l'exploiter ou le faire fructifier. La faute à qui ? Des millions d'algériens ont préféré  quitter leur pays pour aller s'installer dans cette France tant honnie. Sont-ils  masos ?!

Alors,  nous disons  "stop ! ça suffit". Si vous ne nous aimez pas,  arrêtez d' aller faire vos études, de travailler, de vous faire soigner chez nous.

Dites à vos compatriotes de quitter la France, reprenez  vos  beurs de service  qu'ils soient ministres,  chanteurs de rap, salariés de SOS racisme, députés PS ou joueurs de foot,  n'oubliez pas en passant la racaille de banlieu  et celle qui encombre nos prisons.  On vous les laisse; ils sont à vous... prenez les ou voulez-vous qu'on vous les renvoie par bateau  ?

 

FLN : trois lettres synonyme d' horreurs, de tueries, de massacres, de sévices inhumains, de prévarications, d'attentats sous fausse banière (actes de terrorisme imputés au GIA).

 

Mensonges et manipulation à propos de la manifestation FLN du 17 octobre 1961 à Paris

Voir les commentaires

Alger demande la «repentance» de la France

2 Novembre 2012, 10:38am

Publié par Simon Duplessis

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2012-10/2012-10-31/article_longuet.jpg

 

Une seule réponse s'impose; celle de Gérard Longuet qui, pour une fois, a délaissé la langue de bois pour le bras d'honneur.

Voir les commentaires