Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Eclairage

les comptes irréalistes de la Sécu

3 Octobre 2007, 21:15pm

Publié par Simon Duplessis

« Séguin dénonce les comptes irréalistes de la Sécu »
Le Figaro économie, Le Parisien, Libération, La Tribune, L’Humanité revue de presse santé.net
Il y aurait assez de médecins en France mais ils sont mal répartis sur le territoire et le ratio généralistes / spécialistes n'est pas satisfaisant.

Le Figaro économie indique que « la Cour des comptes a rendu hier son rapport sur les comptes 2006 de la Sécurité sociale ».
Le journal note que,
« Philippe Séguin a employé un «langage de vigilance inquiète», selon la propre expression du président de la Cour ».
Le Figaro économie relève qu’
« à 8,7 milliards d'euros pour le régime général, le déficit 2006, «bien qu'en réduction, reste très élevé». Toutes les branches sont dans le rouge, et l'amélioration est plus due aux recettes dopées par une bonne conjoncture qu'à la maîtrise des dépenses ».
Le quotidien observe que
« parmi les «zooms» de la Cour des comptes, la médecine libérale. La Cour réfute toute idée de pénurie de médecins et insiste sur leur mauvaise répartition ».
« Elle prône clairement de toucher à la sacro-sainte liberté d'installation, en pénalisant financièrement les praticiens qui s'installent dans des zones surmédicalisées »,
continue Le Figaro économie.
Le journal observe que
« la Cour s'est aussi penchée sur le parcours de soins. Tout en reconnaissant l'intérêt d'une meilleure coordination des soins, elle dénonce un «maquis tarifaire».
Le Figaro économie remarque par ailleurs, concernant l’hôpital :
« «Occultation de déficits ou d'excédents», créances irrécouvrables jamais passées en pertes, provisionnement insuffisant des comptes épargne-temps, comptabilité analytique «le plus souvent embryonnaire» alors que les établissements sont maintenant rémunérés en fonction de leur activité... ».
Le journal indique que selon la Cour,
« la «sincérité et l'image fidèle» des comptes des établissements publics passent souvent «au second plan» ».
Le Figaro économie note en outre que « la Cour demande que l'on «révise de manière plus régulière la liste des médicaments remboursables» et que l'on élabore une «base de données exhaustive, indépendante, actualisée et d'accès gratuit» pour que les médecins ne soient plus seulement formés aux médicaments par... l'industrie pharmaceutique ».

Le quotidien explique notamment que la Cour propose de « cesser de faire des cadeaux aux médecins en échange d’engagements de modération qu’ils ne tiennent pas. Surtout les spécialistes, trop nombreux alors que l’on manque de généralistes, et qui ont vu leurs revenus augmenter deux fois plus vite : 3,3 % par an depuis 5 ans, au lieu de 1,8 % pour les généralistes ».
Libération aborde « le cas de la chirurgie urologique, spécialité où dans 27 départements on ne trouve plus aucun médecin ne pratiquant pas de dépassements. «Cela met en cause le principe d’égal accès aux soins», accuse Séguin, qui estime qu’il serait temps de pratiquer «des incitations négatives» auprès de certains médecins ».

Le journal indique en effet que « Philippe Séguin estime à 3 milliards d'euros la perte de recettes enregistrée par la Sécu en 2005, liée à l'exonération de cotisations sociales des stock-options ».

C'est vrai que la cour des comptes fait souvent bien son travail malheureusement  ses recommandations ne sont presque jamais suivies.

Commenter cet article