Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Eclairage

Que les évêques obéissent au Pape !

6 Novembre 2007, 23:04pm

Publié par Simon Duplessis

Monseigneur Albert Malcolm Ranjith Patabendige, Secrétaire de la Congrégation du Culte Divin et de la Discipline des Sacrements, a déclaré aujourd'hui au micro de Petrus, à propos du Motu Proprio de Benoit XVI :

"Il y a eu critiques et prises de positions contraires. Franchement, je ne comprends pas ces manières d'éloigner et pourquoi pas même, de rébellion au Pape. J'invite tous, surtout les Pasteurs, à obéir au Pape, qui est le Successeur de Pierre. Les Evêques, en particulier, ont juré fidélité au Saint-Père : qu'ils soient cohérents et fidèles à leur engagement.

Vous savez bien que, de la part de certains diocèses, il y a même eu des documents interprétant [le Motu Proprio], qui visent de manière inexpliquée à limiter le Motu proprio du Pape. Derrière ces actions se cachent d'une part des préjugés de type idéologique et d'autre part, l'orgueil, un des péchés les plus graves. Je répète : j'invite tous à obéir au Pape. Si le Saint-Père a retenu de devoir émettre le Motu Proprio, il a eu ses raisons que je partage pleinement."

"Je suis opposé aux bals et applaudissements dans le cours des Messes, qui ne sont ni un cirque, si un stade."

"J'invite les prêtres, les Evêques et Cardinaux à l'obéissance, laissant de coté tout type d'orgueil ou de préjugé".

In journal Chrétien 

Finalement, une petite remontée de bretelles ; ça ne  fait pas de mal de temps en temps !

 

Commenter cet article

maffart 08/11/2007 21:06

pour Marie-marie,Il parait que Bossuet prononçait de merveilleux sermons....en français....les sermons ont toujours été dits en langue vernaculaire.

Marie -Marie 07/11/2007 15:59

je reconnais que le latin était une langue universelle mais quid des sermons ???   si on veut que les gens suivent .... il aurait fallu conserver le latin en matière obligatoire ...  Cela dit,  j'ai entendu des messes en polonais, en espagnol, en polynésien et en divers dialectes africains , cela reste de très belles messes pour moi car il y avait une ferveur remarquable ! je n'ai pas tout compris mais j'ai prié !!!

leon4 07/11/2007 15:42

je ne suis pas compétent en droit canon, mais je tente d'avoir un peu de bon sens: à l'heure ou les distances racoucissent et que les voyages n'ont jamis été aussi faciles, certains pronent le maintien des rites en language vernaculaire...alors que l'Eglise dispose d'une langue universelle! moi qui ai eu l'avantage de beaucoup voyager, je peux vous assurer que certains offices auxquels j'ai assisté était incompréhensibles, et pas seulement en Papouasie.Alors vive le latin, qui s'apprend par l'habitude, accompagné d'un missel en langue du pays!"sans le latin, vos messes nous emmerdent..." G Brassens

Marie -C 07/11/2007 14:37

Nous voilà devant un choix bien difficile :il faut bien sûr laisser ceux qui veulent assister à des messes en latin mais on doit respecter aussi ceux qui préfèrent le français car ils n'ont jamais fait de latin ! que les uns ne lancent pas l'anathème sur les autres  et vice versa .     la tolérance est une vertu chrétienne que je sache ! je ne suis pas pour le mélange des genres une messe ce n'est pas une rave party et pour prier, j'estime qu'il faut un minimum de recueillement !  mais il ne faut pas se voiler la face, nos églises sont vides le dimanche ! mais ceux qui y vont sont des vrais croyants car ce n'est pas très tendance d'aller à la messe ! alors  :   latin, pas latin ou un peu de latin ! je dirai que lorsqu'une messe est belle ce n'est pas sa langue ou l'endroit où se place le prêtre qui la fait belle mais la ferveur et la prière des participants.

Rétroviseur 07/11/2007 10:41

J'ai pas fait de marketing, mais enfin, pour faire plaisir à 3% de fidèles fidèles, on va ecoeurer et faire fuir la plupart des 97% restants, qui du reste n'attendent qu'une occasion pour partir.Certes, si la moitié s'en va, les 3% deviendront 6%, ils seront encore plus influents...On n'est quand même pas dans le domaine du Dogme! Cest de l'enfantillage. Et ce cardinal qui fait des effets de manche comme s'il était adjudant de quartier. Avant le motu proprio, les prêtres pouvaient dire la messe en latin. Maintenant, ils doivent! Un latin qu'évidemment ils ne connaissent pas, pour les plus jeunes. L'an prochain, ce sera le grec, dans 2 ans la circoncision obligatoire.... Mais où va-t-on???????????? rep : dans le mur, en accélérant.Encore un motu proprio comme ça, et je me fais protestant : ils sont moins c...