Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Eclairage

Que se passe t il au MEDEF ?

2 Mars 2008, 23:16pm

Publié par Grégoire

Rien , si ce n'est une simple bataille de pouvoir menée par les plus puissants et les plus coriaces des requins blancs de notre pays.
 
Comme chacun sait, notre pays est très favorable à la réforme surtout si elle touche les autres d'abord.
 
Madame Parisot a remporté la tête du MEDEF et a succédé à Antoine Seillière, héritier par alliance de l'empire industriel de Wendel et digne représentant de l'UIMM.
 
Fini donc le temps béni des petits et des grands arrangements internes et des méthodes ancestrales et radicales voire méprisantes des représentants des grands patrons de l'industrie métallurgique (fonderie, mécanique, électronique....) traditionnellement faiseur de rois au MEDEF.
 
La fine fleur de l'industrie n'a pas supporté !
 
Madame Parisot non plus de ne pas avoir reçu le soutien inconditionnel de l'UIMM où d'aucun croit pouvoir la défier et continuer de vivre la vie dorée de syndicaliste avec tous les petits arrangements que cela implique au nom de la représentativité de la puissance financière franchise.
 
La désinvolture avec laquelle Didier Gautier Sauvagnac a réussi a négocier son indemnité de départ est bien le signe du mépris dans lequel ces amis et lui tiennent la présidente du MEDEF sans doute du fait qu'elle est une femme et qu'elle n'est pas issue de leurs rangs.
 
On apprendra sans aucun doute que cette indemnité est tout a fait légale car convenue au contrat de M Sauvagnac.Celui-ci a donc eu raison de l'exiger même si les circonstances ne lui sont pas favorables et la publicité qui en est fait gênante.DGS a raison de dire haut et fort que Madame Parisot devrait se calmer car il détient à coup sur nombre de secrets bien gênants et sa capacité de nuisance reste entière.Cette dernière a raison de vouloir assainir la situation en remettant à plat les mandats des uns et des autres pour mettre fin à une situation bien conflictuelle en interne alors qu'elle même n'est pas encore impliquée dans de sales affaires peu honorables.
 
Il serait sans doute particulièrement utile aux enquêteurs de l'affaire de l'UIMM de s'intéresséer aux sources de financement de la caisse de l'UIMM car il ne fait aucun doute qu'ils vont tomber sur des caisses noires, caisses qui bien sûr n'auront pas étées soumises à cotisations et charges.C'est bien d'ailleurs le motif qui a du pousser les juges à enquêter.
 
Le bon peuple de France, incrédule et impuissant, ne pourra une nouvelle fois que se désoler du fait que les intouchables soient plus occupés à se partager les fruits de leurs turpitudes qu'à trouver les moyens de réformer un systèmes qui les arrange si bien.

Commenter cet article

Jacques 11/03/2008 22:06

Mais oui, ça vient de ce que l'Informatique, dans les années 50, a commencé par la mécanographie. Puis les cartes perforées!Ca n'a jamais changé, car les informaticiens sont "des solitaires", passant de SSII en SSII, de client à client, préférant les primes à des garanties statutaires. Jamais ils ne se sont organisés pour faire une CC Informaticien.Les seuls à avoir quitté la CC métallurgie : le secteur Télécom, qui a sa propre CC depuis environ 10 ans.

trahoir 11/03/2008 18:31

Si vous voulez une info qui vaut son pesant de cacahouètes : la plupart des informaticiens de SSII ont la convention collective de la métallurgie pour des raisons hisoriques depuis 40 ans !! Personne n'a jamais modifié cet état de fait. Est ce parce que les cotisations des SSII sont rentables ou parce que c'est une des plus mauvaises conventions collectives ?

Jacques 03/03/2008 11:26

Mais c'est bien ce post!Il ne se passe rien? Oui, bataille de requins blancs, mais pas seulement.Le MEDEF négocie actuellement avec les syndicats la réforme du code du travail, de la formation, etc, toutes promesses de Sarko que le MEDEF est chargé de faire passer (d'ailleurs, le MEDEF a les idées de Sarko, et lycée de versailles). L'affaiblissement stupéfiant du MEDEF en pleine négo va renforcer les syndicats. Le MEDEF ne va pas réussir à faire passer ses bonnes idées. Le gouvernement va être obligé de passer par le Parlement, les syndicats vont manifester, on va avoir mai 2008!JPS : ce n'est pas parce que c'est légal que c'est moral. L'important est que ça ne se sache pas. A qui profite ce crime?