Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Eclairage

Infirmière ...

11 Mai 2008, 18:45pm

Publié par Simon Duplessis

Il a 50 ans. Il fait son 2° syndrome coronarien aigü depuis 8 jours.  Dans l'hélico qui l'amène aux soins intensifs de cardio, il craque silencieusement.  Elle  essuie la petite larme qui coule doucement sur sa joue puis lui caresse l'avant-bras. C'est presque ridicule de dire cela, mais c'est tout de même beaucoup, beaucoup mieux qu'un tranxène IV  ....

                                    

Commenter cet article

PROSPECTIVISTE 16/05/2008 12:32

Pas mal le coup de la crise cardiaque pour emballer la petite infirmière et il a bien pigé le truc puisqu'il y prend gout le coquin !! En hélico en plus : jolie façon de s'envoyer en l'air !

Simon me reconnaitra aussi 13/05/2008 10:37

Tout ceci est vrai... Mais ce qui m'a frappé, chez elles, c'est qu'elles sont débordées : pas le temps de causer, pas le temps d'expliquer. techniquement OK, mais à la chaîne!

Marie-Marie 12/05/2008 22:59

Dans leur grande majorité les infirmières sont en effet sympathiques mais vous avez le genre celle qui vous prend pour une débile profondecelles qui est heureuse une seringue à la maincelle qui se fout que vous ayez malcelle qui se fout que vous soyez pudiquecelle qui se fout que vous attendiez depuis 2 heures celles qui ne vous considère plus comme un être humain et vous parle à la troisième personnemais j' ai connu de vrais anges ! il suffit d'avoir de la chance !

simon me reconnaitra 12/05/2008 11:56

et ben moi j'ai testé l'infractus de la cocarde. j'ai gouté l'inhumanité des pompiers ("descendez vite dans le camion, il va crever dans l'ascenceur...") et la chaleur réconfortante du médecin. J'ai gouté pleinement les deux...

CGT 12/05/2008 11:10

Oui, c'est gentil. Mais nous, on va râler : elle est pas payée pour pour. On exige une primeEt les patrons peuvent payer pour le Tranxène;Et si ce monsieur est cardiaque, c'est à cause de son pouvoir d'achat qui n'a pas augmenté, de ses cadences infernales