Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Eclairage

Young leaders

20 Juillet 2008, 18:57pm

Publié par Simon Duplessis

Pierre Hillard, Professeur en Histoire et en Sciences Politiques, auteur notamment de Minorités et Régionalisme (2001) ou de La Marche Irrésistible du Nouvel Ordre Mondial (2007) nous explique le lien entre les les différentes personalités suivantes;
Bill Clinton, Hillary Clinton, le général Wesley Clark, Christine Ockrent, Jean-Marie Colombani (Le Monde), Emmanuel Chain, Jérôme Clément (président d’ARTE), François Hollande, Pierre Moscovici, Arnaud Montebourg, Alain Juppé, Yves Censi, Valérie Pécresse, Philippe Auberger, Jacques Toubon, Eric Raoult .... et bien d'autes

Si vous vous voulez rentrer dans le cercle restreint de la future élite mondialiste, vous pouvez vous inscrire en ligne
http://www.french-american.org/    .



Pierre Hillard explique l'origine de la FAF (decapactu) :
A l’origine, la French-American Foundation (FAF) a été créée par trois éminents Américains en 1976 : James G. Lowenstein, James Chace et Nicholas Wahl. Les deux premiers étaient membres du très influent CFR (Council on Foreign Relations) où s’élabore la politique étrangère américaine tandis que le troisième était professeur de science politique. Ces représentants américains se sont appuyés sur des Français occupant de hautes fonctions.

Ainsi, on retrouve un des fondateurs de la revue « Le Point », Olivier Chevrillon ; le président de Péchiney, Pierre Jouven ; le futur représentant du comité exécutif de EADS, Jean-Louis Gergorin qui travaillait au ministère des Affaires étrangères ; le futur président de l’Institut français des relations internationales (l’IFRI), Thierry de Montbrial ...

Le lancement officiel de la FAF eut lieu grâce à la proposition du président Giscard d’Estaing, lors d’un repas à l’ambassade de France à Washington le 18 mai 1976, en présence du président des Etats-Unis, Gerald Ford et du Secrétaire d’Etat, Henry Kissinger. Le but recherché comme le rappellent les textes officiels est le suivant : « L’objectif de la Fondation franco-américaine est de renforcer la relation franco-américaine considérée comme un élément essentiel du partenariat transatlantique ». Cette formulation atlantiste recèle, bien évidemment, beaucoup de choses.

Que répondre à ceux qui disent que la FAF n’est rien d’autre qu’un club cultivant l’amitié entre les peuples américain et français ?

PH : Il va de soi qu’évoquer le principe d’un « club cultivant l’amitié entre les peuples américain et français » est une farce. D’abord, l’amitié n’existe pas entre les Etats. En revanche, on peut assister à des élans d’amitié entre certains peuples. Cependant, restons prudent. En effet, en raison des rivalités économiques et, parfois, militaires, ces liens d’amitié peuvent vite disparaître. Ensuite, à la lecture des noms composant le groupe des généreux donateurs1 et dirigeants2, on peut se dire que des raisons bien matérielles et idéologiques doivent agiter les esprits de la FAF. En effet sans tous les nommer, on y trouve Franck Carlucci du groupe Carlyle ; David Rockfeller, ancien président du Council on Foreign Relations et fondateur de la Trilatérale ; Ernest-Antoine Sellière, ancien président du patronat français et européen ou encore un des anciens présidents de la FAF, John Negroponte, ancien ambassadeur à Bagdad. A ce niveau, la philanthropie n’existe pas.

http://www.decapactu.com/spip/article.php3?id_article=345

Commenter cet article

tutti quanti 24/07/2008 18:25

Des plus intéressant... Il faut absolument lire le livre de Pierre Hillard, La Marche Irrésistible du Nouvel Ordre Mondial, des plus instructif...

Marie-C 23/07/2008 15:48

COMMENT ??? Simon veut arrêter son blog   mais vous déraisonnez mon cher !! vous sentez-vous malcompris ???nous sommes suffisemment fidèles pour que vous ne vous sentiez pas seul !!!allez reprenez-vous et parlez moi de Carla  c'est toujours amusant !

Karl 22/07/2008 19:57

Je ne voulais pas faire de la dérision. Je voulais vous entrainer vers d'autres perspectives que le meurtre ou le suicide, auxquels votre blog nous conduit."cette génération ne passera pas..." etc.Il y a un avenir pour nos enfants, j'y crois, mais je ne sais pas lequel, c'est tout! Mais je reconnais que ce n'est pas drôle actuellement

Marie-Marie 22/07/2008 12:18

et poutant vous avez raison Simon,notre nano-président est bien le valet des gouvernants américains et tout cela ne date pas d'hier malheureusement car sous les rodomontades gaullistes, il y avait déjà une sujétion aux états-unis et cela n'a jamais changé d'un iota  .....la raison ?? le porte-monnaie bien sûr , nous avons des intérêt avec trop de pays pour être autosuffisants ou indépendants financièrement,  du jour où nous avons vendu quelque production que ce soit hors de nos frontières, nous étions liés économiquement    nous devons faire avec !Hélas,  parfois la France en rajoute dans l'allégeance servile !! dommage !!

Simon 22/07/2008 07:33

 la dérision est décidèment votre arme favorite. Vous avez raison, elle est simple, efficace et permet de disqualifier l'adversaire en le ridiculisant. Cela autorise  aussi de se dispenser de toute argumentation. Mais, face  à des gens comme vous, c'est un honneur d'être une cible.