Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Eclairage

Le meilleur des mondes

10 Septembre 2008, 19:26pm

Publié par Simon Duplessis

Bigard s'est dégonflé.  Aprés avoir publiquement remis en cause la version du 9/11, il se croit obligé de s'excuser 3 jours après. Pourquoi ? Lui a t-on intimé de le faire? C'est probable. Comme disent certains blogueurs : il aura été courageux pendant 3 jours. Aussitôt, les journalistes de tout poil font preuve de leur méconnaissance et de leur mauvaise foi pour contrer l'irruption médiatique  d'une vérité qui met à mal le système.

"Je demande pardon à tout le monde pour les propos que j'ai tenus vendredi dernier dans l'émission de Laurent Ruquier sur Europe 1.""Je ne parlerai plus jamais des événements du 11 septembre. Je n'émettrai plus jamais de doutes. J'ai été traité de révisionniste, ce que je ne suis évidemment pas."

Cette phrase est à elle seule exemplaire de la terreur intellectuelle qui règne dans notre pays. Dés que l'on se situe en dehors du système ou qu'on le critique, on devient ipso facto "révisionniste".
Il faut donc demander pardon à tous les suppôts du dit système et surtout aux tenants de l'orthodoxie ( CRIF, LICRA, SOS racisme, etc).


J-M Le Pen remet en cause la V.O. du 11-09-2001 911

JMLP lui n'a jamais eu peur . Il continue à dire ce qu'il pense même si cela lui coûte cher.

Commenter cet article

mah78dz 27/09/2008 19:29

bah c'est simple ,il a fait machine arrière parceque les gens qui l'entoure ,qui s'occupe de sa carrière sont ...hum hum lol

Noël Stassinet 16/09/2008 15:36

Cela m'aurait contrarié que Bigard ne fasse pas "machine arrière toute" car cela aurait démoli tout ce que je pense de lui. Amuseur au détriment des personnes ou de leur pensée ou de leurs avatars il a toujours facilement "gagné sa croûte" en caressant dans le sens du poil, en tapant sur les"curés" et le Front National et sur tout ce qui représente des valeurs absentes chez lui.Alignant consciencieusement sa pensée sur ceux qui le nourrissent.Cela m'étonnait qu'il aille cracher dans la soupe et son retournement laisse penser qu'on a dû lui raccourcir la laisse, sans l'étrangler, juste pour qu'il sache qui est le maître ! Il reste donc ce qu'il est, un guignol qui hurle avec la meute bien dirigée et non un penseur comme il voudrait le faire croire!