Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Eclairage

Obama, Mc Cain et JFK

5 Novembre 2008, 19:28pm

Publié par Simon Duplessis

On le pressentait. Obama est devenu le 44 °président des Etats Unis d'Amérique. Il a été choisi par le système qui n' a pas mégoté sur la pub et le prix de la campagne. MC Cain, bien que défendant à peu près les mêmes options, apparaissait trop comme le pilote de l'aéro-naval, héros de la guerre du vietnam, le patriote aux valeurs conventionnelles, le fils et le petit fils d'amiral. Ce matin, sur toutes les radios,  tout le monde se félicitait de l'élection d'Obama,  le premier président noir ou encore mieux, métis. Je me disais que l'on est toujours premier en quelque chose; JFK a bien été à son époque le premier président catholique et le fait d'être catholique influence certainement plus en bien  un homme d'état et son action que la couleur de sa peau.

Voici ce que disait Kennedy en 1961 : "Pour ceux à qui l'on donne beaucoup, il est beaucoup exigé. Et quand à une certaine date future la Cour Suprême de l'histoire siègera pour juger chacun d'entre nous, enregistrant si dans notre bref laps de temps de service, nous avons accompli nos responsabilités envers l'état, notre succès ou notre échec, dans n'importe quel poste que nous tenions, cela sera mesuré par les réponses à quatre questions :

"Premièrement, étions-nous vraiment des hommes de courage, avec le courage pour résister à nos ennemis et le courage de nous opposer, quand c'est nécessaire, à nos associés, le courage de résister à la pression publique aussi bien que l'avidité privée ?

"Deuxièmement, étions-nous vraiment des hommes de jugement, avec un jugement pénétrant de l'avenir aussi bien que du passé, de nos propres erreurs aussi bien que des erreurs des autres, avec assez de sagesse pour savoir ce que nous ne savions pas et assez de sincérité pour l'admettre ?

"Troisièmement, étions-nous vraiment des hommes d'intégrité, des hommes qui n'ont jamais abandonné les principes dans lesquels nous avons cru ou les gens qui ont cru en nous, des hommes que ni le gain financier ni l'ambition politique ne pouvaient jamais détourner de l'accomplissement de notre confiance sacrée ?

Nous saurons si Obama devient un grand président des états unis le jour où il aura le courage de s'opposer au sionisme et  à la dictature du complexe militaro-industriel et financier qui gangrène l'amérique et le monde entier.
JFK a eu ce courage et il en est mort.

            


Kennedy (en Français).

Notre mode de vie est attaqué. Ceux qui se font notre ennemi s’avancent autour du globe. La survie de nos amis est en danger. Et pourtant on n’a déclaré aucune guerre; aucune frontière n’a été traversée par des troupes en marche; aucun missile n’a été tiré. Si la Presse attend une déclaration de guerre avant qu’elle n’impose l’autodiscipline des conditions de combat, alors je peux seulement dire qu’aucune guerre n’a jamais posé une menace plus grande à notre sécurité. Si vous attendez une découverte de danger clair et présent, alors je peux seulement dire que le danger n’a jamais été plus clair et sa présence n’a jamais été plus imminente. Cela exige un changement de perspective, un changement de tactique, un changement de missions, par le gouvernement, par le peuple, par chaque homme d’affaires, chaque leader de travail et par chaque journal. Car nous sommes confrontés, dans le monde entier, à une conspiration monolithique et impitoyable qui compte principalement sur des moyens secrets pour étendre sa sphère d’influence par l’infiltration plutôt que l’invasion, la subversion plutôt que les élections et l’intimidation au lieu du libre arbitre. C’est un système qui a nécessité énormément de ressources humaines et matérielles dans la construction d’une machine étroitement soudée et d’une efficacité remarquable, elle combine des opérations militaires, diplomatiques, de renseignements, économiques, scientifiques et politiques. Leurs ramifications sont occultées et non publiées.

 Extraits du discours de John F. Kennedy du 27 Avril 1961 à New York

Commenter cet article