Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Eclairage

Le laïc catholique de l'année 2008

3 Janvier 2009, 08:41am

Publié par Simon Duplessis

Comme chaque année le Salon beige nous invite à voter pour le laïc catholique de l'année 2008 .

Voici la sélection en vue de l'élection finale du 15 janvier:
Magdi Allam : journaliste musulman italien 
baptisé par le Pape pendant la nuit pascale 2008. Condamné à mort par des islamistes, son courageux témoignage public l'oblige à bénéficier d'une protection rapprochée. Début décembre, il a créé en Italie un nouveau parti politique pour une Europe chrétienne.

Ingrid Betancourt : après sa libération, son témoignage de foi, de conversion et de dévotion, manifesté ostensiblement, vaut aujourd'hui à cette franco-colombienne un doux silence médiatique après des années de battage.

Béatrice Bourges : ancienne attachée parlementaire, cette mère de deux enfants se bat aujourd'hui contre l'influence du lobby gay, pour la défense de l'enfant (www.protection-enfance.fr), contre l'homoparentalité.

Henri de Luxembourg : pour son refus de signer la loi légalisant l'euthanasie, le Grand-Duc du Luxembourg prend le risque de perdre le pouvoir de sanctionner les lois. Sa ferme opposition lui attire le soutien de nombreux militants pro-vie en Europe, de Rome (voir aussi ici et ici) à certains eurodéputés. Actuellement, une pétition lancée au Luxembourg par un catholique tente de contrecarrer la réforme constitutionnelle en cours.

Philippe Schmitt : le père d'Anne-Lorraine s'est exercé durant l'année 2008 à lutter contre l'injustice, comme il l'avait annoncé publiquement. Il consacre aujourd'hui son énergie à oeuvrer pour une réforme de fond du système judiciaire. Il est Président du Comité d’Orientation de l’Institut pour la Justice.

Le célèbre blog catholique a choisi de ne pas nominer les laïcs engagés dans la politique partisane
,  comme si un bon catholique se devait d'apparaitre  neutre politiquement. Paradoxalement , dans le post suivant, LSB fustige les politiques catholiques qui mettent leur foi de côté dans le combat politique.

Il me semblerait bien,  au contraire, de recenser les hommes engagés politiquement et qui ont exprimé publiquement  ce qui leur dictait leur foi. Je n'en ai trouvé que deux.

Alexandre Simonnot, le conseiller municipal de Taverny (Val-d'Oise) , membre du comité centrale du FN affirme haut et forme son appartenance à la religion catholique.
Il avait détruit en 2006 un "préservatif géant" érigé par la municipalité UMPS de la ville en plein centre de la commune.
« Je ne pouvais pas tolérer que ce préservatif reste là au vu et au su de tout le monde et notamment des enfants qui passent par là. C'est une atteinte aux bonnes moeurs. »
Il a écopé par la justice du système à 1000 € d'amende et 9000€ de dommages et intérêts.


Christian Vanneste
, député CNI, s'affirme lui aussi sans complexe comme catholique. Il a été condamné le 24 janvier 2006 par le tribunal de grande instance de Lille pour avoir déclaré à la tribune de l’Assemblée nationale que « l’homosexualité était inférieure à l’hétérosexualité » .
Aucun parti n’est la maison naturelle du catholicisme, mais force est de constater que l'on ne trouve pas l'équivalent des Simmonot et Vaneste dans les autres formations

Commenter cet article

Fetenat 08/01/2009 20:21

"les cathos de gauche, comme vous dites, sont désespérés": ils sont surtout très embarrassants parce qu' ils perdent mes frères en Dieu.Sinon j'attends avec impatience le prochain catéchisme de de notre saint Père Benoit XVI, j'espère qu'il va cogner très fort sur vous (ça vaut mieux que là-haut).

Christine B 08/01/2009 01:24

Fetenat : Votre pensée est difficile à suivre...Pourtant, vous avez fait un effort d'orthographe, merci.Vraiment je ne crois pas que Dieu a fait un rouleau des droits de l'homme pour m'obliger à voter UMPS!Moi, Boutin,  j'ai trahi mes convictions par goût du pouvoir, ou plutot mes convictions pouvaient évoluer selon les opportunités. Ce n'est pas le cas de la majorité des cathos qui eux, sont UMP-tendance Sarko à fond, consubstanciellement.Et les cathos de gauche, comme vous dites, sont désespérés, et pensent à se faire protestants (Dieu sans cardinaux et autres vieux messieux, aigris et incontinents).Ceux-ci ne vont pas beaucoup à l'eglise le dimanche, et ne demandent pas le latin.

Fetenat 07/01/2009 21:50

Je pense que vous tirez un avantage matériel très important de l'ethnocide en cours de mon peuple tout en pervertissant le message des évangiles: règlements de comptes là-haut.

Fetenat 07/01/2009 21:28

LOL et ensuite c'est vous qui allez me dire que Dieu est venu sur terre avec le rouleau des Droits de l'Homme pour nous dire qu'il faudra un jour voter UMPS , espèce de grosse mémère débile, je tire la chasse.La comunauté catholique se tait mais n'en pense pas moins de vous.

Christine B 07/01/2009 09:54

A parte pour fetenat : moi, ce sont les petites frappes, idées et cheveux courts , intolérants, incultes, sectaires, portant haut les vieilles rancoeurs de la droite française (antisémitisme, antiparlementarisme, natonalisme étroit) qui me dégoutent. Vous êtes capable de comprendre ça?Les "grosses mémères" qui vont dans les écoles et les collèges faire du cathéchisme devraient mériter votre respect. Elles donnent de leur temps pour la communauté. Et vous?( ah oui : hémicycle, c'est mieux comme ça.)Et ce que vous appelez "idées foireuses de catho de gauche", ne serait-ce pas tout simplement l'Evangile? Je comprends que ça vous dégoute...