Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Eclairage

Pour qui roule le LKP ?

3 Mars 2009, 19:56pm

Publié par Simon Duplessis

"La Gwadloup sé tan nou, la Gwadloup a pa ta yo, yo péké fè sa yo vlé an péyi an nou"
Le LKP ne trompe personne, il tente d' amener  les Antilles françaises vers l'indépendance et  vers un avenir marxiste-léniniste.
Grosso modo, il utilise les vieilles  recettes révolutionnaires ;
1/ Instiller la méfiance entre les diverses communautés ou classes sociales sournoisement en victimisant les uns et en culpabilisant  les autres. Le  jour viendra où la méfiance tournera à la haine.
2/ S'emparer des revendications légitimes de la base pour gagner la confiance de la population et organiser la chienlit (grèves , émeutes).
3/ Faire semblant de travailler activement à la sortie de crise tout en la sabotant et en faisant croire que ce sont les autres partenaires qui l'ont fait échouée.
4/ Créer les conditions d'une bavure, au besoin la réaliser soi-même en faisant porter les chapeaux par les autres et progressivement installer la terreur.
"Nous devons être capables d'aller dans des supermarchés retirer un produit qui ne nous convient pas, de boycotter un magasin, ou de l'empêcher d'ouvrir s'il ne pratique pas un prix qui nous convient".
"Si un membre du LKP ou un manifestant est blessé - par un agent de sécurité armé, il y aura des morts”, “Les
békés prennent leurs dispositions, nous prenons les nôtres”, “Si c’est la guerre civile que vous voulez et qu’il y a besoin de faire un Mai 67, vous pouvez compter sur nous”.
5/ Cacher jusqu'au dernier moment
ses motivations profondes qui sont très éloignées des aspirations populaires.

Domota, le leader du LKP, n'est pas un malheureux ; sous directeur de l'ANPE locale, il a un diplôme bac+5 obtenu en métropole. Comme ses collègues fonctionnaires, il touche un supplément de 40 %. Voila un nécessiteux qui nous rappelle Besancenot et ses copains sionistes de la  LCR.

Pour qui roule donc Domota ?
- certainement pas pour nos compatriotes antillais qui souhaitent en majorité rester dans le giron français
- peut-être indirectement pour ceux qui à Paris désirent se débarrasser du "fardeau" antillais
- peut-être aussi pour la puissance régionale US qui veut mettre un pied dans les Antilles afin de contrôler  en particulier le Venezuela de Chavez.

- Un chose est quasi certaine : Domota est à coup sûr manipulé,  un pion de la révolution  mondiale.

Commenter cet article

Prospectiviste 10/03/2009 12:53

Il n'est pas totalement neutre que ce soit Domato qui soit à la tete des grêves de Guadeloupe.En effet, assimilé fonctionnaire et de plus à la direction de l'Anpe locale, il a tout loisir d'entretenir en toute sécurité des réseaux et de manipuler les chômeurs et à les pousser à la révolte.C'est un intouchable, noir, éduqué, au coeur de l'administration et donc à même de jouer la carte syndicale en toute sécurité tout en ayant l'oreille des politiciens de la métropôle, franc-maçon sur une île donc connu et influent au delà des limites du territoire en lien avec la métropole.Etonnant comme la république élève et entretient en son sein les ferments de sa destruction ! Etrange le minimalisme des politiques metro qui n'ont que la solution de mettre toujours plus d'argent sur le problème pour essayer de résoudre et non désamorcer la crise.Criminel le laxisme dont profitent les îles qui se comportent comme des enfants trop gatés et se rebiffent dès qu'on leur demande un minimum de reconnaissance.  

Prospectiviste. 07/03/2009 21:53

Domato se trompe en disant que la Guadeloupe appartient aux noirs ! Ce n'est pas digne d'une si grande figure de la libération de la gente noire du joug insupportable des blancs.En effet ce sont bien les blancs qui ont fait venir les noirs dans les îles pour les faire travailler dans leurs plantations et leurs sucreries.Donc sauf à vouloir conquérir les îles par tous moyens, les membres du LKP sont à considerer comme des insurgés, des révolutionnaires ou des rebelles à l'ordre établi.Et donc ils sont soumis à la loi de la république et punissables pour les faits d'incitation à la haine raciale et pour toute une serie de délits et de crimes répertoriés dans la loi française.Mais la veulerie des politiques et leur renoncement suffiront à effacer les crimes et délits en question sur l'autel de la supposée paix sociale....faute des moyens d'imposer la paix républicaine, celle qui prévaut en métrôpole.M DOMOTA est un nihiliste, agitateur des noirs pour draguer du côté des indépendantistes jugé sans doute trop conformistes et engagés dans de trop longues négociations en vue de l'adaptation du statut de l'île.Noublions pas les dérives dramatiques d'Ouvea qui ont conduit à des meutres et des corrections sanglantes de la métropole en son temps pour rétablir l'ordre.

Fetnat 07/03/2009 14:25

Simon, ni cynisme ni haine, mais de la rigolade.J'ai lu dans un bouquin, dont je peux vous donner les références, qu'il est impossible de faire changer d'idées les gens qui ont vos idées. Dont acte.

Faux Jobes 07/03/2009 14:18

Bien vu, vrai Jobes!

Le vrai Jobes 07/03/2009 12:34

Se faire passer pour un autre, ce n'est pas de la finesse . C'est de la malhonnêteté intellectuelle.