Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Eclairage

Que fait la police de Sarkozy?

25 Mars 2009, 21:14pm

Publié par Simon Duplessis

La semaine dernière, le  provincial que je suis, roulait paisiblement dans Paris. Rue de Babylone, des policiers me font signe de m'arrêter. Je n'ai pas bu d'alcool, ma ceinture est attachée, je roule à 30 km/h, mes pneus ne sont pas lisses ... tout va bien sauf que les papiers d'assurance sont restés dans le sac à main de madame. Résultat des courses, une amende de 135 euros. Il parait que c'est cher payé . Je veux bien le croire.
Cela m'a fait sourire (jaune). Dans l'après midi, j'étais en réunion dans le XX° . Au cours de l'après midi, nous avons été interrompus par l'explosion assourdissante de la  baie vitrée : des "jeunes" installés sur le ballast désaffecté, situé en face de notre salle, nous caillaissaient avec des parpaings . Il n'y a aucun rapport entre les 2 histoires, seulement l'impression désagréable d'être un imbécile de français moyen.
On ne sait plus qui craindre le plus;  la racaille à capuche ou bien le fonctionnaire à calot. 
Lorsque nous déambulons dans les rues de nos villes, comme dans les transports en commun, la présence des forces de l’ordre est de moins en moins anodine. Oubliée la protection des personnes et des biens. Seule compte la surveillance active d’une population qui se doit de marcher droit. Le badaud s’attardant devant la vitrine d’un magasin peut devenir suspect. Le manifestant qui défile derrière une banderole revendicative est susceptible d’être un dangereux agitateur risquant de mettre en danger l’ordre public. Celui qui s’adresse à un policier de méchante humeur, sans respecter les codes imposée par cet homme important, peut être poursuivi pour outrage. Il faut que cela soit bien compris : le fonctionnaire revêtu d’un uniforme bleu marine est devenu, peu à peu, le tuteur d’une société en passe de perdre ses repères démocratiques. Cette situation est d’autant plus préoccupante que la majorité des citoyens de ce pays ne paraît pas prendre conscience de la menace pesant sur les espaces de liberté ayant pu survivre dans cette atmosphère délétère.

http://quefaitlapolice.samizdat.net/?p=258

Commenter cet article

CHOUAN TRES RECALCITRANT 28/03/2009 11:21

Bien cher Simon, cela fait des années que je fais partie de ceux qui financent notre Etat maquereau ; comment qualifier autrement un établissement qui perçoit des revenus sur le dos ce celles et ceux qu'il exploite ! En plus de l'argent facilement et grassement gagné dès lors que le contrevenant est correctement habillé et dans un véhicule qui n'est pas de style commercial et de couleur blanche.J'ai subi ces avanies à Auray en décembre 2006 ; un véhicule de gendarmerie est arrivé vivement derrière moi qui m'arrêtais et deux individus "giclaient" par les portières, on se serait cru dans "les flics de San Francisco"! "Vous téléphoniez cela vous fait un point en moins et 22€ d'amende" D'abord on dit bonjour monsieur " Bonjour Gandarmerie nationale" J'ai vu et votre interception est plus dangereuse que mon appel réléphonique bref; "je le sais je suis motard" j'ai vu les bottes et est-ce que c'est autorisé de conduire un véhicule automibile avec des bottes de cavalerie? Et on a continué à papoter ainsi ; je leur ai fait remarquer qu'il était sans risque de verbaliser quelqu'un en costume cravate en C5 qu'un individu à la mine patibulaire dans un Mercédès ou  Fordblanc .Silence.Je leur ai fait remarquer que quoiqu'on pense de la Noblesse sous la Monarchie ses titres étaient justifiés par les services rendus à l'Etat soit par elle soit par ses ancêtres ; la nouvelle noblesse aujourd'hui c'est pompiers et forces de police et je ne pense pas que l'on puisse en dire autant.Manifestement pressés de partir ils ont  rompu là notre entretien.

Claude 25/03/2009 22:19

Vous n'allez pas critiquer, Simon, le choix de la sécurité fait par 53% des français...On vient d'apprendre que la flicaille a des "objectifs" à tenir : tant d'excès de vitesse, tant de ceintures mal attachées, etc.Vous ne saviez pas que le centre de Paris est en état de siège permanent? Surtout le VIIème.Vous avez vu aussi, j'espère, les convois sirènes hurlantes, bloquant la circulation, pour on ne sait quoi ou qui....Dans les quartiers périphériques, la police n'y est pas. Pourquoi faire? On a supprimé la police de proximité. Ils n'osent plus y aller. Tant que ça ne sait pas....Le jour où ça pète vraiment, les TV arrivent, et ils s'étonnent de se faire tirer dessus.Le discours sécuritaire revient, car il parait que c'est porteur pour le taux de popularité de la Vedette : ça vous aura couté 137€ pour apprendre ce que c'est que la Sarkozie.Vous avez de la chance d'être provincial, vous avez les gendarmes, chez qui il reste un fond d'honnêteté, évidemment mal vu. Vous aurez peut-être la chance d'avoir la visite du Président : alors je vous promets que votre village aura plus de CRS que d'habitants...

leon4 25/03/2009 22:15

ce qui me gene est cet amalgame possible entre les forces de police  et tout ce qui porte un uniforme bleu marine. il y en a de très bien porté. C'est comme le terme de commissaire. Ce n'est forcemment repressif.Je dis ca comme ca...