Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Eclairage

La Finul dans l'étau Libano-israélien.

1 Août 2009, 11:45am

Publié par Tarik


La lettre du ministre des affaires étrangères libanais adressée au secrétaire général de l’ONU et rapportée  ci-dessous remet en question la responsabilité du Hezbollah dans les événements récents survenus dans la zone FINUL où une cache d'armes a été découverte.

Dans cette lettre, on indique que l’explosion qui a eu lieu à Kherbet Selem était due à une incendie qui a provoqué l’explosion de munitions appartenant à l’armée de l’occupation israélienne et datant de juillet 2006 dans une maison en cours de construction, accusant "Israël" de vouloir susciter des problèmes entre le Liban et la FINUL pour couvrir ses multiples violations dans les hameaux de Chebaa, et les collines de kfarchouba, ainsi que ses survols quotidiens de l’espace libanais, et les réseaux d’espionnage.

Le texte de la lettre confirme l’absence de toute nouvelle arme dans la zone d’opérations de la FINUL, et assure que le Liban tient à une étroite coordination stratégique entre l’armée et la force internationale, et à l’application de la résolution 1701, ajoutant qu’il refuse tout changement du mandat et des règles d’engagement de la FINUL en vue de soutenir l’armée libanaise.

De retour à la question des munitions, la lettre du ministère libanais des Affaires étrangères a présenté les données de l’enquête qui prouvent que celles-ci appartiennent à l’armée israélienne. On en cite :

- Des munitions de chars de type 100 mm propres aux chars israéliens et portant des inscriptions en hébreu.
- Des armes et des munitions de même nature que les armes utilisées lors de la guerre de juillet 2006.
- Des munitions d’artillerie de type 130 mm appartenant à la milice d’Antoine Lahd avant la libération du sud en l’an 2000.

D’après la lettre, "l’anticipation des résultats de l’enquête et les accusations israéliennes sur le trafic d’armes à l’intérieur de la zone d’opérations de la FINUL au sud du fleuve Litani ne sont que des allégations mensongères et une ingérence flagrante dans le déroulement de l’enquête pour influencer les résultats".

Le ministère libanais des Affaires étrangères a rappelé les paragraphes 28 et 49 du dixième rapport du secrétaire général de l’ONU Ban Ki Moon dans lesquels il nie que la FINUL et le gouvernement libanais aient signalé des trafics d’armes au Liban ou dans la zone des opérations des forces onusiennes.

Il a ajouté que les allégations israéliennes sur la présence d’armes près des habitations résidentielles constituent une justification de toute attaque contre les civils dans l’avenir, "ce que l’entité sioniste a révélé lors des rencontres tripartites à Naqoura", précisant que ces intentions israéliennes sont une infraction de la loi internationale, des droits de l’homme et de la quatrième convention de Genève.
Lettre du Liban à l’ONU : les munitions explosées sont israéliennes Tayyar .org. Lebanon news  

En réalité, il est difficile de savoir ce qui se passe actuellement au sud Liban, chaque partie accusant le camp adverse de contrevenir aux résolutions de l'ONU.
La FINUL risque toutefois de faire les frais du  rapport de force libano-Israélien d'autant qu'elle ne dispose que de moyens légaux limités.  
Ainsi, selon le quotidien al-Akhbar, le contingent français opérant dans le cadre des forces de la FINUL a affiché "sa crainte que l’Armée Libanaise ait assuré une sorte de couverture quant à l’incident produit au village de Kherbet Selm, en vue de faire passer et protéger les armes du Hezbollah contre une inspection de la FINUL". 
En particulier, contrairement aux confirmations données par les responsables militaires libanais, dans le cadre de l'enquête sur les caches d'armes, le 18 juillet dernier  « les Français ont été conduits dans une maison autre que celle recherchée ». Ceci a amené le contingent à protester auprès d’un chef militaire libanais qui les accompagnait, mais au moment où ils ont tenté d’accomplir leur mission, les accrochages ont eu lieu avec les civils libanais opposés à l'enquête.
Quatorze soldats de la Finul ont été légèrement blessés et plusieurs véhicules endommagés, dont une ambulance.

 

Commenter cet article

Toufik 02/08/2009 19:40

Alors, mon ami, Simon, tout le monde y peut écrire sur ton blog?Moi, aussi, alors je peux écrire?