Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Eclairage

Un jour, ils devront payer

2 Août 2009, 11:32am

Publié par Montjoie

Un caporal du 3°Rima  de Vannes âgé de 22 ans a trouvé  la mort hier en Afghanistan. Un mort de plus à verser sur le compte de la coalition menée par Bush et les néocons.
Ce jeune soldat a été victime d'un tir de taliban, certes, mais surtout de la politique mondialiste servile adoptée par le président de la république française.
Ce qui est consolant, tout de même, c'est de voir le cheminement de la vérité qui inlassablement trace sa route en convertissant les esprits. Plus de la moitié de nos contemporains ne croit plus en la version officielle du 11 septembre,  Bigard fait un tabac avec son sketch hebdomadaire sur la fable du 11/9 qui serait grotesque si elle n'était pas si dramatique .
Il ne faut pas s'arrêter là; les responsables des guerres en Irak et en Afghanistan et des attentats bidons devront être traduits en justice, les collabos européens qu'ils soient hommes politiques , journalistes, faiseurs d'opinion doivent rendre des comptes.


Un soldat britannique de 27 ans, Joe Glenton,  bientôt traduit en cour martiale pour avoir refusé de rejoindre son unité en Afghanistan, estime dans un lettre écrite à Gordon Brown que la guerre ne peut être gagnée et déplore que "le courage et la ténacité de (ses) camarades soldats soient devenus un instrument de la politique étrangère américaine".
Il ajoute aussi :  "Je crois que quand les militaires britanniques se mettent au service de la nation et sont exposés au danger, le gouvernement qui les envoie sur le front a l'obligation de s'assurer que la cause est juste et bonne, c'est-à-dire qu'elle assure la protection de la vie et la liberté".
 "La guerre en Afghanistan ne réduit pas le risque terroriste et, loin d'améliorer la vie des Afghans, sème la mort et la désolation dans tout le pays. La Grande-Bretagne n'a rien à faire dans ce pays",


La France , non plus, of course !

Commenter cet article

O'Sulivan 13/08/2009 21:51

L'Amérique a eu et a besoin d'adversaires pour exister et cela s'inscrit dans la croyance encore très forte du rôle apocalyptique qu'elle se donne !Les gouvernants, Obama compris, se doivent de continuer de raconter une histoire aux US pour féderer les esprits.Ce pays-continent si vaste, ux origines si variées, à l'identité si multiforme, ne peut se reconnaitre qu'en se projetant dans l'avenir et dans une cause commune mobilisatrice;dans une lutte contre le mal en réponse à un sentiment d'être le peuple choisi pour sauver le monde et le faire atteindre la paix et la liberté, ce qui plaira à Dieu.Soumise à la malignité des story tellers qui profitent de l'état d'esprit qui habite les américains, pour inventer une Histore de l'avenir des plus opportunes, l'amérique sûre d'elle et de l'issue favorable des évènements ne peut imaginer ne pas être suivie dans sa démarche pour sauver le monde.Bush I et II , et Obama ne font que perpétrer le lien qui unit le peuple et les maintient au pouvoir.L'amérique a l'aventage d'avoir un projet supragénérationnel ce que l'europe n'a plus depuis 1870.C'est tout ce qui nous sépare, c'est tout ce qui nous séduit et nous fait la rejeter ou la suivre au risque de nous perdre.