Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Eclairage

France-Télécom; l'enfer au travail

13 Septembre 2009, 18:43pm

Publié par Sacha

L'épidémie de suicides traduisant  le mal être chez les employés de France télécom n'est pas le fruit du hasard et n'est pas non plus principalement lié aux problèmes de  privatisation d'une entreprise publique, même  à l'heure de la mondialisation forcenée.

Dans le cas présent, c'est toute l'entreprise qui a subi de plein fouet, selon toute vraisemblance,  l'emprise d'un (ou de plusieurs) psychopathe.
La violence au travail se déchaine, ici comme ailleurs, du haut en bas de  la pyramide du pouvoir  et dans ce  genre d'affaires, comme toujours, il faut suivre la piste du pervers narcissique.
Rappelons que selon Paul Racamier (wikipedia) , la perversion narcissique est une organisation durable caractérisée par la capacité et le plaisir de se mettre à l'abri des conflits internes et en particulier du deuil, en se faisant valoir au détriment d'un objet manipulé comme un ustensile ou un faire-valoir.

Tout semble avoir débuté par  l'arrivée de Thierry Breton à la tête de F-T.  Celle-ci est survenue, on s'en souvient, après les imprudences financières de Michel Bon et  de son désaveu .
Jean-Jérôme Bertolus, Jean-Michel Cedro et Thierry del Jesus,  auteurs de " Qui a ruiné France Telecom ?", expliquent que la certitude de détenir la vérité absolue s'est emparée de la nouvelle direction  et par conséquent il est devenu évident que tout ce qui  avait été fait auparavant devait être balayé.  Ainsi, les piliers  de l'équipe précédente ont été mis au placard et le patron est resté pratiquement  seul aux commandes avec sa secrétaire, se privant par la même d'une expérience et d'une somme de compétences irremplaçables.

Certains slogans  tels que celui ci,  « le client est désormais au centre des préoccupations », sont appliqués à la lettre. On resserre les boulons sans se demander comment, sans moyens et avec un effectif réduit , les gens vont se débrouiller dans leur petite agence de province. Bien entendu, si cela ne marche pas , c'est qu'ils sont mauvais. On voit bien que la logique comptable et financière n' accompagne aucunement une quelleconque stratégie commerciale. Le pire c'est qu' une fois  Thierry Breton parti vers d'autres aventures, le système se pérenise; les employés  et les différents services se mettent à se bouffer  entre eux dans une dynamique du chacun pour soi.

Un exemple parmi tant d'autes un cadre de chez Orange :
« Nous sommes dans l’impossibilité d’amender et même de commenter les ordres reçus qui sont des objectifs de vente souvent inatteignables. Mais ce qui créé beaucoup d’angoisse parmi les cadres, c’est le manque de perspective : nous ne savons pas quoi répondre à nos équipes sur l’avenir de l’entreprise. Il y a aussi une individualisation de plus en plus poussée des carrières par le biais des primes ou de la mobilité. On ne vous laisse jamais tranquille, c’est même lorsque tout va bien qu’il faut se méfier car à tout moment on peut alors vous changer de service, voire de métier. »

Pour tout individu normalement constitué, il est difficile de  comprendre la nature profonde du psychopathe *: cet être froid et calculateur, égocentré, totalement dépourvu d' émotion, amoral, indifférent à la souffrance des autres mais en même temps suffisamment  charmeur , voire  sympathique pour arriver à ses fins.
Connaitre la maladie qui vous frappe constitue la première étape vers la guérison.


*Quand il est à la tête de l'état ; on rentre dans une autre dimension ...Je ne vous raconte pas ! .

Source :

Qui a ruiné France Telecom ? Jean-Jérôme Bertolus, Jean-Michel Cedro et Thierry del Jesus
Souffrance en France : Christophe Dejours
Ponérologie Politique. A. Łobaczewski
Le Harcèlement moral: la violence perverse au quotidien . M-F Hirigoyen

Commenter cet article

Germaine des PTT 16/09/2009 23:33

Le conservateur... porte bien son nom. Il veut que les autres changent, mais il est conservateur...Il pense que les fonctionnaires se la coulent douce. C'est simple, pratique.Du reste, j'ai vu l'autre jour un pompier qui ne faisait rien : il astiquait les cuivres! Supprimons les pompiers, et le conservateur sera content.Le conservateur ne sait pas ce que c'est que la souffrance au travail. Elle est créée par des dysfonctionnement de certains managers devoyés, et c'est la collectivité qui paie..Le conservateur sait-il que certaines personnes sont perverses, et qu'elles peuvent nuire gravement lorsqu'elles ont du pouvoir?Le conservateur pense que si des filles se font violer, c'est parce qu'elles l'ont cherché. Si donc, le harcèlement sexuel n'existe pas, alors le harcèlement moral...Le conservateur pense aussi que si des gens se suicident, c'est qu'on leur a juste demandé de venir travailler le matin.

Un petit clic 16/09/2009 08:58

Ridicule les effets du politiquement correct en communication pour Lombard obligé de dire sa compassion pour les salariés dont on sent bien qu'il vient de découvrir dans la presse la situation de stress : chez FT on a ressenti un grand choc, lui se doit à la même chose mais pas trop car il doit se montrer fiable et solide aux manettes !Alors il n'a ressenti qu'un petit choc !!Ridicule ! Je propose qu'on mute son staff de  com.Ah non ....y va y avoir encore des suicides !!

Prospectiviste 16/09/2009 00:04

Au dela du harcellement moral qui est du à des personnalités perverses en mal d'exercer un pouvoir sur des victimes prédisposées par leur dévouement à l'entreprise, il faut considérer que l'étape ultime est un management volontairement mis en oeuvre pour faire souffrir et  passer d'un mode d' organisation à une autre sans passer par la case départ dans des conditions trop couteuses pour l'entreprise.Les nazis avaient compris cela dans les camps de concentration et utilisaient des kapo juifs pour mieux encadrer les prisonniers des camps de concentration.Les kapo réussissaient le tour de force d'être plus impitoyables que leurs bourreaux sur leur codétenus.L'entreprise post moderne serait elle encore fondée sur la violence et la soumission volontairement acceptée?

Prospectiviste 16/09/2009 00:03

Au dela du harcellement moral qui est du à des personnalités perverses en mal d'exercer un pouvoir sur des victimes prédisposées par leur dévouement à l'entreprise, il faut considérer que l'étape ultime est un management volontairement mis en oeuvre pour faire souffrir et  passer d'un mode d' organisation à une autre sans passer par la case départ dans des conditions trop couteuses pour l'entreprise.Les nazis avaient compris cela dans les camps de concentration et utilisaient des kapo juifs pour mieux encadrer les prisonniers des camps de concentration.Les kapo réussissaient le tour de force d'être plus impitoyables que leurs bourreaux sur leur codétenus.L'entreprise post moderne serait elle encore fondée sur la violence et la soumission volontairement acceptée?

Sacha 15/09/2009 22:22

Heureusement pour vous, vous n'avez pas été victime d'un harcèlement moral au travail ! Sinon vous  comprendriez mieux cetet situation minante et depressogène chez tout homme normalement constitué. Je vous conseille de nouveau si vous en  avez l'occasion,de lire les ouvrages de Mme Le Dr Hirigoyen. C'est très instructifet vous verrez que tout cela n'est pas du tout outrancier.