Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Eclairage

Angèle

2 Novembre 2009, 07:17am

Publié par Simon Duplessis

Chaque année, on se demande : qui est saint ? que faut il faire pour être saint ? 
Et si pour le devenir , il fallait déja posséder  une foi inébranlable et  une âme d'enfant comme l'illustre cette histoire citée par La Porte Latine :

            A notre époque, derrière le redoutable rideau de fer communiste, un prêtre hongrois résidant dans une petite localité au milieu des sans-Dieu dont le but essentiel était d’éradiquer la foi catholique, spécialement chez les enfants, nous en rapporte un, tout à fait merveilleux : dans une classe de fillettes, l’une d’elles, Angèle, 10 ans, particulièrement intelligente et appliquée à son travail, était élevée dans la religion catholique, comme ses compagnes, malgré les interdits. L’institutrice, Mlle Gertrude, avait comme souci premier de détruire leur foi alors qu’Angèle, dans sa profonde piété avait obtenu du prêtre l’autorisation de communier chaque matin, sachant cependant la haine et toutes les vexations

que déclencherait cette démarche. En effet, malgré sa conduite irréprochable, l’institutrice s’acharnait après la fillette et contre cette foi qu’elle sentait inébranlable.

            Elle décida de détruire chez ces enfants et surtout chez Angèle toute trace de religion selon un processus diabolique tendant à démontrer qu’un Dieu invisible n’existait pas et au bout de ses raisonnements, leur dit :            

« Appelez donc l’Enfant Jésus et vous verrez bien s’il vient. »

Angèle, habituellement douce et timide, fit soudain face avec calme et assurance :            

« Eh bien ! Nous l’appellerons toutes ensembles. »

Et galvanisées par Angèle, debout, toute cette classe d’enfants, les mains jointes, s’écria :            

« Viens, Enfant Jésus » !

L’institutrice ne s’attendait pas à cette réaction. Après un lourd silence, on entendit la voix pure d’Angèle dire :          

  « Encore » !

De nouveau, elles appellent l’Enfant Jésus ! Et alors, la porte de la classe s’ouvrit sans bruit. Toute la lumière du jour s’en fut vers la porte, grandissant jusqu’à devenir comme un globe de feu. Elles n’eurent pas le temps de crier leur peur, que le globe s’entr’ouvrait pour livrer à la vue un enfant ravissant comme elles n’en avaient jamais vu, qui souriait sans dire une parole. De sa présence émanait une immense douceur ; elles n’avaient plus peur et ne ressentaient que de la joie.

            Combien dura cette apparition ? Le temps n’avait plus sa durée habituelle et personne ne pourra le dire. L’enfant était vêtu de blanc et ressemblait à un petit soleil car la lumière émanait de lui et l’éclat du jour semblait noir à côté. Il ne dit rien, ne faisant que sourire, puis il disparut dans le globe de lumière qui se fondit peu à peu. La porte se referma doucement, toute seule. Le cœur inondé de joie, les fillettes ne pouvaient  proférer un mot. Soudain, un cri strident déchira le silence. Hagarde, Mlle Gertrude hurlait :            

« Il est venu ! Il est venu » !

Puis elle s’enfuit en claquant la porte. Sagement, les petites filles s’agenouillèrent, récitèrent un Pater, un Ave et un Gloria, puis sortirent de la classe car l’heure de la récréation venait de sonner.

            Mlle Gertrude a dû être placée dans un asile psychiatrique car elle ne cessait de crier :

« Il est venu ! Il est venu ! »

Les profanateurs de nos églises finissent presque toujours fous, dit le prêtre. Puis il ajouta tristement :

« Des récits de ce genre, il y en  a beaucoup dans ces peuples opprimés. Mais en Occident, qui va croire ce qui n’est pas « matériellement » crédible ? Les occidentaux rationalistes ressemblent aux communistes sur ce point : le miracle les choque… ». 

Commenter cet article

chouchouan 02/11/2009 20:03


Du reste, la prof ne s'est pas convertie, elle est devenue folle...
Dommage...


Saint Thomas 02/11/2009 11:15


Oui, moi aussi, je voulais toucher et voir pour croire... je me suis fait renvoyer dans mes buts : bienheureux celui qui croit sans avoir vu!