Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Eclairage

Sarkozy, Todd et le mondialisme

30 Décembre 2009, 07:24am

Publié par Simon Duplessis

Il n' y a rien de plus ignoble que de nier la souffrance d'autrui surtout quand celle-ci est réelle et fondée. C'est pourtant ce que s'évertue à faire Emmanuel Todd. Dans un discours qu'il veut rationel, cet intellectuel pontifiant  fait preuve d'une perversité accablante . Ainsi, dans le journal le Monde, il nous livre sa pensée sur le pouvoir Sarkozyste. Pour lui, le débat sur l'idendité nationale aurait pour but de détourner l'opinion des véritables problèmes que n'arrive pas à résoudre le président, en  désignant les arabo-musulmans comme des boucs émissaires.  "Si vous êtes au pouvoir et que vous n'arrivez à rien sur le plan économique, la recherche de boucs émissaires à tout prix devient comme une seconde nature"
On peut adhérer à cette analyse et ce choc des civilisations à usage interne est également dénoncé avec raison par Yahia Gouasmi.

Malheureusement, E. Todd pour étayer son discours n'hésite à prononcer des contre-vérités.
Le premier mensonge est asséné comme une vérité indiscutable  (iTodd est sociologue, démographie , diplomé de l'IEP et de Cambridge, ne l'oublions pas ...): l'immigration et l'Islam ne sont pas (ou plus ) des problémes pour les français:
 "la carte du vote FN était statistiquement déterminée par la présence d'immigrés d'origine maghrébine, qui cristallisaient une anxiété spécifique en raison de problèmes anthropologiques réels, liés à des différences de système de moeurs ou de statut de la femme. Depuis, les tensions se sont apaisées. Tous les sondages d'opinion le montrent : les thématiques de l'immigration, de l'islam sont en chute libre et sont passées largement derrière les inquiétudes économiques.
"Les populations d'origine musulmane de France sont globalement les plus laïcisées et les plus intégrées d'Europe" explique-t-il. Il souligne notamment le nombre important de mariages mixtes.
M. Todd oublie totalement l'affaire des minarets et le fait qu'une majorité de français  (55%) voterait contre leur interdiction en cas de référendum. Exit également de son champ de raisonnement l'actualité consternante concernant les pogroms antichrétiens dans les pays à majorité musulmane.

Deuxième mensonge
La poussée à droite de 2007, à la suite des émeutes de banlieue de 2005, n'était pas une confrontation sur l'immigration, mais davantage un ressentiment anti-jeunes exprimé par une population qui vieillit. Là, il prend carrément les français de souche pour des imbéciles.  Les "jeunes"  sont bien des jeunes et non pas des voyous à capuche qui s'appelleraient  Ahmed, Djamel  ou Hacine!  Ben voyons !

Troisième mensonge
La société est très perdue mais je ne pense pas que les gens aient de grands doutes sur leur appartenance à la France. Je suis plutôt optimiste : quand on va vraiment au fond des choses et dans la durée, le tempérament égalitaire des Français fait qu'ils n'en ont rien à foutre des questions de couleur et d'origine ethnique ou religieuse !".
Où a t-il entendu cela, le professeur Todd ? Dans ses diners en ville ?


Finalement, Emmanuel Todd apparait comme un allié objectif de Sarkozy dans sa promotion de  la société française multiethnique et métissée. Si Sarkozy, c'est la haine de l'autre; Todd, c'est la haine du français. Car nier la souffrance du français de souche face à l' immigration :  c'est nier ses racines, c'est nier son existence propre.
Todd suit la tactique du lobby sioniste dans sa stratégie pour parvenir au gouvernement mondial, tactique qui a fait ses preuves et que l'on peut schématiser de la manière suivante :
1/ imposer par le matraquage médiatique la rhétorique mondialiste
2/ culpabiliser le français de souche (national = nationalisme = guerre), lui rappeler sans cesse sa responsabilité dans le colonialisme, l'antisémititisme, l'esclavage.
 3/ le désarmer moralement  grâce à l'idéologie antiraciste ( s'il souhaite une France blanche et chrétienne, c'est qu'il est forcément raciste)
 4/ nier les problèmes posés par l'immigration (qui serait en fait une chance pour la France).

Si un jour le peuple français devait se retourner contre les véritables responsables de son déclin spirituel, culturel et démographique, M. Todd et ses semblables  deviendraient eux aussi des boucs émissaires, soyons en sûr !Toujours victimes, jamais coupables !

Commenter cet article

Chouan très récalcitrant 31/12/2009 14:14


Faisant partie du sérail, comme Lénine (même si celui-ci a reçu le baptême orthodoxe), comme Marx, comme Trotsky et autres admirateurs du marxo-bolchevisme, Yosha Todd ne peut qu'appliquer et agir
selon la vieille recette de la crapule léninienne qui affirmait:" Répétez un mensonge il deviendra une vérité" lequel slogan sera repris par un cousin du communisme, Joseph Goebbels, patron et
créateur de la Propaganda Staffel hitlérienne sous une forme légèrement modifiée:"Un mensonge dit une fois est un mensonge, répété mille fois, il devient une vérité!" Roger Garaudy n'a-t-il pas
parlé des "mythes" fondateurs de l'Etat d'Israël? Mais les Pères qui ont tant répété avec espoir"L'an prochain à Jérusalem" ne se sentent-ils pas trahis ?


Moshe 31/12/2009 10:17


On peut essayer de définir le français de souche selon la vision qu'en a son ennemi-prédateur sioniste:

1/ il consomme de la merde (la femme tient une place centrale, il faut la flatter)
avec les agios bancaires il nourrit l'axe sioniste.

2/ il se métisse (de préférence le profil femme blanche-homme noir, allez savoir pourquoi, peut être pour le 1/), on dit aussi métisser pour mieux régner.
L'avènement d'une société métissée et déracinée permet de mieux contrôler les masses et prépare le 3/.

3/ il fait les guerres des sionistes à lui donc de faire le sale boulot dans des guerres qui ne le concernent pas et pour l'affaiblir : voir la video Comment arrivera la victoire d'Israhell.

4/ A la fin de la guerre, quand les hommes de souche se sont bien entretués on leur dit: vous voyez ou vous mène le nationalisme? Alors on reconstruit tout, on est bien revenu au 1/ et pour
le punir on lui impose le 2/. En réalité on se moque bien du français de souche bien sûr.

Ce mode de prédation circulaire du français de souche est similaire à celle du serpent qui progressivement étouffe sa proie. Plus l'opération se répète plus la proie a des chances de mourir à
l'issue du processus.

La victime ne doit surtout pas avoir conscience du danger qui le menace. Dans le 1/ et 2/ le prédateur assure son divertissement grâce à des spectacles de plus en plus sophistiqués.

La victime n'a pas conscience du danger mais elle ne connait pas non plus son agresseur qui opère sournoisement dans l'ombre.


Soliman 31/12/2009 09:51


je ne suis donc pas français de souche, et si je vous comprends bien, je n'ai aucune chance de le devenir un jour.
On peut même avoir été français, et ne plus l'être : voir
http://www.lemonde.fr/opinions/article/2009/12/30/comment-j-ai-perdu-mon-identite-nationale-par-michka-assayas_1286018_3232.html


Simon 30/12/2009 21:13


Si vous lisez le Monde comme je le crois, vous avez du voir cet article..
Souche : Le bas du tronc qui reste dans la terre quand l'arbre a été coupé.
Français de souche : qui a donc des racines françaises et non pas français uniquement par ses papiers.  On peut devenir citoyen français uniquement par ce qu' on a eu le bonheur d' être
né en France . C'est pour cette raison , que les comoriennes ou les femmes de l'ex Guyane hollandaise se précipitent pour accoucher sur la terre française.


Soliman 30/12/2009 20:57


Merci de m'avoir fait découvrir cet article de Todd.
Mais qu'est-ce que c'est un "français de souche"? On me parle de quartier, mais encore?