Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Eclairage

la messe est dite !

28 Avril 2012, 06:01am

Publié par Simon Duplessis

JeannedArc.jpgContrairement aux électeurs plutôt favorables à un rapprochement UMP-FN, les patrons de l'UMP se positionnent nettement à gauche. Tant mieux,  au moins les choses sont claires tant  il est vrai que les valeurs nationales (d'inspiration catholique) du FN se trouvent finalement très éloignées des valeurs dites "républicaines" de l'UMP (d'inspiration maçonnique). En définitive, on ne  s'étonnera pas que les électeurs de MLP puissent voter Jeanne d'Arc au 2° tour.

 

Voici un petit florilège des décalarations sympathiques des uns et des autres: en résumé; le FN est  leur pire  ennemi mais ils veulent bien la voix de ses sympathisants.

 

Chantal Jouanno

Elle votera aux législatives pour le candidat socialiste en cas de duel PS-FN.

 

François Fillon

"il ne peut y avoir « le moindre accord entre le FN et la droite » en raison d’une « incompatibilité de valeurs"

"Le FN prône le repli de la France sur elle-même, refuse d’accepter que la France est une nation d’intégration qui a été enrichie par le travail de générations d’étrangers et exclut toute solidarité européenne au moment où nos nations en ont le plus besoin »

" le choix, c'est s'abstenir ou voter PS » en cas de duel entre le PS et le FN."

 

Nicolas Sarkozy

"les candidats de l’UMP en position de se maintenir au second tour des législatives face à un candidat du Front national le feront."

J-F Copé

"Il n'y aura jamais d'accord électoral, de négociations d'aucune sorte avec le Front national"

 

Juppé

 " Le jour où l'UMP fera alliance avec le FN, je quitterai l'UMP. "


Valérie Pecresse «Le FN est notre ennemi, mais il faut parler aux électeurs du Front national. Ils ne sont pas xénophobes. Ils demandent plus d'autorité".

 

Bruno Gollnisch résume bien en quelques lignes le bilan de Nicolas Sarkozy . Il ne fera pas demain  ce qu'il n ' a pas fait aujourd'hui; c'est une certitude.

 la réintégration de la France au sein du commandement intégré de l’Otan, la déstabilisation de la Libye et par ricochet du Mali, la présence militaire française en Afghanistan à la remorque des Etats-Unis,  c’est Sarkozy

L’institutionnalisation de l’islam de France via le CFCM, la pénétration de nos banlieues par des réseaux d’influence étrangers c’est Sarkozy. Les promesses non tenues aux harkis, l’entrée et la régularisation massives d’immigrés c’est Sarkozy, favorable au droit de vote des étrangers aux élections locales. La poursuite du déclin de l’Education nationale, les méthodes pédagogiques soixante-huitardes non remises en cause, le laxisme moral, les attaques contre la famille,  l’ouverture à gauche, DSK au FMI, Frédéric Mitterrand à la Culture, les appels à faire barrage au FN c’est Sarkozy et l’UMP…


Commenter cet article