Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Eclairage

Mariage pour tous : et ça veut devenir parents ?

29 Janvier 2013, 04:42am

Publié par Simon Duplessis

Communiqué de presse du 28 janvier 2013 du bloc identitaire


http://www.humanite.fr/sites/default/files/vignettes/mariage_jesuss.jpgAvec officiellement 125 000 participants selon la Préfecture, la manifestation des pro-"mariage pour tous" n'a pas atteint les objectifs escomptés.

Le Bloc Identitaire, qui avait participé le 13 janvier à la "Manif pour Tous", rassemblant plus d'un million de personnes contre le projet de loi socialiste, se réjouit de cette mobilisation réduite alors même que toute la classe politique, syndicale et associative de gauche avait appelé à la mobilisation.
 
Le rapport de force militant est donc clair : les opposants au projet sont au moins quatre fois plus nombreux. La manifestation en faveur de la dénaturation du mariage a fait un bide. Total. Sans appel. Définitif. Le gouvernement doit tirer les conclusions de l'échec de sa manifestation, en sortant de son autisme et en retirant son projet de loi.

Et ce ne sont ni les chiffres gonflés par les autorités - autant que ceux de la "Manif pour Tous" avaient été volontairement diminués - ni les dizaines de milliers de militants de gauche et d'ultra-gauche rameutés à la dernière minute pour garnir des rangs qu'on prévoyait clairsemés, ni la grotesque fête des "peoples" organisée le soir, qui masqueront ce qui relève purement et simplement d'un échec flagrant.

Mais au delà de cet échec numérique, c'est l'image renvoyée par ce cortège de haine, d'obscénité, de mauvais goût, qui aura marqué les observateurs.
 
Les médias, comme Libération, qui ont recensé les slogans de la manifestation ont pris soin de passer sous silence les plus nombreux qui sont les plus odieux. Il convient de les citer ici pour montrer à quel degré d'abjection est descendue, par exemple, une Roselyne Bachelot pour s'être jointe à cette mascarade : "si Hollande recule, on l'encule", "Frigide ton cul doit être jaloux de la merde qui sort de ta bouche", "Jésus avait deux papas et une mère porteuse", "on est pédés mais pas curés"...

Loin de l'ambiance familiale qui régnait le 13 janvier, loin des slogans sains qui y avaient été scandés, loin des promesses d'apaisement du pseudo "président normal"... cet étalage d'insanités montre bien l'immaturité et la violence morale d'une poignée d'activistes provocateurs à qui il apparaît définitivement difficile de confier le moindre enfant.

Commenter cet article

LG 29/01/2013 12:54

Une poignée d'activistes mais soutenus par l'immonde juiverie et la saloperie maçonnique !