Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Eclairage

Réactions à chaud

19 Mars 2012, 15:16pm

Publié par Simon Duplessis

Je ne peux m'empêcher de penser que si les petites victimes de Toulouse n'avaient pas été juives, l'émotion de nos élites aurait été moins grande. Quelques jours plus tôt, des parachutistes - des jeunes gens - ont été abattus de la même façon, comme des chiens et cela n'a ému personne en haut lieu. Cherchez l'erreur....

 

La Fnaca persiste à fêter le pseudo-cessez -le-feu du 19/3/62. Elle est désormais seule à le faire puisque le gouvernement lui même en la personne de Marc Laffineur  a indiqué dans un communiqué que l'Etat n'organiserait ce lundi, le 19 mars, «aucune commémoration nationale» à l'occasion de l'anniversaire du cessez-le-feu.

En effet, «si le 19 mars évoque la joie du retour des militaires français dans leur famille, il marque également l'amorce d'un drame pour les rapatriés, contraints au déracinement, et le début d'une tragédie pour les harkis, massacrés dans les semaines qui suivirent, au mépris des accords d'Evian», a-t-il expliqué.

Commenter cet article

DBDEJOUX 19/03/2012 22:57


On ne peut que partager cet avis;Les morts ne sont pas tous égaux, selon leur appartenance communautaire. Des paras sont assasinés, seul Longuet se déplace. D' autres, dans l'horreur commune de
leur mort, voient le déplacement du président, du ministre de l'intérieur,du premier ministre, et d'autres personnalités de la communauté religieuse d'appartenance.


A paris, une marche silencieuse, SOS racisme, l'UIJF, Mélanchon et autres défilent à la mémoire des quatre juifs assassinés. Le plan Vigipirate écarlate est déclanché.


 Et pour les paras?


 le grand Rabin a associé les paras aux victimes de ses correligionnaires.Il est digne.