Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Eclairage

Articles avec #justice

Erreurs de jeunesse

1 Octobre 2009, 17:56pm

Publié par Simon Duplessis


Polanski: ce que les médias ne disent pas envoyé par Hprod2008. -

Polanski est défendu par notre ministre de la culture, Frédéric Mitterand, celui qui écrivait sans complexe :
« J’ai pris le pli de payer pour des garçons [...] Évidemment, j’ai lu ce qu’on a pu écrire sur le commerce des garçons d’ici .[...] Je sais ce qu’il y a de vrai. La misère ambiante, le maquereautage généralisé, les montagnes de dollars que ça rapporte quand les gosses n’en retirent que des miettes, la drogue qui fait des ravages, les maladies, les détails sordides de tout ce trafic. Mais cela ne m’empêche pas d’y retourner. Tous ces rituels de foire aux éphèbes, de marché aux esclaves m’excitent énormément […] On ne pourrait juger qu’un tel spectacle abominable d’un point de vue moral, mais il me plaît au-delà du raisonnable […] La profusion de jeunes garçons très attrayants et immédiatement disponibles me met dans un état de désir que je n’ai plus besoin de réfréner ou d’occulter. L’argent et le sexe, je suis au cœur de mon système, celui qui fonctionne enfin car je sais qu’on ne me refusera pas »
Source : nationpresseinfos

Mitterand, Polanski,Cohn Bendit; même combat ?

Voir les commentaires

Le grand bleu (suite)

11 Septembre 2009, 12:10pm

Publié par Simon Duplessis

Voici le commentaire intéressant d' un lecteur à propos de notre post d'hier.  Ses propos incisifs quoique un peu excessifs (ce "cruchot" est un rebelle  ou je ne m'y connais pas) témoignent d'un sens de l''observation très aiguisé.  Il semblerait donc, d'après lui, que  les gendarmes soient  en train de se "keufiser ". J'espère toutefois que l'on puisse dans notre pays critiquer l'institution sans devoir subir la foudre d'une justice  que l'on pourrait comparer alors à celle d'un état totalitaire. Il ne s'agit pas ici  de ternir l'image des policiers mais de dénoncer le  virage dangereux pris par cette administration depuis que Nicolas sarkozy est au pouvoir.

Sauf erreur, Simon, vous nous montrez des gendarmes.

Il y a d'énormes différences entre les 2. Un gendarme ne "tutoie" pas, un flic, si...
Un flic vit de rapines : il a des objectifs journaliers de PV, par catégories : ceinture, vitesse, téléphone.
Quand il est en civil, il obtient des renseignements chez les putes et les trafiquants, contre l'immunité. Quand c'est une "Rivoire et Carret" parisienne, elle fait le trottoir tant qu'elle n'a pas rempli son carnet de PV. Et ils touchent des "primes" de résultat. S'ils sont faibles, leurs chefs se font convoquer par le ministre de l'Intérieur, et le Président de la République s'invite à la réunion pour rappeler que c'est lui le ministre de l'Intérieur, sinon de droit, mais de fait.

Il faut savoir qu'il n'y a pas que les arabes et les noirs qui se font contrôler l'identité, jusqu'à 3 fois par jour : ils ont des consignes pour emmerder aussi les blancs, pour qu'on ne les accuse pas de racisme. Comme si on pouvait penser ça!

Ils sont grossiers, bêtes à manger du foin, mais ils ont l'arme fatale : dès qu'on râle, ils sortent le refus d'obtempérer, l'autorité de l'Etat, l'injure à fonctionnaire d'autorité, etc. Evidemment, les tribunaux (mis au pas par Rachida) condamnent, leur témoignage faisant foi puisqu'ils sont assermentés. Et ça augmente les statistiques : c'est à la fois une nouvelle affaire, immédiatement résolue 100% d'efficacité .
Ils réussissent à se faire détester, et ils en sont fiers. Ils ne savent pas que l'autorité ne se décrete pas, mais se mérite. C'est devenu une milice au service du pouvoir. Des SS (Services de Sarkozy) en train de monter en pression.

Les gendarmes avaient d'autres principes, issus de leur origine militaire. Mais c'est en train de se régler : rattachés au Ministère de l'Intérieur, ils sont fortement travaillés pour devenir comme les flics : les "résultats", les chiffres, la répression sans prévention.

Vous oubliez de citer les fouilles à corps humiliante (ils adorent faire ça, une activité jusqu'à présent réservée aux proctologues), les garde-à-vue inutiles "pour l'exemple" (n'y revenez pas, on vous a à l'oeil), les fichiers truqués et illégaux (20 millions de personnes, y compris de simples témoins) qui permettent au ministre de dire instantanément sur TF1, au moindre fait-divers, que telle personne "est défavorablement connue des services de police"...

Les "droits de l'homme" (je sais que vous n'aimez pas ça) et les libertés individuelles sont gravement menacées. La provocation est faite par la police, la répression aussi, mais il n'y aura pas de révolution... Quand on le dit, comme vous le faites, les gens croient que c'est les autres, que les flics poursuivent les "méchants" qui n'ont que ce qu'ils méritent, jusqu'au jour où ça vous arrive à vous...

Les affaires ne sont plus instruites, le parquet, aux ordres du gouvernement, fait seul l'enquête, l'enterre ou la ressort comme ça l'arrange. L'actualité en est pleine.

Vous dites "Je vois Sarkozy", et vous allez au tribunal. Le Président dira après "qu'il ne voulait pas ça", c'est une initiative malheureuse du petit personnel... Mais il a créé toutes les conditions pour que ça arrive. Le pompier officiel est le pyromane. Vous verrez, il y aura encore des émeutes dans les banlieues, qui feront de belles images sur TF1, et qui assureront sa réelection en 2012.

J'ai honte de mon pays, et on me dit de partir si je ne l'aime pas. J'aime mon pays, mais pas quand il est gouverné comme ça. J'ai des envies de meurtres, mais il parait que c'est aussi interdit...

Ah oui : on supprime des tas de fonctionnaires, mais
on crée des postes à la police, ce qui prouve bien qu'il y a de l'argent : celui de nos contredanses...

Voir les commentaires

Brunerie libéré

22 Août 2009, 17:49pm

Maxime Brunerie, qui avait tenté de tuer le président de la République Jacques Chirac lors du défilé du 14 juillet 2002, est sorti de prison le 3 août après avoir passé 7 ans en prison.

A son procès, cet ex-militant  nationaliste identitaire, avait affirmé que son geste était lié à son amour déçu pour une militante du Mouvement national républicain (MNR).

"Je voulais faire quelque chose d'historique,  j'avais raté ma vie, je ne voulais pas rater ma mort", avait expliqué l'accusé.
A l'époque il aurait fallu expliquer au jeune homme que son geste ne servait à rien . C'est comme pour  l' hydre de Lerne; quand on coupe une tête, il en repousse une aussitôt, voire deux. Avant Chirac, il y avait Mitterrand, et avant Mitterrand , Giscard et avant lui;  Pompidou et De gaulle. Après Chirac, il y a eu Sarkozy. Après Sarkozy, ce sera peut être encore pire ..

                   

Voir les commentaires

Justice en France

24 Juin 2009, 17:25pm

Publié par Simon Duplessis

victoire en cassation sélectionné dans Actualité et Actu France
 Désormais, on pourra dire peut être que le rôle des historiens est de revisiter l'histoire

Voir les commentaires

La machination clearstream

19 Novembre 2008, 17:42pm

Publié par Simon Duplessis

Dominique de Villepin, brillant diplomate, repéré trés tôt  par Chirac, aurait du pouvoir continuer un parcours sans faute. Malheureusement, il est en train de payer cher ses déclarations au siège de l'ONU le14 févier 2003  à New York  où il disait  clairement son opposition à la guerre en Irak. On ne badine pas avec l'Empire mondialiste. Celui-ci, d'ailleurs, lui a préféré son concurrent direct, Nicolas Sarkozy, un garçon bien obéissant et qui donne toute satisfaction. Un accident étant vite arrivé, l'ancien premier ministre aurait pu passer par une fenêtre.  Mais, non, de façon plus subtile, une petite machination bien montée comme celle de Clearstream fera l'affaire. Flairant un gros scandale concernant  son ennemi intime,Villepin a foncé tête baissé dans le piège tendu en faisant sa propre enquête sur le ministre de l'intérieur de l'époque avec les moyens inhabituels que l'on lui reproche actuellement.

Clearstream est bien une machination visant à déstabiliser Villepin en faisant croire que c'est une machination destinée à nuire à Sarkozy. Subtil, non ?

 

Voir les commentaires

on ne comprend pas !

14 Octobre 2008, 08:07am

Publié par Simon Duplessis

Dans un pays où l'on est considéré comme un criminel quand on conduit sa voiture à 91 km / h sur une route nationale,
dans un pays où l'on risque la prison et une trés forte amende quand on  donne son avis sur l'histoire contemporaine (voir l'affaire Gollnisch),
dans un pays qui n'hésite pas à envoyer des troupes au bout du monde pour combattre un terrorisme supposé,
on ne comprend pas qu'une terroriste, tueuse de flic, échappe à son extradition sous prétexte d'une dépression nerveuse.

merci à lol

Voir les commentaires

Défense de paraître insinuer ..

19 Septembre 2008, 11:10am

Publié par Simon Duplessis

Le 5 septembre dernier, Bruno Gollnisch a été condamné à 55 000 euros de dommages et intérêts et 3 mois de prison avec sursis. Auparavant , il avait été chassé de son poste de professeur à l'université. Cela en dit long sur le terrorisme intellectuel qui sévit en France : défense de parler, de donner l'impression d'insinuer et bientôt défense de penser ?

Il  était poursuivi pour avoir, lors d'une conférence de presse organisée à Lyon le 11 octobre 2004, tenu des propos polémiques sur l'existence des camps de concentration nazis et des chambres à gaz. Il lui est reproché d'avoir assuré "ne pas remettre en cause les déportations" ni "les millions de morts" des camps nazis, avant d'ajouter: "quant à savoir la façon dont les gens sont morts, ce débat doit avoir lieu".

Interrogé plus spécifiquement sur les chambres à gaz, il avait répondu: "je ne nie pas les chambres à gaz homicides. Mais je ne suis pas spécialiste de cette question et je pense qu'il faut laisser les historiens en discuter. Et cette discussion devrait être libre".

"Alors que certains pensent advenu le temps de la levée des scrupules, il faut adresser un message fort et clair, a déclaré le président du tribunal, Fernand Schir. Là où (l'historien révisionniste Robert) Faurisson proclame et déclare, Bruno Gollnisch insinue dans une forme plus subtile, plus biaisée."

Bruno Gollnisch rend aujourd'hui hommage à Raymond Barre qui l'avait défendu à l'époque  :

Je n’ai surtout pas oublié que Raymond Barre eut le courage de dire cette estime à mon égard au moment où les chacals et les hyènes se déchaînaient dans une invraisemblable et absurde campagne de diabolisation que l’affligeant conformisme académique et judiciaire ont entérinée.

Honneur à celui qui a eu le courage, alors qu’il n’avait rien à y gagner, de ne pas hurler avec les loups, fût-ce contre un adversaire.
L’Histoire lui donnera raison
.

Voir les commentaires

Mariage annulé

12 Juin 2008, 19:32pm

Publié par Hermione

Dans le jugement du mariage annulé pour cause de mensonge sur une qualité d'un des 2 époux la polémique fait rage :
d'une part , vous avez les féministes qui hurlent car il est question de virginité et tout un chacun trouve normal que toute fille de plus de 15 ans soit "dessalée"
ou alors vous estimez que respecter sa fiancée avant le mariage et se respecter en ne se donnant pas au premier venu est méritoire et là vous êtes catalogué limite frigide si vous êtes une  une femme et rétrograde si vous êtes un homme.

d'autre part vous avez les musulmans qui exigent la virginité des filles et pas celle des garçons
et ils sont si stricts que des jeunes femmes se font faire des "réparations" d'hymen pour pouvoir se marier et donc  bonjour l'hypocrisie.

En dernier lieu vous avez la loi qui stipule que votre mariage n'est pas recevable  si vous mentez sur une qualité essentielle.  

Or, c'est bien là le problème :   pour le futur marié c'était une qualité essentielle que doit avoir sa fiancée  : ne pas avoir couché avec quelqu'un et c'est ce qu'e la jeune femme avait déclaré . Elle a donc menti et n'a pas respecté l'engagement qu'elle prenait.

Ne nous trompons pas de débat; la virginité est affaire de conscience et d'éducation et pour certaines jeunes filles, elle est une façon de se réserver pour l'homme qu'elles épouseront.  On peut trouver cela naïf ou ringard mais on n'a pas le droit d'édicter des diktats du genre : toute jeune fille doit avoir de l'expérience (!)

Dans la virginité perdue, il y a deux responsables celle qui se donne et celui qui prend !!


  

Voir les commentaires

L'affaire de Draguignan

26 Mai 2008, 20:28pm

Publié par Simon Duplessis

Dans l'affaire de Draguignan : on s'aperçoit que :
1/ Jouer à Spaggiari est parfois un jeu dangereux
2/ un gendarme est parfois mais pas toujours soutenu par sa hiérarchie quand il se sert d'une une arme à feu dans le cadre de la loi.
3/ que les politiques ouvrent toujours le parapluie (peut être plus dans ce cas précis parce que c'est une femme  et qu'elle craint pour sa mise en pli)
4/ un bon gendarme est toujours un gendarme mort en service
5/ Le prévenu était un pauvre gars qui n'avait même pas fait d'excès de vitesse; juste quelques vols à main armée...

Rappelons les faits : (Nouvel Obs)
Le gendarme soupçonné d'avoir tué avec son arme de service un homme alors qu'il tentait de s'enfuir lors de sa garde à vue à la gendarmerie de Draguignan (Var) a été mis en examen dans la nuit de dimanche à lundi pour "coups ayant entraîné la mort sans intention de la donner". Il a été placé sous mandat de dépôt, précise-t-on lundi de source judiciaire
Le gendarme est soupçonné d'avoir ouvert le feu à sept reprises jeudi soir sur Joseph Guerdner, en garde à vue dans une affaire de vol et séquestration, alors qu'il tentait de s'enfuir après avoir sauté par une fenêtre de la gendarmerie. Atteint de trois balles, il est mort après avoir réussi à sauter la clôture de la gendarmerie et franchir une palissade.

Citons la réaction du ministre de l'intérieur
"A la suite de la dramatique évasion qui a coûté la vie à un gardé à vue à Draguignan, Mme Alliot-Marie a demandé qu'une enquête interne de la gendarmerie soit menée sans délai afin de faire toute la lumière sur les circonstances de cette affaire", a affirmé un communiqué du ministère de l'Intérieur, .
"La ministre a par ailleurs demandé au général Parayre, directeur général de la gendarmerie nationale, de suspendre de ses fonctions le gendarme qui a fait usage de son arme administrative".



Citons la réaction des retraités de la gendarmerie :
Le mensuel L'Essor de la gendarmerie et l'Union nationale des personnels retraités de la gendarmerie (UNRPG) se sont «indignés» lundi que le gendarme, soupçonné d'avoir tué un homme qui fuyait durant sa garde à vue à Draguignan (Var) et mis en examen pour coups mortels, ait été incarcéré.

Dans un communiqué publié lundi, L'Essor et l'UNPRG «regrettent très vivement la tragédie» de Draguignan et «présente leurs condoléances à la famille de Joseph Guerdner, 27 ans, tué par balles par le gendarme.

»Dans l'attente des conclusions de l'enquête de service en cours (par l'Inspection technique de la gendarmerie, l'équivalent de la «police des police» pour les gendarmes, ndlr), ils rappellent que le gendarme appliquait les prescriptions de l'article L.
2338-3 du code de la défense«.

Ils rappellent également »que l'article 15 du statut général des militaires prévoit la protection de ceux ci« et »expriment leur total soutien à leur collègue.

Un des alinéas de l'article L. 2338-3 du code de la défense prévoit que les officiers et les sous-officiers de la gendarmerie peuvent faire usage de leurs armes «lorsque les personnes invitées à s'arrêter par des appels répétés de +Halte gendarmerie+ faits à haute voix cherchent à échapper à leur garde ou à leurs investigations et ne peuvent être contraintes de s'arrêter que par l'usage des armes».

 


Qu'est ce que l' article L. 2338-3 ?

Les officiers et sous-officiers de gendarmerie ne peuvent, en l'absence de l'autorité judiciaire ou administrative, déployer la force armée que dans les cas suivants :

1° Lorsque des violences ou des voies de fait sont exercées contre eux ou lorsqu'ils sont menacés par des individus armés ;

2° Lorsqu'ils ne peuvent défendre autrement le terrain qu'ils occupent, les postes ou les personnes qui leur sont confiés ou, enfin, si la résistance est telle qu'elle ne puisse être vaincue que par la force des armes ;

3° Lorsque les personnes invitées à s'arrêter par des appels répétés de « Halte gendarmerie » faits à haute voix cherchent à échapper à leur garde ou à leurs investigations et ne peuvent être contraintes de s'arrêter que par l'usage des armes ;

4° Lorsqu'ils ne peuvent immobiliser autrement les véhicules, embarcations ou autres moyens de transport dont les conducteurs n'obtempèrent pas à l'ordre d'arrêt.

Ils sont également autorisés à faire usage de tous engins ou moyens appropriés tels que herses, hérissons, câbles, pour immobiliser les moyens de transport quand les conducteurs ne s'arrêtent pas à leurs sommations.



Qu'en pense Slobodan ?

Voir les commentaires

Une justice collaborationniste ..

17 Avril 2008, 09:33am

Publié par Simon Duplessis

On connait le combat que mène depuis des années Brigitte Bardot pour nos amis les bêtes. Hier, c'était pour les phoques massacrés sur la banquise . Aujoud'hui , c'est pour les moutons égorgés joyeusement en famille à l'occasion de la  fête l'Aït  (voir la vidéo).
Le problème, c'est que BB à travers cette histoire d'égorgement rituel vise la communauté musulmane (pas de chance; ce n'est pas une coutume chrétienne ..). Elle a même déclaré : "Il y en a marre d'être menés par le bout du nez par toute cette population qui nous détruit, détruit notre pays en imposant ses actes".
C'est plus qu'il n'en faut pour que le MRAP saisisse la justice . Résultat des courses : l'actrice  est jugée en correctionnelle pour "incitation à la haine raciale" en raison de ses propos sur les musulmans. "Je suis un peu fatiguée de poursuivre Mme Bardot", a dit la substitut du procureur, qui a demandé des sanctions "plus marquantes" qu'à l'ordinaire. Elle a requis 2 mois de prison avec sursis et 15'000 euros d'amende
.

                                          

             

Le sage montre la lune, l'idiot montre le doigt (proverbe chinois)

Voir les commentaires

1 2 > >>