Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Eclairage

Articles avec #medecine

Scandale !

3 Février 2010, 10:23am

Publié par Simon Duplessis

L'accès à l'IVG pour toutes sur l'ensemble du territoire national n'est pas assuré. En  cause;  certains hopitaux qui  ne seraient pas plus motivés que cela pour s'occuper des femmes en détresse. Les directeurs de ces établissements seraient-ils des cathos intégristes ? Non, rassurez vous ! Le problème est tout autre ;  l'IVG est tout simplement un acte médical mal côté par les caisses d'assurance maladie. Si un médecin effectue l'aspiration d'une fausse couche spontanée, c'est deux fois plus rémunérateur pour l'hopital qu'une IVG, alors que l'acte technique est le même. On marche sur la tête!  Il est temps de corriger cette ineptie medico-administrative ! (reportage du JT du 02/02/2010 - soir 3)

Voir les commentaires

Grippe A: l'heure des comptes

11 Janvier 2010, 08:21am

Publié par Simon Duplessis

Les Drs Pelloux et Bapt interrogés par France-Soir dénoncent la gabegie faite dans la gestion de la grippe A.  Ce n'est que le début d'une série de révélations sur un scandale sans précédent caractérisé par les mensonges, les dissimulations et les incohérences.

Dr Pelloux

Que pensez-vous de l’ouverture d’une commission d’enquête parlementaire sur la campagne de vaccination ?
Je suis 100 % pour. Non pas pour pointer du doigt des coupables mais pour comprendre pourquoi nous sommes incapables de gérer une telle crise. C’est embêtant car cela donne l’impression qu’un certain nombre de professeurs qui ont écrit des ouvrages annonçant la fin du monde à cause de cette grippe ont fait peur au gouvernement, et que celui-ci fait dans la surenchère. Mais, je ne me fais pas d’illusions, je sais que cette commission ne donnera aucun résultat.

Les dépenses entraînées par la campagne de vaccination sont-elles justifiées ?
L’argent du contribuable est dépensé n’importe comment. D’un côté, on nous dit qu’il n’y a pas d’argent, de l’autre on fait des dépenses injustifiées. C’est scandaleux car le ministère poursuit la privatisation des hôpitaux et va licencier 3.000 agents des hôpitaux de Paris d’ici deux ans. Alors que, en parallèle, rien que pour l’achat de masques et de vaccins, le gouvernement a investi le déficit de l’hôpital public. L’autre erreur stratégique majeure, c’est l’ouverture des centres de vaccination, qui ont coûté très cher pour pas grand-chose. Au final, il faudra savoir combien cette mascarade a coûté aux contribuables.

Gérard Bapt, rapporteur du budget de la santé,

Les médecins généralistes pourront vacciner à partir de demain. Pourquoi pas avant selon vous ?
Cela fait un certain temps que j'insistais auprès des autorités pour que les médecins généralistes soient associés à cette campagne. L'un des arguments pour s'y opposer était le conditionnement des vaccins, composés de dix doses : il m'avait été expliqué que si le médecin n'avait pas dix personnes à vacciner lorsqu'il utilisait un pack, des doses seraient gâchées. Or, jeudi dernier, quelle ne fut pas ma surprise lorsque j'ai découvert lors d'une visite à l'Établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (Eprus) qu'il y avait 800.000 doses en seringue unitaire Novartis, stockées depuis le début du mois de décembre ! Ces doses, semblables à celle de la grippe saisonnière, auraient très bien pu servir à certains généralistes pour vacciner plus tôt les personnes isolées qui ne pouvaient pas se déplacer. Alors que l'on prétendait que c'était impossible, on aurait pu commencer à protéger une partie de la population. Lorsque j'ai demandé pourquoi ces stocks n'avaient pas été utilisés, on m'a répondu qu'ils ne voulaient pas « surcharger les médecins généralistes ». Il y a eu de la dissimulation et de l'incohérence.

France soir

Voir les commentaires

Pourquoi je ne conseille pas la vaccination

25 Novembre 2009, 16:55pm

Publié par Simon Duplessis

Pourquoi je ne conseille pas la vaccination contre la grippe A .Par le Dr X .
Médecin généraliste depuis 30 ans, j'ai toujours conseillé les vaccinations usuelles et j'estime que leur intérêt n'est pas à démontrer. J'ai connu autrefois des épidémies de rougeole , de rubéole, d'oreillons, des cas dramatiques de coqueluche chez les nourissons, de méningites ou d'hépatite fulminante chez des jeunes gens. Tout cela est terminé ou presque grâce à la vaccination généralisée. J'ai connu aussi le drame de l'affaire du sang contaminé,  et aussi les effets indésirables parfois sévères de certaines  molécules peu après leur mise sur le marché. Je me souviens aussi de la grippe porcine de 1976 pour laquelle la vaccination a été responsable de 500 cas de maladie de  Guillain Barré en 2 mois .
Aujourd'hui, je reçois de nombreux appels de patients inquiets et désorientés concernant la grippe A et me demandant mon avis sur le vaccin. Je ne prétends pas être un spécialiste de quoi que soit ni détenir la vérité absolue mais seulement témoigner de la réalité du terrain. Le premier principe qui guide le  médecin quand il prescrit un médicament, c'est de mettre en balance les risques encourus et les bénéfices escomptés tout ceci pour le bien du patient. L'autre principe emprunté aux militaires , c' est celui de la riposte graduée.

Que dire de la grippe A ?
Nous voyons sur le terrain quelques cas de syndromes grippaux (une petite dizaine ) chaque semaine de manière constante depuis le mois de juillet. Sachant que la grippe saisonnière n'apparait pas habituellement avant le mois de novembre voire février et compte tenu des donnés épidémiologiques, on peut considérer que  80 % des syndromes grippaux que nous voyons sont des grippes A . Contrairement à ce qui est dit , cette grippe nous apparait bénigne (3 jours de fièvre en moyenne)  et surtout peu contagieuse comme on peut le constater au sein du milieu familial. Peut-être peut-on voir là  l'effet des mesures d'hygiène préconisées par les pouvoirs publics (masques, gel alcoolique, lavage des mains) ?
Il faut bien dire que tout cela est sans commune mesure avec la pandémie effroyable annoncée;  celle qui allait faire des centaines de milliers de morts et  qui allait casser l'économie mondiale. Dans ces conditions,  le traitement de l'information par les medias  mettant en relief le moindre décès au bout de la planète apparait hautement suspect.  Les pouvoirs publics ne sont pas en reste avec une surinformation qui ressemble à de la désinformation. Tout  laisse à penser que la pauvre  Mme Bachelot tente par tous les moyens d'écouler son stock  de doses vaccinales.
Quant au vaccin, il a été élaboré rapidemment et préconisé sans le recul nécessaire  pour juger de son inocuité. En revanche, les fabricants ont été dédouanés de tout risque de poursuite judiciaire en cas de pépins.
Il faut noter que les gouvernement tchèques et polonais n'ont pas jugé bon d'en  commander , qu'à peine 30% des médecins à l'hopital se sont fait vacciner. En Suisse, la vaccination est devenue obligatoire pour le personnel soignant car au début on fait  peur et  ensuite on oblige.
Pour éviter toute accusation de complotisme, j'éviterai de parler des doutes de certains scientifiques sur la genèse de ce virus qui aurait pu être fabriqué en laboratoire. Pour le professeur Adrian Gibbs de l’Australian National University (ANU), le virus, qui « s’est échappé d’un laboratoire », est le fruit d’une expérience en laboratoire par la compagnie produisant le Tamiflu. « ”Il pourrait s’agir d’une erreur” survenue dans une usine de vaccin

La grande question qui se pose finalement est la suivante: pourquoi une telle insistance pour instituer cette vaccination de masse pour une maladie somme toute anodine ?  Mais , ça , c'est une autre histoire !

Voir les commentaires

Vive la résistance polonaise !

23 Novembre 2009, 14:04pm

Publié par Simon Duplessis

Voir les commentaires

La grippe OMS

15 Septembre 2009, 21:43pm

Publié par S.D

Comment devient-on parano ? En reliant les points. Je suis devenu parano.

1918
La grippe de 1918, surnommée en France « grippe espagnole », est due à une souche H1N1 particulièrement
virulente et contagieuse de grippe qui s'est répandue en pandémie de 1918 à 1919. Cette pandémie a fait 30 millions de morts . Contrairement à ce que pourrait laisser croire son appellation , elle a débuté à Fort Riley, un camp de l'armée américaine en partance pour le front .

1976
une faible épidémie de grippe s'est déclarée à Fort Dix, dans le New Jersey, et a provoqué la mort d'une personne et plusieurs hospitalisations. Les scientifiques avaient alors analysé la souche de la grippe et découvert qu'elle avait affecté les porcs. On découvre qu'il
existe des similarités entre la grippe de Fort Dix et la pandémie de 1918

2003
Une équipe de l’Institut de pathologie de l’armée américaine, dirigée par Jeffrey Taubenberger, est parvenue à recréer le virus de la grippe espagnole.


Juillet 2008 :
Laurent Bonomo et Gabriel Férez étaient en deuxième année de leur mastère de trois ans à Polytech Clermont-Ferrand, une école d'ingénieurs où ils étudiaient le génie biologique. Arrivés au Royaume-Uni en mai, ils avaient été sélectionnés pour participer à un stage de recherches de trois mois sur l'ADN à l'Imperial College de Londres,
Peu avant de rentrer en France, ils ont été assassinés sauvagement dans leur appartement londonien, leur corps  lardés de multiples coups de couteau . Les deux chercheurs auraient découvert que le prétendu vaccin contre la grippe aviaire, H-7, qui a pour but de neutraliser et stopper le virus de la grippe aviaire H5N1, avait été amalgamé à l’aide d’ADN pour effectivement produire un vaccin et une maladie créant un virus en même temps.

Août 2008 :
On découvre que
500 000 cercueils en plastique sont stockés aux USA en Georgie près d' Atlanta:

9 mars 2009
A l’occasion de la visite du président français Sarkozy au Mexique, c'est à dire 2 mois avant l’annonce de la grippe mexicaine, dite grippe « A », des laboratoires de fabrication de vaccins antigrippaux français et mexicains signaient un premier contrat de 100 millions d’euros, pour une usine de vaccins contre la grippe


Mars 2009
La compagnie Baxter confirme qu’elle a fabriqué un vaccin contre la grippe expérimental qui a accidentellement été contaminé par le virus H5N1de la grippe aviaire.

L’erreur a eu lieu au laboratoire de recherche de Baxter International en Autriche. Le produit contaminé, un mélange de virus de la grippe humaine H3N2 et de virus de la grippe aviaire H5N1

Des spécialistes en biosécurité se sont montrés fort préoccupés du fait que le virus de la grippe humaine H3N2 ait été mélangé avec le virus de la grippe aviaire H5N1. Il s’agit d’une pratique dangereuse qui devrait être interdite, ont signifié plusieurs experts.

Une propagation accidentelle du mélange de H5N1 et de H3N2 aurait pu mener à des conséquences désastreuses. Le virus de la grippe aviaire H5N1 ne contamine pas facilement les humains, mais le H3N2 oui. Dans l’éventualité où une personne exposée au mélange était infectée simultanément par les deux souches, elle pourrait servir d’incubateur à un virus hybride capable de se propager facilement d’un humain à un autre.
 

25 Avril 2009 
Début de  la grippe "porcine", qui a déjà tué au Mexique, et qui progresse vers le nord du continent. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), il y aurait environ 800 cas suspects au Mexique, dont 60 morts.
Depuis la Maison blanche, le président Obama a souhaité que soit mise en oeuvre une "réponse efficace, énergique, coordonnée" face à la pandémie de grippe porcine. L'Etat d'urgence sanitaire a été déclaré aux Etats-Unis


Mai 2009

L'OMS déclare qu' "Il n'y a pas de doute qu'un vaccin efficace est possible" contre la grippe A (H1N1) d'origine porcine.
La secrétaire d’Etat U.S. à la santé, Kathleen Sebelius, vient de signer un décret conférant une totale immunité aux fabricants de vaccins contre la grippe H1N1, en cas de poursuite judiciaire.

11 juin 2009
Pour la première fois depuis 41 ans, l’OMS  déclare l’état de pandémie mondiale

14 aout 2009
L'OMS assure que "Le public doit être assuré que les procédures en place pour l'attribution d'une licence aux vaccins contre la pandémie (...) sont rigoureuses et ne compromettent pas la sécurité et la qualité des contrôles",

Jane Burgermeister  accuse l’Organisation Mondiale de la Santé, les Nations Unies, et plusieurs hauts responsables de gouvernement et d’entreprises de "tentative de meurtre de masse". Elle aurait par ailleurs déposé une demande en injonction contre la vaccination forcée préventive contre la grippe A (ou H1N1), un "acte de bioterrorisme", qui, assure-t-elle, a pour but de commettre un génocide de masse contre la population des Etats-Unis en utilisant un virus génétiquement modifié, fabriqué en laboratoire, avec pour intention de provoquer la mort 

Aujourd'hui:
La grippe A très contagieuse, certes,  ne s'avère pas plus mortelle que la grippe saisonnière (0.4/1000). pourtant, les medias s'évertuent à nous faire peur avec les quelques morts pourtant attendus compte tenu de leur âge ou de leur fragilité immunitaire.

Bref, tout est fait pour installer une panique à l'échelon  mondiale  afin de nous "vendre " un vaccin bricolé à la "va vite". Pourquoi
?

Robert Mac Namara a pu peut-être nous fournir la réponse: « Il faut prendre des mesures draconiennes de réduction démographique contre la volonté des populations. Réduire les taux de natalité s’est avéré impossible ou insuffisant. Il faut donc augmenter le taux de mortalité .

Voir les commentaires

La grippe fantôme

27 Juillet 2009, 19:38pm

Publié par Sacha

http://www.infomicheldogna.net/

FAUX VACCIN CONTRE ÉPIDÉMIE FANTÔME LE SON DE CLOCHE SANOFI / PASTEUR : Il faut vacciner la planète

Pour Sylvie Van der Werf, de l’Institut Pasteur, la progression rapide du virus A (H1N1) contraindra à utiliser massivement le vaccin, dès qu’il sera disponible, pour protéger l’humanité entière. Alors que l’OMS annonce que la situation est proche du niveau 6, c’est-à-dire l’alerte pandémique maximum, l’Institut Pasteur estime qu’une campagne mondiale de vaccination est inévitable. Dans un entretien accordé au Figaro, Sylvie Van der Werf, directeur d’une unité de recherches et du Centre national de référence pour la région Nord, explique que l’évolution future de l’épidémie de grippe A (H1N1) dépendra de la progression actuelle de la maladie dans l’hémisphère sud, où la saison hivernale est propice à la propagation du virus. Or, l’épidémie se répand assez vite en Australie et en Amérique du sud.

« Nous allons être conduits à vacciner tout le monde, au Nord, comme au Sud, dans les pays riches comme dans ceux en voie de développement » avance-t-elle, estimant que le virus touchera l’ensemble de l’hémisphère nord cet hiver, sans exclure qu’il puisse se répandre bien plus tôt. (…)



UN MONTAGE NON CRÉDIBLE AUX OBJECTIFS INAVOUABLES

Le gouvernement français aurait engagé une dépense d’environ 1 milliard d’euros pour acheter des vaccins, destinés prétendument à lutter contre le virus H1N1 de la grippe A. Problème, à ce jour, ni l’OMS, ni le Center for Diseases Control (CDC) des États-Unis ne semblent l’avoir vraiment isolé, et même photographié au microscope électronique. Rien n’indique non plus que des virologistes français l’aient fait. Rendre obligatoire un vaccin dans ces conditions est pour le moins curieux. Encore plus étrange est l’aveu de la FDA (Food & Drug Administration USA), selon lequel, le «test» autorisé pour contrôler le virus, n’est pas éprouvé. Plus précisément, dans tous les décès soi-disant dus au virus H1N1 de la grippe A, il n’existe aucune preuve médico-légale de leur rapport avec ce virus. Ce que nous savons c’est que les gens qui sont morts ont souvent eu avant des complications respiratoires de nature non divulguée. Aux Etats-Unis, quelques 40.000 décès liés à la grippe banale sont enregistrés chaque année, sans inquiétude particulière. La plupart sont des personnes âgées ou des patients déjà atteints de maladies pulmonaires. À ce jour, dans toute la France, 58 personnes auraient été identifiées par les autorités de santé comme ayant les «symptômes» du H1N1. Il est intéressant de noter ce que citent l’OMS et le CDC comme symptômes du H1N1 : température, toux, maux de tête, écoulement nasal…

On notera aussi que, dans le suivi des cas de grippe A H1N1 «confirmés» dans le monde, la grande majorité a guéri spontanément en 3 à 7 jours, tout comme dans le cas d’un mauvais rhume. A noter encore qu’une grippe classique c’est environ 2.500 morts dans le monde, PAR JOUR ! On parle aussi de 300 000 à 500 000 morts chaque année (sur presque 7 milliards d’individus), une simple sélection naturelle en quelque sorte…Or, pour la A H1N1 : on en est à moins de 2 par jour (et encore, il faut croire les autorités sur parole… !
C’est un plan surréaliste et cauchemardesque qui se prépare devant nos yeux, et ses véritables objectifs sont inavouables…


ANALYSE DU DR MARC VERCOUTERE

http://bridge.over-blog.org/article-31850382.html

1 - le H1N1 est très contagieux mais non mortel (type grippe classique).

2 - le H5N1 est non contagieux mais mortel dans 90% des cas.

3 - les vaccins combinés en cours de fabrication sont fait pour le H5N1 et le H1N1.

4 - l’adjuvant des vaccins est du MF59 destructeur pour l’immunité.

5 - les antiviraux préconisés favorisent les commutations à savoir la transmission du patrimoine génétique d’un virus mort ou atténué à des cellules saines qui en retour ouvre la voie à une mutation génétique de virus in vivo.

En résumé si l’on combine le H1N1 très contagieux (non mortel) au H5N1 non contagieux mais mortel on obtient un HxNx très contagieux et mortel. Le tout est favorisé par la chute des défenses immunitaires à cause du MF59 et les mutations possibles sont amplifiées par les antiviraux.

RAPPEL des constituants de la soupe du diable actuellement associés aux vaccins courants :

(relisez bien ceci et diffusez-le)

Ce qui suit est tellement gros qu’on a du mal à y croire.
ALUMINIUM (adjuvant) : Produit responsable de dommages cérébraux, suspecté d’être la cause de la maladie d’Alzheimer, de certaines démences, de comas et d’attaques. Responsable également d’allergies cutanées. Lourdement impliqué dans la myofasciite à macrophages.

SULFATE D’AMMONIUM : Un poison suspecté d’attaquer le foie, le système nerveux, le système gastro-intestinal et respiratoire.
BÊTA-PROPIOLACTONE : Produit connu pour ses propriétés cancérigènes. Un poison suspecté d’attaquer le foie, le système respiratoire et gastro-intestinal ainsi que la peau et les organes des sens.
LEVURES GENETIQUEMENT MODIFIEES (OGM),
ADN BACTERIEN OU VIRAL D’ANIMAUX :

Substances qui peuvent se combiner à l’ADN des vaccinés et entraîner des mutations génétiques inconnues.
LATEX : Produit qui peut produire des réactions allergiques mettant en péril le pronostic vital

GLUTAMATE DE SODIUM: Produit neurotoxique connu pour ses effets mutagènes, tératogènes- entraînant des malformations et monstruosités- et ses effets sur la descendance. Responsable d’allergies.
FORMALDEHYDE (formol) : Constituant principal des substances employées dans l’embaumement ; carcinogène, impliqué dans les leucémies, les cancers du cerveau, du colon, des organes lymphatiques; suspecté d’occasionner des problèmes gastro-intestinaux; poison violent pour le foie, le système immunitaire, le système nerveux, les organes de reproduction. Utilisé pour inactiver les germes.
MICRO-ORGANISMES : Des virus ou des bactéries vivants ou tués ou leurs toxines. Le vaccin polio contenait du SV40, virus de singe retrouvé ensuite chez les humains dans les os, l’enveloppe des poumons – mésothélium, dans les lymphomes et les tumeurs du cerveau.
POLYSORBATE 80 : Connu pour causer des cancers chez les animaux.
TRI(N)BUTYLPHOSPHAT E : Suspecté d’être un poison pour les reins et les nerfs.
GLUTARALDEHYDE: Poison s’il est ingéré; responsable de malformations néonatales chez les animaux d’expérimentation
GELATINE: Produite à partir de certaines parties de la peau des veaux ainsi que des os de bovins déminéralisés et de peau de porcs. Responsable d’allergies.
GENTAMYCINE ET POLYMYXINE B : Antibiotiques toxiques pour les reins et le système nerveux; responsables d’allergies pouvant être mortelles.
MERCURE (conservateur) : Une substance des plus dangereuses, qui a une affinité pour le cerveau, le foie, l’intestin, la mœlle osseuse et les reins. D’infimes quantités peuvent causer des dommages graves au cerveau. Les symptômes de l’intoxication au mercure sont multiples, et certains sont superposables aux désordres autistiques.
NEOMYCINE : Antibiotique qui perturbe l’absorption de la vitamine B6. Un défaut d’assimilation de la vitamine B6 peut entraîner une forme rare d’épilepsie et de retard mental. Réactions allergiques pouvant être mortelles. Toxique pour les reins et le système nerveux.
PHENOL / PHENOXYETHANOL : Utilisé comme antigel. Toxique pour toutes les cellules et capable de dérégler les réponses du système immunitaire.
BORATE DE SODIUM (Borax) : Utilisé comme insecticide et comme raticide (mort aux rats !) - et contenu dans le très à la mode Gardasil.
CELLULES HUMAINES ET ANIMALES : Des cellules humaines provenant de tissus de foetus; de l’albumine humaine, du sang de porc, de cheval, de mouton; de la cervelle de lapin, de cobaye; des reins de chien, du coeur de boeuf, des reins de singe, des embryons de poulets, des oeufs de poules (pouvant être contaminés par le virus de la leucose aviaire leucémie des poules, des oeufs de canards, du sérum de veau (pouvant être porteur des prions de Kreutzfeld Jacob) etc.


TOUTE LOI MARTIALE ÉCRASE LA CONSTITUTION ET LES DROITS DE L’HOMME

Notez qu’une loi d’exception ou une loi martiale, suspend «provisoirement» toutes les autres lois, y compris la constitution. .. À noter que la loi française menace déjà de 6 mois d’emprisonnement et de 3.750 € d’amende les parents qui ne font pas vacciner leurs enfants… Le gouvernement aura-t-il peur d’aller trop loin ? Pas sûr… Voyez plutôt : En novembre 2007 : Le procureur du Maryland a distribué des citations à comparaître à plus de 1600 parents d’enfants qui n’ont pas fourni de certificat de vaccination. Puis il a fait rassembler les enfants comme du bétail dans un palais de «justice», pour des vaccinations forcées, pendant que la police montait la garde avec des fusils d’assaut et des chiens d’attaque. À l’intérieur, les enfants ont été vaccinés de force.

L’État du Maryland utilise les tactiques de la Gestapo pour imposer sa volonté médicale sur la population, dépouillant ainsi les parents de leurs droits de décider comment ils souhaitent gérer la santé de leurs enfants. Les autorités sanitaires avaient annoncé leur intention d’arrêter les parents, de les jeter en prison, et de leur enlever leurs enfants, s’ils continuaient à refuser de les faire vacciner.

Comme de plus en plus de parents sont informés des dangers des vaccinations et de leurs liens avec l’autisme et autres maladies neurologiques redoutables, les autorités sanitaires des États se tournent de plus en plus vers la médecine «à la pointe du fusil», afin de forcer les gens à se soumettre. Même l’Association des médecins et des chirurgiens (AAPS) a annoncé en novembre 2007 sa très forte opposition à la campagne de vaccination de la médecine «à la pointe du fusil».


TROIS MILLIARDS D’HUMAINS A ÉLIMINER

Selon l’expert russe Leonid IVACH, la grippe A/H1N1 est un virus artificiel. Ce scientifique russe dit carrément que selon les renseignements américains, d’ici 2015, il y aurait 3 milliards de personnes de trop et que la création de virus devant entraîner la mort massive de gens est une stratégie globale de régulation démographique. Au moins, il n’a pas la langue de bois celui-là ! Leonid Ivachov est l’ancien chef de la Direction de la coopération militaire internationale du ministère russe de la Défense et président de l’Académie des problèmes géopolitiques. Il a déclaré le 25 mai dernier à RIA Novosti : «De mon point de vue, l’attention soutenue portée au problème nucléaire permet de détourner l’opinion publique des principales menaces que sont les épidémies»
Selon lui, toutes les épidémies actuelles ont été créées dans des laboratoires. «Les médecins militaires détiennent la formule de la pneumonie atypique qui a donné naissance au virus. La grippe aviaire a également une origine artificielle».

Voir les commentaires

Alerte à la grippe mondialiste

25 Avril 2009, 18:26pm

Publié par Simon Duplessis

Bon, ç'est reparti pour un tour. Après le virus H5N1 qui nous a fait bien peur mais qui a eu le mérite de meubler les JT de l' hiver 2006, voici un nouveau virus trés bizarre celui la aussi, appelé H1N1. Plusieurs foyers d'infection humaine par un virus de grippe jusqu'ici inconnu - d'apparence porcine - ont en effet été décelés ces derniers jours aux Etats-Unis et au Mexique, faisant dans ce pays plusieurs dizaines de morts.
On se souvient que le H5N1 a entrainé une mobilisation internationale, fait la fortune également au passage de Dick Cheney propiétaire du  Tamiflu et également membre fondateur du think tank néoconservateur Project for the New American Century. Cette histoire a été entourée d'un
cortège de morts suspectes dont ont été victimes les deux étudiants français de Londres en juillet 2008. De là à dire que le virus a été bricolé dans un laboratoire, il y a un pas que je ne franchirai pas....mais tout de même
Après la crise financière mondiale qui réclame des solutions à l'échelon mondiale, voici l'épidémie qui demande la encore une prise en compte mondiale. Cela va conforter l'attitude de notre cher président qui est avant tout un visionnaire.

Voir les commentaires

Urgences

30 Décembre 2008, 23:12pm

Publié par Simon Duplessis


Le problème de la sur-fréquentation des urgences ne se réglera pas par une augmentation du nombre de postes à l'hopital mais principalement par une valorisation à l'université de la médecine générale auprès des étudiants en médecine et également par une véritable coordination entre médecine de ville et médecine hospitalière.

MG France, premier syndicat de médecins généralistes, dénonce les slogan irresponsables :
MG France ne méconnait pas la difficulté de l'exercice médical dans les services d'urgences ; passages de patients désespèrémént nombreux, actes en majorité non urgents, lourdeur du travail de nuit, gardes souvent répétées, accumulation des récupérations dues...

Pour autant, MG France observe que nombre de jeunes médecins, désespérés par ce qu'est devenu l'exercice libéral, se tournent vers les urgences au lieu d'exercer la médecine générale. Ainsi, dans l'Ariège, alors que le nombre de médecins généralistes en exercice diminuait, le nombre d'urgentistes était multiplié par quatre en quelques années.

Il est vraiment temps, plus que temps , de donner à la medecine de ville les moyens de créer les maisons de santé pluridisciplinaires attendues par la population, par les jeunes médecins et les élus. Il est vraiment plus que temps d'organiser la permanence des soins de ville autour d'un renforcement de la réponse et de la régulation téléphonique, en créant des postes supplémentaires, en attribuant un numero national dédié 33 33, en organisant le passage des patients "debouts" vers les Maisons médicales de Garde.

Alors le 15 pourra être rendu aux urgences vitales et aux détresses, le 17 et le 18 seront protégés des appels qui n'ont rien à y faire, les services d'urgences seront réservés aux patients arrivant "allongés" et bien des hospitalisations inutiles évitées
.


Le Dr Pelloux président du SMUHF tente encore maladroitement à partir de trois accidents sans rapport entre eux de tirer la couverture à lui. Comme le rappelle Yves Thréard dans le Figaro : "
l'hôpital absorbe tous les ans plus de la moitié de la dépense publique de santé. Soit quelque 52 milliards d'euros. Cette somme est, par tête d'habitant, l'une des plus élevées au monde. L'argent serait-il mal utilisé ? Pas de doute. C'est l'ensemble du dispositif qu'il convient donc de reconsidérer. Depuis l'introduction calamiteuse des 35 heures dans ce secteur ; même Martine Aubry le reconnaît. Jusqu'à nos réflexes individuels qui nous conduisent aux urgences pour un oui ou pour un non. En passant par l'excès de bureaucratie qui pèse sur les coûts de fonctionnement (70 % du budget hospitalier) et la transmission des décisions.
Les vrais dysfonctionnements sont là. Parmi d'autres, ils expliquent beaucoup de défaillances. On aimerait que les syndicats l'admettent plutôt que de monter en épingle des cas "

                         

               
       

Voir les commentaires

Infirmière ...

11 Mai 2008, 18:45pm

Publié par Simon Duplessis

Il a 50 ans. Il fait son 2° syndrome coronarien aigü depuis 8 jours.  Dans l'hélico qui l'amène aux soins intensifs de cardio, il craque silencieusement.  Elle  essuie la petite larme qui coule doucement sur sa joue puis lui caresse l'avant-bras. C'est presque ridicule de dire cela, mais c'est tout de même beaucoup, beaucoup mieux qu'un tranxène IV  ....

                                    

Voir les commentaires

Notes sur le net.

6 Mars 2008, 20:03pm

Publié par Simon

Si vous voulez noter votre médecin, vous pourrez le faire bientôt sur le site note2bib. J'en ai parlé à un ami médecin . Il est pour sa part favorable à cette initiative et il compte lui aussi noter ses patients.
Il m'a prévenu. Certains, d'entrée de jeu, n' auront pas la moyenne,
en particulier:
- ceux qui arrivent en retard
- ceux qui oublient leur chéquier à chaque fois
- ceux qui prennent rendez vous et qui ne viennent jamais
- ceux qui prennent un seul rendez vous et qui veulent que vous examiniez toute la famille (pendant que vous y êtes, docteur, ..)
- ceux qui prennent leur médecin pour un épicier ("et vous me mettrez 3 boîtes de ..")
- ceux qui viennent demander un bon pour aller chez le spécialiste
- ceux qui balancent à la secrétaire un dossier de 4 pages à remplir pour les assurances et qui disent qu'ils reviennent le chercher dans la soirée.
- ceux qui ne font pas ce qu'on leur dit et qui viennent se plaindre après.
- ceux qui collent leur chewing gum sous la chaise de la salle d'attente.
- celles qui viennent demander une ordonnance de pilule parce que leur gynéco n'est pas la.
- ceux qui, ceux qui....

      (JPEG)

Voir les commentaires

1 2 > >>