Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Eclairage

Articles avec #relations internationales

Sarko et le Rwanda

26 Février 2010, 21:31pm

Publié par Simon Duplessis

http://1.bp.blogspot.com/_2Gm2p6xDm5I/Sw25Y3tGn-I/AAAAAAAAAkU/GP5tZaDdb0w/s400/kagame.jpgSarko fait une nouvelle fois honte à notre pays en l'accusant implicitement de complicité dans le génocide au Rwanda en 1994.
Tout cela est malheureusement compréhensible si l'on sait que notre président fait ici comme ailleurs  le jeu de la politique étatsunienne. Celle-ci est en réalité celle des  financiers internationaux très intéréssés par les ressources du continent africain et en particiler celles du Kivu, contrée immensément riche, d'or, de cuivre, de diamant, de coltan. Le président rwandais Paul Kagamé tente avec succès de prendre le contrôle de ce territoire congolais pour le compte de la classe dirigeante mondialiste. Jean-Louis Bruguière soupçonnait ce même Kagamé d’être à l’origine de l’attentat contre l’avion présidentiel d’Habyarimana, qui avait causé la mort de ce dernier et marqué le début du génocide. Pour certains le cerveau et l’exécuteur en chef du génocide, c’est Kagame lui-même.

voir la video de la repentance

Voici ce que disait Bernard Lugan, il y a quelques jours:
"
A la fin du mois de février 2010 le président de la République française se rendra en voyage officiel à Kigali et cela alors que le Rwanda mène contre notre pays une virulente et constante campagne de désinformation, notamment au moyen de rapports fabriqués par des commissions dites « indépendantes » dont il a été démontré que l’argumentaire est essentiellement fondé sur des faux.


Après avoir fait le « dos rond » aux très graves accusations infondées lancées par le régime rwandais, et après avoir laissé ses militaires se débattre seuls avec la calomnie, la France officielle va donc « aller à Canossa ». C’est ainsi que ce voyage présidentiel risque en effet d’être interprété puisque le président Sarkozy sera officiellement reçu par le général Kagamé, lequel n’a pas retiré l’insulte officielle faite à la France dans les termes suivants :
« Quant aux Français, leur rôle dans ce qui s’est passé au Rwanda est l’évidence même. Ils ont sciemment entraîné et armé les troupes gouvernementales et les milices qui allaient commettre le génocide. Et ils savaient qu’ils allaient commettre un génocide. »


Appuyé sur les travaux du TPIR (Tribunal pénal international pour le Rwanda) créé au mois de novembre 1994 par le Conseil de sécurité de l’ONU pour juger les présumés organisateurs du génocide rwandais, le président de la République française, à défaut d’excuses, serait fondé à faire officiellement remarquer à son hôte qu’à aucun moment, et cela lors des milliers de journées d’audiences tenues depuis 1996, la culpabilité (ou la responsabilité) de la France n’a été évoquée devant l’une ou l’autre des quatre Cours composant ce tribunal international, seul habilité en la matière.


Par ailleurs, est-il possible que le président Sarkozy tienne pour quantité négligeable le fait que des juges d’instruction français et espagnols accusent le général président Kagamé d’avoir commandité et ordonné l’attentat du 6 avril 1994 qui coûta la vie aux présidents du Rwanda et du Burundi ainsi qu’à trois citoyens français, attentat qui fut le déclencheur du génocide ?


Depuis qu’il est au Quai d’Orsay, Monsieur Bernard Kouchner a montré qu’il était prêt à sacrifier la Vérité sur l’autel d’une hypothétique « réconciliation » avec le régime de Kigali. Que le réalisme implique un tel rapprochement, nul ne le lui en fera naturellement le reproche, mais il est désolant de devoir constater qu’une telle politique risque d’entraîner la France sur la voie de l’humiliation.


Bernard Lugan


Pour comprendre véritablement le rôle de la France dans cette affaire, il faut lire également les déclarations du colonel français Jacques Hogard.



Voir les commentaires

Le Pakistan sous pression

10 Décembre 2008, 13:07pm

Publié par Simon

Le gouvernement pakistanais est totalement lucide sur les raisons profondes de l'attentat de Bombay.
Le Pakistan, qui jusqu’alors connaissait une relative embellie avec l’Inde, a dénoncé un « acte de terrorisme barbare », et dément toute implication de ses services de sécurité dans les attentats
Le président pakistanais craint que les actions menées à Bombay par des militants islamistes venus du Pakistan ne fassent basculer les deux pays dans un conflit généralisé.
Il a dit comprendre la douleur des victimes au regard de sa propre expérience et de la mort de sa femme, l'ancien Premier ministre Benazir Bhutto.
Zardari explique que les deux pays, qui possèdent chacun l’arme nucléaire, ne doivent pas tomber dans le piège des provocations d’« acteurs non étatiques », ce qui aggraveraient le risque d’un retour à la guerre entre les deux puissances voisines.

En parlant des  acteurs non étatiques, désigne-il  les stratèges du chaos et les partisans du choc des civilisations ? Cela voudrait dire que Zardari est totalement éclairé sur la portée des événements de Bombay. Ceux qui ont tué à Bombay le 26/11 ont également assassiné Bénazir Bhutto. Le Pakistan est prêt à coopérer mais dit ne pas vouloir dépasser certaines limites, en particulier celles portant atteintes à la souveraineté nationale.
Gageons que certains feront tout pour que ces limites soient franchies.


Voir les commentaires

langage diplomatique

3 Décembre 2008, 19:45pm

Publié par Simon Duplessis

Mumbaï 2611. La suite comme promis ...
La pression sur le Pakistan après les attentats de Bombay est montée d'un cran mercredi, les Etats-Unis appelant Islamabad à tout faire pour retrouver des coupables qui seraient basés en territoire pakistanais, alors que l'Inde n'écartait aucune option pour "protéger sa sécurité".
On devine bien les menaces à peine voilées de l'Inde  à l'encontre du Pakistan , l'Inde se range du côté de l'axe du bien. Obligé.

Très préoccupés par les attaques coordonnées qui ont fait 188 morts la semaine dernière dans la capitale économique indienne, les Etats-Unis ont dépêché simultanément mercredi la secrétaire d'Etat Condoleezza Rice en Inde et le chef d'état-major interarmées, l'amiral Michael Mullen, au Pakistan.
La pression monte et la présence du chef des armées en dit long ..

Les deux responsables ont fait passer le même message en exhortant Islamabad à participer pleinement à l'enquête, lui qui est dans la ligne de mire de New Delhi depuis que des responsables indiens ont fait du Lashkar-e-Taïba, un groupe islamiste basé au Pakistan, le suspect numéro un des attaques.
En réalité: on va faire au Pakistan des propositions qu' il ne pourra pas  accepter et cela va donner  aux USA un bon motif pour lui rentrer dedans. cqfd.

Le directeur du renseignement américain Mike McConnell a lui aussi accusé le mouvement islamiste Lashkar-e-Taïba d'être derrière les attentats.
S'il le dit, c'est que c'est sûr à 100% . On vous le redit :  ce sont des méchants islamistes qui ont fait le coup.

Venue rencontrer les responsables indiens à New Delhi, Mme Rice a appelé le Pakistan à répondre "rapidement et de manière transparente" à ces accusations.
Concrétement. Ca va barder, c'est clair !

Tout en refusant de "se précipiter pour tirer des conclusions et dire qui est responsable", Mme Rice a estimé que ces attentats rentraient dans la catégorie du "genre de terrorisme auquel participe Al-Qaïda".
Tout est dit : on va envahir le Pakistan au nom de la lutte contre le terrorisme. On n'aime pas cela mais on est obligé.

La secrétaire d'Etat américaine est attendue jeudi à Islamabad, où se trouvait mercredi l'amiral Michael Mullen, qui a "exhorté" le Pakistan à "enquêter intensément".

Ben oui ! depuis le départ de Musharaf, le Pakistan, ce n'est plus comme avant ! Ce serait dommage d'avoir buté Benazir pour rien..

       
  

 

Voir les commentaires

La guerre contre l'Europe

31 Août 2008, 22:05pm

Publié par Simon Duplessis

La guerre d'Iran aura t-elle lieu ? Cette question revient régulièrement sur les blogs d'actualités. L'armada US acheminée  dans le golfe persique n'est pas pour nous rassurer d'autant que cette guerre a été programmée par les néocons. But de l'opération ; s'emparer des énormes réserves pétrolières iranniennes .

Deux éléments viennent à l'encontre de cette éventualité. Le premier est l'opposition interne qui s'est manifestée dans l'administration de Bush, marquée par la démission de l'amiral Fallon en mars dernier;
 le deuxième élément est récent , c'est la volonté de la Russie de s'opposer à la progression de l'Otan comme elle vient de la faire en Géorgie.
Le risque d'une guerre mondiale ne serait  pas impossible dans ces conditions;  de quoi faire réléchir les stratèges de Washington.

Une guerre contre l'Iran aurait par ailleurs d'autres retombées,  en particulier la fermeture du détroit d'Ormuz . L'approvisionnement en pétrole d'une Europe sans réserves énergétiques serait dans ce cas suspendu .
Thierry Meyssan, le célèbre auteur de l'ouvrage mettant en cause la version officielle du 11/9 , souligne que c'est justement un des objectifs recherchés par Dick Cheney et Paul Wolfowitz pour couler économiquement un concurrent sérieux (Projets pour un nouveau siècle américain).

Le monde a changé, les USA ne sont plus nos alliés. Leur politique en Europe vise à nous affaiblir par tous les moyens. Ainsi favorisent-ils la progression du monde musulman dans notre continent (Bosnie, Kosovo, Turquie) tout en le combattant en Irak et en Afghanistan.
Seul compte pour eux la sauvegarde de leur suprématie mondiale. La France aussi a changé depuis l'arrivée de Nicolas Sarkozy et de son équipe. Elle est totalement inféodée à l'empire.

Il faut ouvrir les yeux. Il est temps.


     

Sources :

Henri de GROSSOUVRE, directeur général de la société Central Europe Consulting, Vienne.
Nous et les Américains

Thierry Meyssan : l'effroyable imposture 2

Alexandre del Valle : Islamisme et États-Unis, une alliance contre l'Europe


Voir les commentaires

Les vieux présidents au créneau ..

28 Mai 2008, 05:34am

Publié par Simon

C'est étonnant de voir comment d'anciens dirigeants politiques ont, une fois à la retraite, des propos assez stupéfiants!
S'agit-il de propos de vieillards en quête d'une nouvelle notoriété ou bien l'expression d'une liberté de parole retrouvée?

Ainsi, M. Carter, qui répondait à la question d'un journaliste sur la perspective d'un Iran disposant de l'arme nucléaire, a déclaré: «Les États-Unis possèdent plus de 12 000 armes nucléaires, l'Union soviétique à peu près autant, la Grande-Bretagne et la France en possèdent plusieurs centaines et Israël cent cinquante ou plus
Pendant le festival d'Hay-on-Wye, M. Carter avait également déclaré dimanche que le blocus imposé par Israël aux Palestiniens dans la bande de Gaza était «l'un des plus grands crimes contre les droits de l'homme» à l'heure actuelle.

 Quant à Jacques Chirac; il  demande à une Europe ‘couchée' de rompre avec les Etats Unis sur le blocus de Gaza . Il qualifie le blocus de Gaza comme « l’un des plus grands crimes contre l'humanité sur Terre », et en demandant aux Européens de lever l’embargo et surtout de dialoguer avec le Hamas


Souvenons également récemment de Francesco Cossiga, un des présidents de la République qui a le plus marqué l’histoire politique italienne récente, qui a fait en décembre dernier une déclaration incroyable au Corriere della Sera, un des principaux quotidiens du pays : selon ses dires l’attaque du 11 septembre 2001 aurait été planifiée et exécutée par la CIA et le Mossad...


                               
 
 

Voir les commentaires

Manoeuvres à l'est

6 Mai 2008, 15:38pm

Publié par Simon

Moyen orient : pour quelques barils de plus ..
On commence à comprendre le pourquoi de la montée en puissance de l'armée française auprès de l'Otan en Afghanistan. Celle-ci avait déja commencé avec le déménagement de nos mirages de Douchanbé vers Kandahar, les exercices d'appontage de nos rafales sur l'USS Enterprise et se continue aujourd'hui avec l'envoi de 1000 hommes de troupes sur le terrain.

En effet, les géants pétroliers Total et Chevron ont signé un accord qui devrait leur permettre d’explorer et de développer conjointement l’un des plus grands champs pétrolifères irakiens, celui de Majnoun, quatrième gisement d’Irak, situé près de la frontière iranienne, une fois que la sécurité sur le terrain se sera améliorée.
Dans le même temps, une législation sur les hydrocarbures, proposant une privatisation du gaz et du pétrole  est en passe d'être ratifiée au parlement irakien.
D'après Gilles Munier, pour faire passer cette loi, les compagnies pétrolières auraient débloqué 150 millions de $ pour acheter le vote de parlementaires irakiens.

NSS grâce à l'aide militaire fournie à l'OTAN sur le théatre Afghan est en passe de faire oublier à nos amis américains la  défection de Chirac et Villepin lors de la 2° guerre du Golfe.

Les raisons de l'attaque médiatique contre La Chine :
Selon certains, Bush, malgré l'avis  de certains hauts responsables militaires US (amiral Fallon),  n'aurait pas totalement écarté l'idée d'en finir avec l'Iran avant la fin de son mandat. Le seul obstacle est représenté par la Chine, qui a des liens militaires et économiques étroits avec l'Iran  mais aussi avec la   Russie, le Kazakhstan,  la République kirghize, le Tadjikistan et  l'Ouzbékistan, dans le cadre de l'Organisation de Coopération de Shanghai .
Tout est donc fait pour distendre ces liens dans l'optique d'une attaque contre l'Iran en affaiblissant la Russie et la Chine.
Tout d'abord les USA soutiennent  les mouvements independandistes au Tibet et dans d'autes régions comme le Xinjiang Ouïgour avec l'aide de la CIA et de l'ISIS pakistanais . Ensuite  des bases militaires étasuniennes encerclent la Russie et la Chine (union militaire du GUAM formée de la Géorgie, de l'Ukraine, de l'Azerbaïdjan et de la Moldavie ) réalisant une maitrise du corridor eurasien.
L'US Navy complète ce dispositif dans le Sud de la Mer de Chine et le Détroit de Taïwan, la Péninsule Coréenne et en Mer du Japon.

C'est à la lumière des ces informations  qu'il faut interpréter les récents événements concernant le Tibet et les manifestations autour de la flamme olympique

Source :Michel Chossudovsky
/ E. Studer


  
GUAM



Voir les commentaires

La Royal a la mémoire courte

10 Avril 2008, 06:11am

Publié par Hermione Grainville


La bravitude de Ségolène Royal forcera toujours notre admiration : ne vient-elle pas, avec panache, de juger « particulièrement hypocrite » l’idée de boycotter la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Pékin et de participer ensuite aux JO « comme si de rien n’était. » ?
« C’est vraiment silence on tue et continuons comme si de rien n’était » , a déclaré, toute frémissante d’une indignation non feinte, l’ancienne candidate à l’élection présidentielle sur RTL.
La chabichoute du Poitou a donc déjà oublié que lors de sa visite en Chine communiste en novembre dernier, elle avait fait l’éloge du système judiciaire chinois, « rapide et efficace » :
« J’ai rencontré un avocat qui me disait que les tribunaux chinois sont plus rapides qu’en France. Vous voyez : avant de donner des leçons aux autres pays, regardons toujours les éléments de comparaison »
Et pas un larbin de la grosse presse pour lui rappeler ce point de détail
Rapidité du système socialiste : dix mille exécutions capitales par an en Chine populaire.
Efficacité : ce sont les familles qui paient la balle
Via Novopress

Voir les commentaires

Tchad: langage de vérité

11 Février 2008, 08:24am

Publié par Simon

Dans la capitale tchadienne d’où les rebelles s’étaient retirés dimanche soir, l’armée semble avoir repris le contrôle de la situation, mais les combats du week-end ont fait "beaucoup de morts" et au moins 1000 blessés, selon le CICR.
La plupart des commentateurs français se félicitent de la stratégie française qui a été menée tout en  finesse. Il est toutefois intéressant de savoir ce que disent les observateurs tchadiens du rôle joué par notre pays pendant ces derniers jours. 
Que disent-ils ? : 
- Ce n'est pas une guerre idéologique ou inter ethnique : l'épisode actuelle n'est que la répétition de ce qui se passe depuis des décennies : il y a des gens au pouvoir qui sont contents et d'autres qui voudraient y être et qui  sont donc mécontents. Ceux-ci partent à l'est se faire armer par les cousins du Soudan (les ethnies sont transfrontalières).
- Les 48 heures de "wait and see" de la France ont été mal vécues alors que Djaména était totalement livrée aux rebelles.
- La France dit qu'elle attendait le feu vert de l'ONU. En fait pour les tchadiens, c'est la France qui aurait dicté sa conduite à l'ONU.
- Il y a eu enfin, et c'est évident pour tout le monde, des tractations avec M. Deby pour reconsidérer la sentence concernant les responsables de l'arche de Zoë.



                                        
Les anciens colonisateurs, atteints d'un sentiment de culpabilité entretenu par les ex colonies,  font semblant de croire que les gouvernements africains  sont sages et responsables. Leur incurie est malheureusement totalement  à l'origine de la misère qui atteint leurs populations depuis leur indépendance.
Ne cherchons pas de la géopolitique là où il n'en existe pas.

Voir les commentaires

Nicolas Sarkozy pour le métissage

7 Décembre 2007, 08:24am

Publié par Grégoire

Il n'est pas inutile de relire le discours de NSS à Constantine. 
En filigrane on découvre l'ambition du Président pour son projet d'Union Méditerranéenne. Le ton est beaucoup plus libre mais laisse transparaître d'inquiétantes perspectives. NSS se dit sans ambage favorable au métissage mais on ne lui en demandait pas tant.

De même, et c'est encore plus grave, il met au défi les Algériens de refaire la conquête du sud espagnol et lorsque l'on sait que c'est là un des objectifs que se sont fixés les islamistes dans leur guerre contre les "croisés", c'est comme un appel à l'invasion, une reconnaissance en somme, un droit légitime à revendiquer une occupation et ce en dehors de tous les principes de souveraineté. L'Espagne, elle même n'est sans doute pas au courant de ce lâchage qui n'est pas seulement un jeu de mots mais bien un jeu de guerre !! .D'un trait , NSS crache sur notre histoire et renie le sacrifice des troupes valeureuses qui ont arrêté les arabes conquérants du coté de Poitiers sauvant ainsi notre pays et sa religion!
On comprend, au travers de l'Union  que NSS veut simplement supprimer barrières et frontières, obstacles administratifs entre notre ancien département et l'Europe.
La perspective d'une telle Union est inquiétante car d'une part on ne voit pas pourquoi les flux migratoires s'inverseraient comme par miracle. D'autre part, au regard de la frénésie d'extention perpétuelle de l'Europe vers  l'Est, qui nous est imposée et  présentée comme une nécessité (pour masquer une certaine fatalité ou impuissance à les contenir), on ne voit pas comment le même phénomène ne se produirait pas en Afrique du nord et plus loin.
 
Comme le dit le Président, l'Algérie n'est après tout qu'à deux heures d'avion de Paris.C'est bien là tout le problème.Les jeunes algériens n'ont qu'une seule envie, quitter un pays sans avenir et aux mains d'une classe de fourbes corrompus pour venir en France et profiter d'un système bien sympathique et dont ils ne pourront jamais bénéficier chez eux tant les reformes semblent encore plus improbables que chez nous.
 
L'Union, comme avec les pays de l'Est résoudrait le problème des visas et des conditions d'entrée sur le territoire francais puisqu'il n'y aurait plus aucune restriction.
Les francais tendent la main mais l'Algérie est-elle prête à faire des  concessions aussi bien à l'ancien pays colonisateur qu'à  sa population ?
 
 

Voir les commentaires

Froideur diplomatique

28 Novembre 2007, 22:39pm

Publié par Simon Duplessis

Le monde diplomatique et médiatique est sous le choc après les déclarations  de Mohamed-Cherif Abbas, ministre algérien des Anciens combattants , il expliquait lundi au quotidien Al Khabar ne pas croire "que les relations entre l'Algérie et la France soient fondées sur le principe d'égalité". "Vous connaissez les origines du président de la France et vous savez quelles sont les parties qui l'ont amené au pouvoir", soulignait-il également, en évoquant "les convictions des véritables architectes de l'ascension de Sarkozy au pouvoir, le lobby juif qui domine les décideurs en France"
Ces déclarations ont été commentées et qualifiées "d'anti-sémites" par M. Benjamin Stora, historien et spécialiste autoproclamé de l'Algérie qui,pour une fois, ne prend pas partie pour nos amis algériens. Le même homme ne parle pas de propos anti-français quand M. Bouteflika vilipende notre pays à longueur d'année; dommage...

Voir les commentaires

1 2 > >>