Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Eclairage

Dresden

1 Août 2008, 16:40pm

Publié par Simon Duplessis

Je ne suis pas spécialement un fan de l'histoire de la 2° guerre mondiale mais ce matin j'ai rencontré un vieux monsieur de Drancy (il se reconnaitra peut être), un ancien du STO rescapé du bombardement de Dresde ; il m' a raconté l'horreur qu'il a vécu dans la nuit du 13 au 14 février 1945 et qui le hante  depuis 60 ans . "Ce qui  me dégoute aujourd 'hui" , me dit il ,  "c'est le fait que l'on minimise les faits. Pourquoi parle t -on de  35 000 morts alors que tout la ville a été détruite et que l'on parlait au départ de 250 000 ;ce qui me semble plus près de la vérité ?  "
Du coup,  j'ai fait un rapide tour d'horizon sur le sujet. 35 000 morts : c'est la conclusion de la  commission nommée au lendemain de la guerre et dirigée par le maire allemand de Dresde (donc non suspect de sympathie pour les alliés mais sûrement bien conseillé) . Autre argument avancé: ces chiffres sont  à rapprocher  des 20 000 morts dénombrés dans  la ville du Havre totalement détruite en 44 par nos amis alliés.
- Ce qui est certain dans cette histoire et qui met à mal cette thèse  :
Ce sont environ 1400 bombardiers anglais et US qui ont déversé en 3 vagues 650 000 bombes dont la plupart au phosphore (rappelons que le phosphore s'enflamme au contact de l'air , que la temperature peut atteindre 1000 ° au sol faisant fondre les corps et évaporer le sang, que l'air chaud suffit à tuer les gens par asphyxie à distance de l'impact  !); Il faut lire le récit des rescapés : c'est totalement apocalyptique.
- La moitie de la ville a été totalement détruite , l'autre partiellement, la banlieue est resté relativement intacte.
- La ville comptait 1 million d'habitants (dont 400 000 réfugiés) car on a eu une facheuse tendance à oublier qu'elle a accueilli une population qui fuyait l'armée rouge.
- Rappellons qu'au Havre, la plupart des gens avaient eu le temps de fuir les combats.
Il est de bon ton aujourd'hui de retenir le chiffre de 35 000 victimes et, lorsque celui de 250 000 est évoqué, c'est immédiatement pour attribuer une telle estimation, pour les uns à la propagande nazie, pour les autres à la propagande stalinienne
Comme le dit trés justement Jacque de Launay :vu la manière dont la ville a été ravagée, il est difficile de s'imaginer comment 3,5% de la population seulement ait péri !



Le but de cette action était de terroriser la population allemande . C'est ce qui sera fait quelque mois plus tard à Horoshima et Nagasaki (70 000 morts) pour amener le Japon à capituler.

La ville brûlera durant sept jours et huit nuits, causant la destruction de 18 km2 et amenant dans la mort 135 000 personnes (estimation) dont 10 000 brûlées vives. Par contre, la destruction des objectifs militaires est très limitée. Les ponts de l'Elbe n'ont pas été touchés, la circulation ferroviaire sera remise en fonction au bout de trois jours et les centres industriels a peine atteint par quelques bombes.




J'ai dit gentiment à ce veil homme pour le consoler que ce révisionisme historique n'intéresse pas grand monde et n'est en aucun cas puni par la loi .

http://www.medium4you.be/L-enfer-de-Dresde_546.html

Commenter cet article

Antisioniste 13/02/2011 14:55



A la mémoire des millions d'allemands exterminés par le typhus, la faim et les bombardements américains.


 





 


 



antisioniste 14/07/2010 00:47



Tout est écrit!


http://www.youtube.com/watch?v=l-Q8rYozZ7s&feature=related



Eric 02/07/2010 00:10



Hiroshima et Nagasaki furent choisies pour cibles car c'était les deux villes japonaises comptant le plus grand nombre de catholiques.


Les deux villes sont situées sur le 33eme méridien (chiffre FM)


La première bombe atomique Enola Gay, se lit de droite à gauche (comme en hébreu) Yag Alone, c'est à dire Yahvé God Alone, soit Yahvé est le seul Dieu (négation de la sainte Trinité).


Source : Maçonnerie et sectes secrètes, le côté caché de l'Histoire.


 


On peut ajouter que le débarquement des alliés du diable eut lieu le 6 juin, à 6 heure. C'est à dire la sixième heure, du sixième jour, du sixième mois : 666.



Marie-C 02/08/2008 12:49

hola !! cool  !! je crois que Simon ne justifie en aucun cas les camps de la mort nazis et je ne pense pas non plus qu'il doute de leur existence mais il relevait le fait qu'il y des morts contabilisés et d'autres oubliésc'est tout voilà  l'explication de ce post des villes françaises ont été bonbardés "par erreur"   moi j'ai lu quelque part que des ports avaient été touchés pour les neutraliser et permettre ainsi l'émergence d'autres infrastuctures concurrentesce ne sont peut-être que des commérages !!!!

Winston 02/08/2008 08:44

Et alors, la mort de chaque individu est unique et me touche. La quantité n'y fait rien. Dresde, Katyn et Cie (Auswitz par ex) sont des points ESSENTIELS de l'histoire.Ce n'est pas parce qu'il y a Dresde que ça légitime les camps de concentration, si c'est ça le but de votre post.