Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Eclairage

Articles avec #histoire

Révolution

21 Janvier 2013, 08:39am

Publié par Simon Duplessis

http://www.france-pittoresque.com/IMG/jpg/Louis-XVI.jpg21 janvier : jour anniversaire de la mort du Roi. C'est l'occasion de redire que la république est née sur un crime, comme Robespierre le disait formellement le 3 septembre 1792.

 

Louis fut Roi et la République est fondée. Louis a été détroné par ses crimes. Louis dénonçait le peuple fançais comme rebelle : il a appelé, pour le chatier, les armes des tyrans ses confrères, la victoire et le peuple ont décidé que lui seul était rebelle. Louis ne peut donc être jugé : il est déjà condamné...
    En effet, si Louis peut encore être l'objet d'un procès, il peut être innocent : que dis-je ! Il est présumé l'être jusqu'à ce qu'il soit jugé : mais si Louis... peut être présumé innocent, que devient la Révolution ?
    ...je n'ai pour Louis ni amour ni haine ; je ne hais que ses forfaits...Je prononce à regret cette fatale vérité... mais Louis doit mourir parce qu'il faut que la patrie vive... Je demande que la Convention nationale le déclare dès ce moment traître à la nation française, criminel envers l'humanité..

 

La république s'est ensuite construite sur un populicide. St Just déclarait : Pas de liberté pour les ennemis de la liberté",  "ce qui constitue une république, c’est la destruction totale de ce qui lui est opposé" et puis  "Le gouvernement révolutionnaire doit aux bons citoyens toute la protection nationale ; il ne doit aux ennemis du peuple que la mort". Pendant  La période révolutionnaire, on  connaîtra la guillotine, les massacres, les noyades, la guerre qui se poursuivra avec le premier empire. Au total , environ deux millions de morts. En fait, on assiste à  une réduction méthodique de la population dénoncée par ailleurs par Babeuf et  comme le fera aussi Staline avec la famine oraganisée en Ukraine.

 

La Révolution  a gagné  ensuite la  Russie de 1917avec l'instauration du système communiste responsable d'après Stéphane Courtois de 100 millions de morts. Elle a momentanément échoué en Espagne en 1936 grâce à la détermination du général Franco.

 

Aujourd'hui, elle avance à couvert, de façon  aseptisée,  mais elle est tout aussi dangereuse et mortifère.  L'IVG n'est- elle pas passée dans les moeurs comme demain le sera l'euthanasie ?

Préparée dans les loges, la Révolution est la doctrine en action de cette secte anti-chrétienne. Sa principale force résulte de notre naïveté et de notre faiblesse.

Voir les commentaires

Hollande et le 19 mars

26 Octobre 2012, 14:50pm

Publié par Simon Duplessis

 

 

 

Monsieur le Président de la République,

 

Le 25 octobre prochain le Sénat, avec l’aval du gouvernement, examinera une proposition de loi visant, sans aucune consultation du monde combattant, de même que de la communauté des Français d’Algérie, à faire du 19 mars 1962 la date officielle de la fin de la guerre d’Algérie.

 

Alors même que l’État avait choisi la date du 5 décembre en guise d’apaisement, pour que soit honorée dignement la mémoire de tous ceux qui ont fait leur devoir en Algérie ou qui y ont vécu et laissé leur vie, votre gouvernement et la majorité qui le soutient, ont décidé de passer en force en imposant la date du 19 mars 1962, contestée par la quasi totalité du monde combattant, et des associations de Harkis et de Pieds-Noirs.

 

Nous ne saurions oublier que pour tant des nôtres, la date du 19 mars symbolise l’accélération des drames et le déchirement de la perte de la terre natale. Ce fut l’exode de plus de 1 million de Pieds-Noirs abandonnant à tout jamais la terre qui les avait vus naître.

 

Ce fut également pour nos compatriotes Harkis qui n’envisageaient pas d’autre avenir qu’avec la France, le début du calvaire avec le massacre de 100 000 d’entre eux dans des conditions indescriptibles.

 

Plutôt que de choisir le parti de la concorde et de la réconciliation nationale, votre majorité a pris le risque de dresser les Français les uns contre les autres pour des raisons politiciennes et d’aviver les fractures et les blessures présentes au cœur de tant de nos compatriotes.

 

Nous aurions pu attendre de vous, Monsieur le Président de la République, que vous assumeriez votre rôle de Président de tous les Français, respectant les drames et les souffrances de tous ceux qui ont perdu un être cher pendant la guerre d’Algérie, sans exclusive aucune.

 

Vous avez choisi, au contraire, de soutenir une date de négation des drames et des souffrances subies par les Français d’Algérie, cette décision n’honore ni votre majorité, ni votre présidence, nous le déplorons et le condamnons.

 

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de notre considération.

 

Thierry Rolando

 

Président national du Cercle algérianiste

Voir les commentaires

Vienne, le 12 septembre 1683

12 Septembre 2011, 20:21pm

Publié par Simon Duplessis

http://www.vaticanstate.va/NR/rdonlyres/2344D840-346B-4B7B-A139-00CFC03F99D0/1836/Sobieski1.jpgEn 1683, les Turcs assiégeaient Vienne, la capitale de l'Autriche.
La prise de cette capitale aurait entrainé la ruine  de plusieurs royaumes d'Occident.

Une religieuse du Mont St-Sever, à Rome, reçut dans sa mèditation l'ordre d'écrire au pape Innocent XI et de lui dire que, pour triompher des Mahomètans, il fallait réciter le Rosaire dans l'église Notre-Dame de la Victoire.
Le pontif répondit à la demande du Ciel en ordonnant que, dans tous les couvents, monastères et églises de la Ville éternelle, le Rosaire soit récité chaque jour.

 Le 12 septembre 1683, le roi polonais Jean III Sobieski écrasa les Turcs et sauva Vienne assiégée. Cette bataille  marqua le point final d’une lutte de 250 ans entre les forces chrétiennes d’Europe centrale chrétienne et l’Empire Ottoman musulman. 

Fortement affaiblie, la Turquie dut abandonner la majeure partie des Balkans et fut réduite à signer le traité de Karlovitz, en 1699, face à une Sainte Ligue renforcée par des pays tels que la République de Venise, la Papauté et la Russie.

Voir les commentaires

Celui-là, ils pourront en faire un martyr, s'ils le veulent, ...

13 Mars 2011, 08:24am

Publié par Simon Duplessis

 L'histoire finit toujours par accoucher de la vérité. Le mythe gaullien  devrait donc se dégonfler.

D'ailleurs Alain Duhamel , qui n'est pas un huluberlu,  est persuadé que De Gaulle est un traître. On veut bien le croire.

 

* « Historia » – Quel est selon vous, l’acte de trahison le plus retentissant de la V° République ?

Alain Duhamel – Sans hésitation celui du général de gaulle vis-à-vis des français d’Algérie. Ses plus proches collaborateurs témoignent qu’il avait l’intention d’agir pour l’indépendance de l Algérie dès 1958, mais il était beaucoup trop intelligent pour dévoiler ses objectifs dès le départ.

En fait, il s’est retrouvé dans l’obligation de mettre sur pied « un simulacre pédagogique ». Cette trahison a eu des conséquences, certainement indispensables, mais néanmoins inhumaines tant pour le million de pieds noirs que pour beaucoup d’algériens. Un coup d’éclat pour ne pas dire un coup d’Etat.

 

Historia – Est-il possible de distinguer plusieurs natures de trahison depuis le début de la V° République ?

ALAIN DUHAMEL – De Gaulle et l’Algérie, c’est vraiment une trahison de nature politique. Si j’ose dire, c’est une trahison d’Etat.

 

http://www.bastien-thiry.fr/dyn/pages/6/jean-a-colomb-bechar-en-1957_240.jpg

Cette  trahison de grande ampleur menée depuis le plus haut sommet de l'état éclaire  les raisons de l'attentat du Petit Clamart. Celui-ci apparait par le fait comme un authentique acte contrerévolutionnaire.

De gaulle est non seulement un traître, il a aussi du sang plein les mains. En plus des milliers de  harkis, citons pêle-mêle  parmi les victimes, Bastien Thiry, Dovecar, Degueldre, Piegts, Brasillach, Dentz, Darlan ...sans oublier les marins de Mers el Kébir et les soldats français de Syrie.

 

Dire que certains voulaient faire de De Gaulle, une Jeanne d'Arc ...

  In mémoriam, Lt Colonel Bastien Thiry. 11 mars 1963

Voir les commentaires

Flagrant délit de négationnisme !

14 Février 2011, 22:35pm

Publié par Simon Duplessis

http://library.flawlesslogic.com/dresden2.gifFP | International Hier 22:35

Des milliers d'Allemands ont formé dimanche une chaîne humaine à Dresde, dans l'est de l'Allemagne, pour rendre hommage aux victimes du bombardement allié de 1945 et protester contre un rassemblement de néo-nazis qui voulaient instrumentaliser cet anniversaire.

Dans la matinée, le chef du gouvernement régional de Saxe, Stanislaw Tillich, et de nombreuses personnalités politiques et religieuses ont déposé des gerbes au cimetière Heide où sont enterrées nombre des quelque 25.000 victimes qu'ont fait les bombardements anglo-américains de février 1945 en trois jours.

Un peu plus tard, 17.000 manifestants antifascistes ont formé une chaîne symbolique sur 3 km dans la vieille ville, malgré une pluie glacée, pour signifier leur opposition aux groupes néo-nazis qui devaient manifester dans l'après-midi.

 

Cette dépêche de l'AFP est intéressante . La boucherie de Dresde ne pouvant être cachée aux yeux du monde, et la marche annuelle du souvenir devenant de plus en plus populaire,  il fallait donc la  récupérer en  minimisant cette tuerie (25 000 morts au lieu de 150 000) et en stigmatisant les patriotes allemands qui ont réussi au cours des années à ne pas laisser dans l'oubli cette funeste journée du 13 février 1945. Ainsi,  on affirme que ce sont des néo-fascistes. Alors qui instrumentalise ?

Voici les médias pris encore une fois en flagrant délit de négationnisme et de récupération.

Redisons à ce propos que le responsable de ce crime de masse est le juif Churchill-Jacobson qui institua sans  aucune pudeur, avec Roosevelt, Staline  et De Gaulle,  le procès de Nuremberg. C'était peut être le meilleur moyen pour cacher leurs propres crimes (Hambourg, Dresde, Katyn, et plus tard Hiroshima et Nagasaki avec Truman)

 

 

 

Voir les commentaires

Sa peau au bout de ses idées

4 Février 2011, 18:48pm

Publié par Simon Duplessis

  http://blogsimages.skynet.be/images_v2/000/000/000/20100331/dyn003_original_229_300_pjpeg__acec79c3dae59701ca9bd0432b4ea66f.jpgLa cause est entendue. Brasillach n'aimait pas les communistes, les francs-maçons et les juifs.

De Gaulle n'ayant  pas jugé bon de le grâcier, l'écrivain a donc été fusillé le 6 février 1945 au fort de Montrouge après un procès vite expédié.

 

Pour certains,  on en a fait un martyr en le condamnant à mort,  pour d'autres il méritait son sort en raison de son  antisémitisme virulent et de sa collaboration avec l 'Allemagne nazie. Le fait est que Brasillach a payé très cher le fait  de ne pas être dans le camp des vainqueurs.

Durant son proçès, il concédait: "j'ai pu me tromper sur des hommes, des faits, des circonstances mais je n'ai rien à regretter de l'intention qui m'a fait agir."

 

Quant à son antijudaïsme, il ressemble à celui de Céline. Il n'est pas réel. Il n'a rien contre le juif en tant que juif. Il lui reproche seulement  de ne pas être totalement français, c'est à dire pas français du tout.

Il s'en explique:

"Notre doctrine essentielle est qu'il n'y a pas de fatalité. Si l'on croyait à la fatalité, on ne lutterait pas. Il n'y a pas de fatalité, et un noble esprit peut toujours échapper aux forces de sa race, mais c'est qu'il doit les combattre, car ces forces existent. Que le Juif soit naturellement révolutionnaire, c'est ce qu'affirmait Bernard Lazare."


"Dans ma ville natale, comme dans d'autres villes du Midi, il y a des Juifs établis depuis des siècles, de ces Juifs à demi assimilés, qui portent des noms à consonance française, avec qui la population s'est toujours fort bien entendue. Mais c'est un de ces Juifs du Midi, Crémieux, qui a promulgué en faveur de ses frères barbares la
funeste loi algérienne. L'assimilation n'a pas prévalu contre la race.
La méfiance est la règle d'or de la politique.
Il n'y a aucune raison pour faire porter à l'ensemble d'un peuple le poids des péchés de quelques-uns ?

Mais il n'y a aucune raison non plus pour absoudre et accueillir sans distinction tout un peuple étranger à cause des services de quelques-uns...."

 

"Les Juifs étaient des hommes comme les autres, mais que, lorsque sur dix Français dans une administration,
huit étaient Juifs, les Juifs n'étaient pas des Français comme les autres. C'est là, en effet, une part importante du problème"

 

Que sont donc les Juifs ? Ce sont des étrangers. « Dans une société bien faite, il ne devrait pas être plus
fâcheux d'être un Juif à statut en France, que d'y être un Polonais,
un Turc, un Anglais, un Allemand, ou un Brésilien. C'est l'assimilation inconsidérée qui fait l'antisémitisme. » Nous n'avons pas changé d'avis.
Les Juifs sont des étrangers.

 

Certains écrits de Brasillach sont démesurés. C'est vrai. Il faut les prendre non pas au pied de la lettre mais comme le cri de celui qui gueule une vérité que l'on refuse d'entendre.

 

Aujourd'hui, cette réalité demeure incontestable, les exemples ne manquant pas malheureusement . Il s'avère que les outrances de cette communauté ne feront que renforcer l'éxécration publique à leur égard , une opprobre silencieuse, encore contenue par le spectre de la répression judiciaire.

 

Et aujourd'hui encore, s'il fallait fusiller tous les scribouillards qui  ont pavoisé  lors de la prise de pouvoir des Kmers rouges, les chanteurs et poêtes qui ont célébré Staline,  les hommes politiques  français qui ont soutenu les crimes les plus odieux au Cambodge, à Cuba , en URSS, en Chine et en Israel (j'allais oublier), il y aurait une pénurie de plomb.

Voir les commentaires

Rue d'Isly - 26 mars 62

26 Mars 2010, 02:47am

Publié par Simon Duplessis

Voir les commentaires

Le chant des marais

25 Mars 2010, 22:50pm

Publié par Simon Duplessis


En écoutant ce chant magnifique, on pensera à toutes les victimes des camps concentrationnaires, opposantes au nazisme, qu'elles soient communistes,  catholiques ou je ne sais quoi et pas seulement juives .

Les paroles inspirées par Esser, la musique de Rudy Goguel créées à l'été 1933 étaient promises à une destinée peu commune. Né de la "préhistoire" de l'univers concentrationnaire, le chant de Börgermoor allait voyager, subir quelques déformations, et trouver des adaptations, au gré des événements historiques du continent européen.
Issu de la préhistoire de l'univers concentrationnaire,
le Chant des Marais
chemina de camp en camp pendant près de 12 ans jusqu'à la libération des camps nazis  en 1945
http://www.fndirp.asso.fr/histoire.htm


Wohin auch das Auge blicket,                            003
Moor und Heide nur ringsum.
Vogelsang uns nicht erquicket,
Eichen stehen kahl und krumm.

Wir sind die Moorsoldaten
und ziehen mit dem Spaten
ins Moor!

Hier in dieser öden Heide
ist das Lager aufgebaut.
Wo wir fern von jeder Freude
hinter Stacheldraht verstaut.

Wir sind die Moorsoldaten
und ziehen mit dem Spaten
ins Moor!

Morgens ziehen die Kolonnen
in das Moor zur Arbeit hin
Graben bei dem Brand der Sonne,
doch zur Heimat steht der Sinn.

Wir sind die Moorsoldaten
und ziehen mit dem Spaten
ins Moor!

Heimwärts, heimwärts jeder sehnet,
zu den Eltern, Weib und Kind.
Manche Brust ein Seufzer dehnet,
weil wir hier gefangen sind.

Voir les commentaires

Le diner dansant du 19 mars

19 Mars 2010, 21:58pm

Publié par Simon Duplessis

http://garciablasquez.unblog.fr/files/2007/12/numriser0004.jpgDans tous les petits patelins de notre chère vieille France, les anciens combattants de la FNACA assistés des municipalités qu'elles soient PS ou UMP, fêtent la "victoire" de l'Algérie. Chacun mettra pour ce grand jour son beau costume, ses décorations, son écharpe tricolore .
Ce sera l'occasion de redire peut-être certaines "vérités"; la torture généralisée dans l'armée française, des européens avides et rapaces qui font suer le burnous, les attentats  du FLN dramatiques certainement  mais nécessaires - il fallait bien qu'ils se libèrent, les pauvres, après toutes les saloperies qu'on leur a faites !
C'est pour le gouvernement français un cessez-le-feu mais en réalité pour le FLN, une victoire accordée généreusement par Charles de Gaulle et sa clique, une victoire qui clôt une guerre perdue sur le terrain certes, mais une victoire que les algériens considèrent comme telle. Le timbre ci-dessous le confirme.
Bien sûr,  des esprits chagrins, extrêmes droitistes et nostalgiques de l'Algérie française vont mettre en relief les quelques dégâts collatéraux du cessez le feu;  les quelques 150 000 harkis massacrés, les quelques 10000 pieds noirs disparus, l'exode d'un million de personnes qui laisseront tout sur place. Quelle bande de fâcheux, ceux qui veulent ainsi gâcher le dîner-dansant du 19 mars !

Voir les commentaires

L'invention du peuple juif

26 Octobre 2009, 22:04pm

Publié par Simon Duplessis

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 > >>