Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Eclairage

Bonnet blanc et blanc bonnet

31 Janvier 2010, 22:27pm

Publié par Simon Duplessis



Si vous avez cru que la lutte fratricide entre Villepin et Sarkozy était autre chose que le choc de deux ambitions personnelles, vous vous trompez. Effectivement, le parcours politique de Villepin présente deux points positifs; il s'est opposé à l'invasion de l'Irak et il n'aime pas Sarkozy. Il n'en demeure pas moins que le poulain de Jacques Chirac est un mondialiste convaincu ou du moins résigné.

Voir les commentaires

Clip satanique; décryptage

31 Janvier 2010, 21:32pm

Publié par Tarik

Voir les commentaires

Promesses

26 Janvier 2010, 16:27pm

Publié par Simon Duplessis

La prestation de Nicolas Sarkozy hier soir sur TF1, lors du JT, puis de l’émission « Paroles de Français » a fait logiquement aujourd’hui la Une des rubriques traitant de l’actualité politique. Interrogé par Laurence Ferrari, qu’il a neutralisée rapidement en faisant une allusion à son salaire qui pourrait « choquer les téléspectateurs », et par un panel de onze français nettement plus combatifs, le chef de l’Etat, soucieux de montrer qu’il n’est pas déconnecté du quotidien difficile de nos compatriotes s’est livré à son numéro habituel : promesses à la pelle et plaidoyer pro domo.

Sur l’ensemble des sujets abordés Nicolas Sarkozy a voulu rassurer les électeurs : l’identité nationale c’est bien, la pollution c’est pas bien, les clandestins kurdes qui ont débarqué en Corse seront renvoyés dans leur pays, le chômage va baisser, « la stratégie économique et sociale va porter ses fruits », la consommation va reprendre.

Ce qui fait une belle jambe au million de chômeurs qui arrive en fin de droits, dont 38% seulement auront droit à une aide sociale contrairement aux dires du chef de l’Etat… Mais ce n’est pas tout, « super Sarko » a annoncé qu’Henri Proglio va renoncer à Veolia pour se consacrer « à 100% » à EDF, la pérennité du régime des retraites sera maintenue, que les banques doivent « faire leur travail », qui n’est « pas d’aller jouer avec les traders sur les marchés boursiers », que Renault n’a pas été aidé pour « continuer les délocalisations », que la France n’enverra pas de nouvelles troupes en Afghanistan, mais des « formateurs ».

Last but not least, la discrimination positive va se poursuivre au détriment des « gaulois » et au profit des banlieues « jeunes » a-t-il encore claironné… Certains se sont aussi interrogés sur l’utilité de ce type d’émission. Comme l’a noté Philippe Randa dans sa chronique, « attend-on d’un président qu’il vienne ainsi papoter de tout et de rien, des petits malheurs des uns et des grandes angoisses des autres, consoler à sa gauche et cajoler à sa droite, promettant des lendemains qui chantent et des surlendemains qui rient, répétant comme un leitmotiv qu’il est à l’écoute des préoccupations de tout à chacun dès qu’il entend une plainte ?

S’il y a bien une chose que la Sarkozie n’a pas révolutionné, c’est l’absence totale de surprise de telles émissions qui n’ont de politiques que leur intitulé ». Dans ce face à face avec onze français savamment sélectionnés, « Nicolas Sarkozy a été un excellent saltimbanque, dégoulinant de bons sentiments, rabâchant ses bonnes intentions, insistant sur sa bonne politique, son bon Premier Ministre, sa bonne Ministre de l’Économie, ses bonnes résolutions, son bon espoir de sortie de crise… Bref, Nicolas Sarkozy était venu pour le marteler et ne s’en est pas privé : c’est un bon président. Avis à ceux qui en douteraient et honni soit qui ne voit en lui qu’un bon larron, doublé d’un bon endormeur, à défaut d’un bon samaritain »…

Gollnisch2010

Voir les commentaires

Immigration: entre laxisme et résignation

25 Janvier 2010, 08:30am

Publié par Simon Duplessis

Trois façons de considérer l'arrivée des clandestins kurdes en Corse:

La fermeté
Pour JMLP ».Les  réfugiés kurdes, découverts vendredi en Corse,  doivent quitter le territoire, car «ce sont des immigrés, des clandestins, des délinquants».

La résignation
Jean-Luc Mélenchon, président du Parti de gauche, a estimé que l'arrivée d'un bateau avec 124 étrangers clandestins en Corse montrait que « l'illusion d'une "forteresse" ne tenait pas » et qu'il fallait "modifier" les politiques avec les pays méditerranéens. (Donc, il ne faut rien faire)

Le laxisme
 Interrogé sur le devenir des clandestins, M. Besson a indiqué que la situation serait examinée « au cas par cas », refusant de parler d’une éventuelle reconduite aux frontières. « La priorité est de vérifier qu’il n’y a pas d’autres personnes en péril », a affirmé le ministre avant d’indiquer que des moyens aériens et nautiques avaient été mobilisés pour les recherches . (au cas par cas = au final, ils seront tous régularisés )

Voir les commentaires

Louis, roi de France

21 Janvier 2010, 07:22am

Publié par Simon Duplessis

LouisXVIb.jpg

In mémoriam
Louis XVI, victime de la révolution mondiale et luciférienne
voir le plan de subversion mondiale
Abolir la monarchie, la nation, les religions, la propriété privée, la morale naturelle et finalement  instaurer un gouvernement mondial.

 

Voir les commentaires

La malédiction haïtienne

18 Janvier 2010, 16:51pm

Publié par Simon Duplessis

Combien de fois entend-on l’expression « malédiction » pour parler du sort d’Haïti?
Comme si, à défaut de pouvoir considérer les vraies causes politiques, on préférait toujours s’en remettre à Dieu. Plus facile. Moins dangereux.
Dieu, il ne rend pas de comptes, après tout. Dieu, on ne peut pas le réélire ou non après quatre ans.
L’histoire récente d’Haïti est avant tout celle d’un pays dépossédé, brisé, un pays que des politiques économiques libérales ont démoli.
Source de l’image
Ce n’est pas Dieu qui débarqua dans l’île en 1915 et l’occupa pendant vingt ans; ce sont des marines américains qui ont permis à Washington d’abolir l’article de la Constitution qui empêchait les étrangers de détenir des entreprises dans le pays. On expropria des milliers d’habitants, on créa de gigantesques plantations, on permit, grâce à une armée plus occupée à se battre contre son propre peuple qu’autre chose, à 1% de la population de posséder 50% des ressources du pays. Ce n’est pas Dieu non plus qui appuya pendant des décennies la terrible dictature de Duvalier, plus occupé à s’enrichir qu’à construire un pays digne de ce nom. Ce sont la France et les États-Unis.

Ce n’est pas Dieu non plus qui renversa Aristide, en 2004, après que celui-ci ait de nouveau aboli l’armée (il l’avait fait dans les années 1990, mais avait été renversé par un coup d’État par la suite) et essayé de s’opposer aux privatisations et au contrôle externe du pays, mais bel et bien les États-Unis, le Canada et la France, qui le remplacèrent par un économiste néo-libéral, Gérard Latortue.

Ce
n’est pas Dieu qui détruit ce pays; ce sont des Hommes de chair, des Hommes qui ont préféré s’en mettre plein les poches plutôt que de lutter contre la pauvreté, de valoriser un gouvernement central fort capable de faire appliquer des normes de logement plus strictes ou de lutter contre la déforestation responsable des pires calamités lors du passage d’ouragans. De nombreux autres pays sont frappés par des catastrophes naturelles. Combien de fois Cuba a-t-il été touché par des ouragans aussi puissants que ceux qui ont frappé Haïti? Combien de fois le Japon a-t-il été victime de tremblements de terre aussi violents que celui qui frappé Haïti hier? Ce n’est pas Dieu qui a détruit Haïti; ce sont des Hommes.

Ce n’est pas Dieu qui a protégé les autres pays; ce sont des Hommes qui l’ont décidé ainsi. Envoyer quelques dollars à Haïti, c’est bien, mais cela ne changera pas la façon dont fonctionne le système. Personne ne s’oppose à la charité, mais on ne bâtit pas une société avec celle-ci. On pourrait ensevelir Haïti sous mille milliards de millions de milliards de dollars que le problème ne se réglerait pas; Haïti, c’est la faillite d’un pays sans État central fort, corrompu jusqu’à la moelle et dépossédé de lui-même par des choix idéologiques décidés par des pays étrangers. Haïti, c’est le résultat d’une histoire catastrophique à laquelle on a ajouté la catastrophe de réformes économiques diluant le pouvoir de l’État et créant, de facto, un véritable paradis libertarien de la débrouille et du système « D » où l’absence de cohésion sociale est à l’origine des pires aberrations. La meilleure façon d’aider les Haïtiens, ce n’est pas en leur envoyant de l’argent.

C’est en réclamant la non-ingérence de chacun de nos gouvernements pour qu’enfin, une fois pour toutes, ils puissent être responsables à la fois de leur malheur ou de leur bonheur. Pour qu’enfin, on cesse de blâmer Dieu et qu’on regarde ce que nous, les Hommes, pouvons faire pour ce pays détruit.
Et peut-être, aussi, qu’on se souvienne que nos gouvernements ont les mains tachées du sang des Haïtiens et qu’ils sont directement responsables, de par leur persistance à s’ingérer dans les affaires d’Haïti pour l’empêcher de se développer, de cette catastrophe innommable. On peut ajouter encore ces dizaines de milliers de morts au tragique bilan du capitalisme sauvage; ils sont moins visibles que les victimes du « communisme », mais tout aussi décédés! C’est peut-être aussi cela l’avantage d’avoir Dieu de son côté…

louisprefontaine.com via MDI

http://www.voltairenet.org/article11918.html

Voir les commentaires

Les racines de Besson

17 Janvier 2010, 21:58pm

Publié par Simon Duplessis

Indubitablement, il existe deux sortes de français; les français que je qualifierais d' administratifs - car ils possèdent tous  les documents prouvant qu'ils ont bien cette nationalité et les français de coeur et d'esprit. On pourrait dire en paraphrasant Morvan Lebesque que chez ceux-ci , "la France vit en eux". 
Voila  la différence entre un Gollnisch - la France est pour lui comme une mère - et un Besson qui pense que la " France n’est ni un peuple, ni une langue, ni un territoire, ni une religion, c’est un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble. Il n’y a pas de Français de souche, il n’y a qu’une France de métissage.
Besson se réclame également d'un président qui déclare  : “Je suis un homme de sang mêlé à la tête d’une nation métissée”.

C'est faux bien sûr, archifaux. Besson et Sarkozy prennent leurs désirs pour des réalités.
Comment des  français munis de telles responsabilités politiques peuvent-ils sortir de telles contre-vérités ? Comment vouloir un débat sur l'identité nationale tout en  la niant ? Comment comprendre cette schizoidie ?

Pour y répondre, demandons-nous  quelles sont les racines de ces hommes là, celles de leur enfance.
Besson a eu une enfance  meditérranéenne, ses racines sont arabes et sans doute également juives. Il est né au Maroc d'un père français qu'il n'a jamais connu et d'une mère d'origine libanaise dont le nom de famille est Musa (Moïse en arabe). Après la mort de son père, sa mère se remarie avec un chirurgien-dentiste, d'origine égyptienne, de la famille Bahri, avec lequel elle aura 5 enfants.
Besson a été marié  à une française dont il a divorcé récemment et a pris pour compagne une étudiante tunisienne dénommée Yasmine Torjeman (Torjeman : "
traducteur", en hébreu et araméen). 

Pour Sarkozy; on retrouve à peu près le même parcours ; un père d'origine hongroise absent très tôt dans sa vie car il a déserté le clan familial. Notre futur président a été élevé par sa mère. Cette dernière est la fille de Bénédict Mallah, chirurgien du 17e arrondissement de Paris, issu d'une famille de Juifs séfarades chassée d'Espagne puis installée à Salonique à partir du
XVIIe siècle. Le fils de Nicolas , Jean s'est marié avec une Darty-Sebaoun avec laquelle il vient d'avoir un fils nommé Solal.
On voit bien que dans l'un et l'autre cas, l'absence du père a renforcé les racines maternelles et généré un sentiment d'appartenance très fort à cette communauté cosmopolite.
Pour tout dire, je ne suis pas sûr que ces deux hommes soient des français "en conscience".

Et là, on peut trouver une explication à cete négation de l'identité française: car si tous les juifs ne sont pas partisans du métissage, il apparait que les partisans du métissage sont souvent des juifs et  si ceux-ci se marient exclusivement entre eux , ils  sont pourtant  favorables au métissage pour les autres.

Rappelons ici ce que disent leurs amis:
Pour Attali; l
e vrai risque, c'est de voir s'éteindre les communautés juives de par le monde, pas de voir disparaître Israël
Pour Julien Dray :  il faut faire cette éducation du pays pour qu’il apprenne que désormais son avenir c’est le métissage... »

DSK nous assure aussi que  : " dans un monde globalisé, il n’y plus de place pour une solution nationale"

Bernard Henri Lévy , on le sait,  n'aime pas tout ce qui est franchouillard
Il appelle Nicolas Sarkozy à "faire machine arrière" sur le débat sur l’identité nationale. 
"Je suis un cosmopolite résolu. J’aime le métissage et je déteste le nationalisme. Je ne vibre pas à “la Marseillaise”. J’espère que le cadre national sera un jour dépassé "

C'est dans cette vision sioniste de la France et de l'Europe qu'il faut considérer l'action d'Eric Besson . C'est aussi celle de Sarkozy et des élites au pouvoir, conscientes ou idiots utiles du mondialisme .
Cette idée d'un métissage généralisé européen a été pour la première fois enoncé par le comte Coudenhoven-Kalergi, membre des B'nai B'rith:
"Nous nous efforcerons d'obtenir dans le futur une Europe orientalisée par un métissage euroasiatique négroïde. Cette future race métissée sera en apparence semblable à la race de l'ancienne Egypte . Les chefs en seront les juifs en tant que nouvelle noblesse grâce à leur esprit communautaire."

Voir les commentaires

Georgia Guidestone

17 Janvier 2010, 20:15pm

Publié par Amaury

http://fonzibrain.files.wordpress.com/2009/11/georgia_guidestones_english.jpg

Le Georgia Guidestone est un monument en granit érigé le 22 mars 1980 aux États-Unis, en Géorgie, près d’Elberton. Il est surnommé le « Stonehenge américain ».

Dix commandements sont gravés sur les deux faces de 4 pierres érigées verticalement et écrits en 8 langues différentes qui sont : l’anglais, le russe, l’hébreu, l’arabe, l’hindi, le chinois, l’espagnol et le swahili.

Les dix commandements inscrits étant :

* 1. Maintenir l’humanité en dessous de 500.000.000 individus en perpétuel équilibre avec la nature

* 2. Guider la reproduction intelligemment en améliorant la forme physique et la diversité

* 3. Unir l’humanité avec une nouvelle langue vivante

* 4. Traiter de la passion, la foi, la tradition et toutes les autres choses avec modération

* 5. Protéger les personnes et les nations avec des lois et des tribunaux équitables

* 6. Laisser toutes les nations régler leurs problèmes externes et internes devant un tribunal mondial

* 7. Éviter les lois et les fonctionnaires inutiles

* 8. Équilibrer les droits personnels et les devoirs sociaux

* 9. Primer la vérité, la beauté, l’amour en recherchant l’harmonie avec l’infini

* 10. Ne pas être un cancer sur la terre, laisser une place à la nature

Il est intéressant de remarquer qu’on y retrouve une partie des protocoles d’Adam Weishaupt. Celui-ci a déclaré un jour: "la grande force de notre Ordre réside dans sa dissimulation; qu'il n'apparaisse jamais sous son nom propre, mais toujours sous le couvert d'un autre nom, d'une autre activité...".
Le créateur de ce monument souhaitant garder l’anonymat dont le pseudonyme est R.C. Christian ce qui est sûrement une évocation de Christian Rose-Croix ou Christian Rosenkreutz, censé être le fondateur de la Rose-Croix, une société secrète. Le monument a été construit par la firme Elberton Granite Finishing Company qui a reçu une commande et un règlement d’une personne qui n’a pas souhaité révéler son identité.

Voir les commentaires

Marine Le Pen face à Eric Besson

15 Janvier 2010, 13:23pm

Publié par Simon Duplessis

Voir les commentaires

Nouvelles manipulations américaines avec Al Qaida

13 Janvier 2010, 04:06am

Publié par Simon Duplessis



L'analyse de M. Tarpley, journaliste indépendant au sujet des événements récents au Yemen et du vol 253 de Detroit.
Le Yemen est rentré dans l'axe du mal avec la tentative d'installation par la CIA d'une  cellule d'Al Qaida. Le but de l'opération ?  monter  l'Arabie saoudite contre l'Iran.
Les invraisemblances dans  'histoire du vol 253 font poser la question suivante ; à qui profiterait la mort de centaines de personnes   dans un attentat terroriste sur le sol des Etats-Unis ?

Voir les commentaires

1 2 3 > >>