Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Eclairage

Les Roms, les Juifs, la Roumanie et nous

27 Septembre 2010, 10:56am

Publié par Simon Duplessis

 

 Commensalisme, symbiose et parasitisme 

 

Il n' a échappé à personne que la polémique lancée par le président au sujet des roms était surtout destinée à reconquérir l'opinion publique à la veille des élections de 2012 et en particulier pour  tenter de faire oublier sa responsabilité dans l'insécurité croissante qui règne en France.

Seul, Bruno Gollnisch a replacé le problème dans son contexte;

1/ les Roms sont présents depuis 15 siècle en Europe de l'est et ne sont jamais intégrés dans les pays où ils vivent, constituant une nation dans les nations.

2/ En adhérant aux divers traités européens, le France de Sarkozy ne pouvait ignorer qu'elle allait hériter du problème car  "Les millions de Roms originaires de Roumanie, Hongrie, Tchéquie, Slovaquie, Slovénie  ont acquis le droit d’entrer en France sans visa et sans autorisation, au même titre que  les Belges ou les Italiens ».

 

Cette polémique constitue l'occasion de se remémorer les notions de patrie et de nation et  il est de fait que celle-ci n'est pas toujours superposable  à un territoire.

Prenons l'exemple des Roms de Roumanie ; ils sont citoyens roumains à part entière, vivent sur le sol roumain mais constitue une communauté ethnique, culturelle, linguistique à part et se sentent plus proches  des Roms de Bulgarie que de leur compatriotes roumains. Toutefois,  la coexistence de deux communautés si différentes au sein d'un même pays peut s'avérer difficile mais demeure possible si  les différentes parties ont la volonté de respecter les mêmes règles et de se reconnaitre mutuellement les mêmes droits.

 

N'oublions pas non plus que la Roumanie a dû aussi faire face au cours des siècles à l'installation de la  communauté juive qui, elle aussi, s'est juxtaposée à la nation roumaine sans véritablement s'assimiler.

En apparence,  les juifs roumains se sont bien intégrés et  contrairement aux Roms, ils  occupent au cours du temps des postes clés dans la société roumaine, ; ils sont commerçants, médecins, avocats, politiciens, universitaires et  finissent par investir tous les rouages de l'état et de la société tant et si bien que des mesures de numerus clausus sont pris à leur encontre sous le gouvernement Goga en 1937. 

 

Cette mesure a été largement critiquée et on peut le comprendre d'autant plus que les juifs roumains ont été par la suite victimes du nazisme. On peut aussi penser que cela a été un acte de protection contre un lobby infiltré dans toutes les sphères de décision et qui a exercé de fait une politique favorable à cette nation cosmopolite et parfois contraire à l'interêt général du pays.

 

Dans « Great Britain, Palestine and Jews », le président israélien Chaim Weizman écrivait  : « Nous sommes des Juifs et pas autre chose : une nation parmi les nations. »


Et encore Ludwig Lewinsohn : « Le Juif reste Juif. L’assimilation est impossible parce que le Juif ne peut pas changer son caractère national. Quoi qu’il fasse, il est Juif et reste Juif

Il est difficile de parler d'un plan subversif délibéré. Il s'agit plutôt d'un instinct de domination nationale constament présent dans la vie du juif. Dominique Strauus Kahn ne dit pas autre chose quand il déclare :

Je considère que tout Juif dans la diaspora, et donc c'est vrai en France, doit partout où il le peut apporter son aide à Israël. C'est pour ça d'ailleurs qu'il est important que les Juifs prennent des responsabilités politiques. .. Car, on ne peut pas à la fois se plaindre qu'un pays comme la France, par exemple, ait dans le passé et peut-être encore aujourd'hui, une politique par trop pro-arabe et ne pas essayer de l'infléchir par des individus qui pensent différemment en leur permettant de prendre le plus grand nombre de responsabilités.

 

En France aujourd'hui, ce sont messieurs Sarkozy-Mallah, Kouchner, Levitte et Lelouch qui déterminent  la politique étrangère de notre pays. De même,  la surreprésentation des animateurs et journalistes juifs dans les médias, qui instillent jour après jour  l'idéologie mondialiste en faisant l'apologie du métissage et de l'immigration, me parait préoccupant.

 

 

 

 Bien sûr, tout ce qui est terroir, bérets, bourrées, binious, bref franchouillard ou cocardier nous est étranger voire odieux." BHL

Voir les commentaires

L'islam selon TF1

11 Septembre 2010, 17:18pm

Publié par Simon Duplessis

 En ce jour du triste anniversaire de la tragédie des tours jumelles, un certain Terry Jones se propose de brûler des exemplaires du coran sur la place publique pour dénoncer le caractère diabolique de l'Islam.

la confusion dans les esprits est telle désormais qu'il devient nécessaire de clarifier les choses. Nous assistons à une vague infernale d'islamophobie;  faut il donc rejeter cette religion ? Faut il se méfier des musulmans de plus en plus nombreux sur le sol de notre vieille Europe?

Sans vouloir faire une dichotomie simpliste, on peut schématiser le problème de la façon suivante :

  Il y a l'Islam sympa , celui qui prône la charité, la tolérance et le pardon, celui de la France de Boubakeur, celui de toute cette jeunesse qui vient de faire le ramadan avec dignité et ferveur, celui de tous ces nouveaux français qui mangent hallal et qui charitablement nous font épouser tous les midis dans nos cantines les préceptes du prophète. Tout cela est revigorant pour notre vieux pays qui se meurt à l'ombre d'une église catholique désertée  par les fidèles et souillée par les exactions de prêtres  pédophiles. Quant aux catholiques encore pratiquants, il y a de grande chance qu'ils soient intégristes. Bref, l'Islam de France, il faut le dire, c'est une chance pour nous tous.

Et puis, il y a l'Islam pas sympa du tout, celui des méchants comme Ben Laden et Amadinejad, celui des islamistes, des fondamentalistes, des insurgés, de ceux qui commettent des attentats, de ceux qui font porter la burqa aux femmes, de ceux qui ont des explosifs dans la semelle de leur chaussures.

Alors, vous me direz comment reconnaitre les bons musulmans des méchants islamistes puisqu'ils lisent le même livre  ?

C'est relativement simple : les islamistes habitent principalement dans des pays où il y a du pétrole et cette manne, ils veulent la garder égoïstement pour eux (Afghanistan, Iran, Irak).

Les saoudiens, par exemple, ne posent pas de problème. Certes, ils lapident de bon coeur, coupent la main des voleurs, et martyrisent les chrétiens mais en revanche  partagent leur pétrole avec nos amis américains. Les iraniens  eux aussi ont du pétrole mais ne veulent rien partager. Voila pourquoi Amadinejad est un suppôt d'Hitler, un antisémite, une véritable déchet de l'humanité.

Quant aux autres musulmans (les bons)  appelés également modérés, ceux là habitent chez nous , c'est à dire en fait chez eux maintenant. Ce sont eux qui vont payer nos retraites et qui  prennent les emplois dont les souchiens ne veulent pas ( ministres, préfets, médecins hospitaliers, etc).

C'est clair , non ?!!

Voir les commentaires