Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Eclairage

Eric Besson, une chance pour la France

29 Octobre 2009, 15:53pm

Publié par Simon Duplessis

Eric Besson est chargé par le bâteleur en chef de conserver bien au chaud les voix du FN  prises en 2007. Il se livre donc à un numéro d'équilibriste en essayant de nous faire croire que l'immigration est une chance pour la France et qu'elle n'a aucun effet néfaste- bien au contraire- sur l'idendité nationale. Dans le même temps, il organise pour la presse à interval régulier des charters de 2 ou 3 individus pour démontrer qu'il fait mieux que ne le ferait Le Pen, sa bête noire.

"Si vous lisez les communiqués de Jean-Marie Le Pen, depuis une semaine je suis sa cible privilégiée. Ça me réjouit par certains côtés, puisque je me dis: tiens, il a peut-être compris qu'on va lui piquer définitivement un certain nombre de valeurs qu'il croyait s'être attribuées et qui ne sont pas ses valeurs. Il n'y a aucune raison de lui laisser Marianne, la République, le drapeau, l'hymne national. Mon sentiment personnel, c'est que de toute façon il n'est pas digne de les porter".
Là desssus,  on est bien d'accord,  la Marseillaise, la République , Marianne; JMLP s'en moque certainement. Ce sont plus des valeurs de francs-maçons que des valeurs nationales. Ses valeurs à lui,  ce sont celles de la France chrétienne incarnées par Jeanne d'Arc, la sainte patronne de la France.

Bref, Ms Besson et Sarkozy pensent que leur imposture va continuer abuser les veaux d'électeurs. Il faut reconnaitre néammoins que M. Besson est une vraie chance pour la France,  métissée bien comme il faut ; sa mère, Marie Thérèse née Musa (ce qui veut dire Moïse en arabe) est d'origine libanaise.

Voir les commentaires

La vaccination bientôt obligatoire ?

29 Octobre 2009, 10:42am

Publié par Simon Duplessis

La CNIL ne s'oppose pas à ce que les personnels de santé qui refusent de se faire vacciner contre le virus de la grippe A soient fichés.

http://www.cnil.fr/la-cnil/actu-cnil/article/article/12/lutte-contre-la-grippe-ah1n1-tout-ce-que-vous-devez-savoir-sur-la-campagne-de-vaccination/

Malgré les pressions diverses pour que les gens se fassent vacciner, cette campagne de vaccination est en passe de devenir un  flop retentissant  qui va coûter plus d' 1 milliard d'euros à la collectivité.
Ceci s'ajoute aux  dépenses somptuaires de la présidence française récemment montrés du doigt par la cour des comptes : un million d'euros pour un seul diner de chefs d'état !
On ne croirait pas que la France affiche un résultat de 60 milliards de deficit de sa balance commercial (100 milliards si on intègre le plan de relance) et cumule à ce jour un endettement égal à 73% de son PIB .

Voir les commentaires

Idendité nationale

27 Octobre 2009, 07:05am

Publié par Simon Duplessis

Le débat sur l'idendité nationale est à l'ordre du jour depuis 24 heures. Invité du Soir3 hier soir ; M François Rachline directeur de l'Institut Montaigne.
Il répond à la question :qu'est-ce qu'être français aujourd'hui?

Il n'y a pas de profil type. Nous travaillons sur cette question depuis 2006 et nous nous sommes rendu compte que nous avons tous une conception différente de l'identité nationale. Lorsqu'on demande aux gens ce que signifie être français, certains parlent spontanément du droit, d'autres de la culture ou de l'Histoire. Mais dans la diversité des réponses on retrouve des points communs, des principes identiques. A mon sens, être français aujourd'hui, ce n'est pas partager la même couleur de peau, les mêmes origines, la même religion... c'est simplement avoir envie de vivre ensemble, de partager les mêmes valeurs.

En clair, être français aujourd'hui, c'est d'être d' origine étrangère, métissé, avoir des valeurs républicaines et droitsdel'hommistes. Et s'il n'existe pas aujourd'hui pour M.Rachline de profil type de français , il existe en revanche pour nous un profil type d'intellectuel subversif. Il est très souvent du  genre "appellation d'origine controlée".
L'institut Montaigne est un think tank mondialiste spécialisé dans les questions de société . A cet égard, il se prononce pour la diversité, la discrimination positive; tout un programme de sape de cette idendité nationale.

Le débat sur l'idendité nationale qui s'annonce est en fait un trompe l'oeil ; il devrait s'intituler "comment se défaire de l'idendité française".

Voir les commentaires

L'invention du peuple juif

26 Octobre 2009, 22:04pm

Publié par Simon Duplessis

Voir les commentaires

La droite "convenable".

25 Octobre 2009, 19:20pm

Publié par Simon Duplessis

La famille, la nation ne sont pas des buts en soi mais font partie de cet ordre naturel qui permet à l'homme d'accéder à l'universalité et en particulier de vivre sa vie conformémént au projet divin. Ces deux communautés  n'ont donc de sens que si elles permettent de participer au bien commun. En revanche, une nation repliée sur elle même, égocentrique et a fortiori parasite n'entre pas dans ce cadre. Il devient évident que l'on soit obligé  dans ce cas de se défendre de façon juste et proportionnée. Ainsi, St- Louis, Philippe le Bel en France puis plus tard  Isabelle la Catholique en Espagne, les Tsars en Russie ont du prendre des mesure de protection nationale contre les juifs. Le pouvoir  nazi a pris conscience lui aussi de la question juive mais s'est fourvoyé malheureusement dans une oppression épouvantable qui a conduit  à des meurtres de masse.
A l'heure où certains historiens pensent que Louis IX n'était pas si saint que cela, doit-on souligner qu'il n'existe aucun rapport de mesure entre la politique d' Hitler et celle de St Louis ?
Le mal perpétré par la barbarie nazie a permis indirectement  aux juifs (du moins ceux qui prétendent les représenter) de s'exclure de toute responsabilité historique et par la  même d'empêcher tout recherche sur les  sujets qui peuvent fâcher. La loi Fabius Gayssot est là pour le rappeler . Peu de monde n'ose non plus à l'heure actuelle s'exprimer sur  le peuple juif et de sa place dans notre société contemporaine. .
Néammoins,  la simple observation suffit pour constater que le pouvoir médiatique, financier et politique leur appartient et que cette élite n'est pas non plus totalement absente dans  la subversion antinationale et antichrétienne .
L' allégeance à ce pouvoir doit être sans faille y compris pour les partis dits de droite qui ne deviennent convenables qu'à cette condition. Les déclarations récentes des idenditaires est là pour le prouver.
Hier, il en était de même. Les médias étaient déja à l'époque aux ordres et financés par  la maffia cosmopolite.
Il est d'ailleurs amusant de constater que le colonel
de la Rocque, (dont le biographe attitré est le Juif Grunwald) autrefois stigmatisé par les socialo-communistes revient en grâce dans les milieux nationaux.
En  1937, il écrivait : « Nos amis israélites sont assurés  de notre affection fraternelle... Je fais appel à tous les Israélites. Et Dieu sait si nous en avons de très nombreux et de très chers dans nos rangs ».
Pourquoi pas ? 
Il les a également  défendus dans la France occupée et c'est tout à son honneur .
Néammoins, comment se dire indépendant comme directeur du Petit Journal quand on sait que ce périodique était totalement financé par ses amis ?
Je n'invente rien ; voici la composition du directoire du  Petit Journal .

Directeur : Colonel de la Rocque

Rédacteur en chef : Barrachin, apparenté aux Juifs Lazare Weiller.

 Secrétaire particulier : le Juif Carvalho.

Rédacteurs : le Juif Silberberg (dit Silbert), le demi-Juif Robbe-Cohen, marié à une Juive de la famille  Gougenheim.

Commanditaires : les Juifs Schwob (dit d’Héricourt), 3.000 actions, Javal 1.500 actions, Sternberg (dit de Armella)

          

Rien de nouveau donc dans le royaume de France . Qu'attendons nous pour nous réveiller ?
Peut-être faut il  voir la réalité en face,  cesser d'avoir peur et s'interdire tout compromis.

Voir les commentaires

Trop, c'est trop

23 Octobre 2009, 14:39pm

Publié par S.D

Il existe parfois dans la vie politique des événements dont l'enchainement semble programmé par la providence pour ouvrir les yeux de nos concitoyens.
Car si les français sont bien des veaux,  il ne faut pas toutefois pousser leur bouchon trop loin.
Première événement : la grippe A
Les cris d'effroi du professeur Carli sur cette pandémie -qui n'est pas encore là -mais qui va venir un de ces jours c'est sûr et qui va faire beaucoup de morts- même que les americains qui ne voulaient pas se faire vacciner, commencent à avoir les jetons- les laissent de marbre. Nos compatriotes ont vaguement pris conscience de la collusion existante entre l'OMS, les gouvernements, les firmes pharmaceutiques et ils ont surtout compris qu'on les prenait pour des c..s.
Deuxième événement, un petit chose, bac +1 (?), qui ne sait pas encore remplir une feuille cesu, se propose de gérer un budget gros comme celui de la Grèce sous prétexte qu'il est le fils du petit Nicolas.
Et pour finir, un ministre qui aime les petits garçons se met à défendre un cinéaste qui adore les petites filles. Tout cela ne passe pas auprès du bon peuple qui a pourtant l'habitude de gober tout ce qui est raconté ici ou là.
Ne parlons même pas  de la révélation des conséquences désastreuses de la gestion d'une  entreprise (France Télécom) où l'homme est traité comme une machine ni de la farce du procès Clearstream dans lequel un ancien premier ministre et le président de la république réglent leur compte comme des gamins dans la cour de l'école.

Alors, après une semaine comme celle-ci,  on se plait à rêver à une révolte générale des français contre les forces subversives responsables des maux qui frappent notre  pays ( immigration, IVG, sous-culture, dégradation de l' enseignement , décadence des moeurs et de  la morale, libéralisme, ploutocratie, deliquescence de la nation,  mondialisme ..). Cette lueur d'espoir ne doit pas  toutefois nous cacher que la plupart de nos compatriotes sont malheureusement gagnés par l'esprit d'abandon.

Et ne nous trompons pas : face à la Révolution et à la Contre-Révolution il n'y a pas de neutres. Il peut y avoir, bien sûr, des non-combattants, dont la volonté ou les velléités sont pourtant, consciemment ou non, dans l'un des deux camps. Par conséquent, par révolutionnaires nous n'entendons pas seulement les partisans intégraux et déclarés de la Révolution mais aussi les " semi-contrerévolutionnaires ".
.. Admettre une collaboration totale et continue avec des personnes contaminées par l'influence révolutionnaire est la plus grave des imprudences, et peut-être la cause de la plupart des revers contre-révolutionnaires.
Plinio Corrêa de Oliveira

Voir les commentaires

La réacosphère à l'honneur

7 Octobre 2009, 20:18pm

Publié par Sacha

L'express titre aujourd'hui :
Extrême-droite

La fachosphère accuse Frédéric Mitterrand de pédophilie
Le ministre de la Culture paye son soutien à Roman Polanski. Ses propos controversés sur la pédophilie font bruisser la blogosphère, complaisamment relayés par des sites communautaires et blogs d'extrême-droite
.

et cite pêle mêle le Salon Beige, Agoravox, le post, Nationspresseinfos. 
La fachosphère - puisque fachospshère il ya -  peut être fière de se prononcer pour la morale naturelle au moment où toute la médiocratie soutient les pédophiles et les pederastes au pouvoir.
C'est à la fois une reconnaissance du rôle d'internet et de la réacosphère comme unique contrepouvoir  face aux forces diaboliques qui tentent de mettre en place une dictature mondiale.
Les artéfices des uns et des autres tenants du système  commencent à ne plus fonctionner. La rhétorique habituelle consistant à utiliser des termes disqualifiants ( extrême droite, fachiste, nazi) ou à changer habilement le sens des mots pour étayer un relativisme morbide ne suffit plus actuellement à cacher à nos concitoyens  l'extrême misère morale de notre soi disante élite. Le roi est nu et Mitterand est un pédophile.

Voir les commentaires

Cimetières de France

7 Octobre 2009, 17:04pm

Publié par Grégoire

J'ai eu l'occasion cet été de me rendre au cimetière mémorial français de la campagne d'Alsace.  La haut, sur la petite colline qui domine la plaine, dans le silence, reposent, toutes confessions réunies des centaines de soldats morts pour notre terre de France. C'est  porté encore par ce souvenir ému que j'écris ces quelques lignes.

Certains journaleux incultes, qui ont fait leur réputation sur des contre-vérités et un antiracisme bien convenu seraient mieux inspirés d'aller là bas se recueillir  sur la sépulture de ceux dont le sacrifice dans la mort a rendu frères à jamais.

Loin du fracas des armes, s' il est bien un lieu dans lequel nous sommes appelés à méditer et à contempler la grandeur et la simplicité de ces hommes, c'est bien ces cimetières où se cotoient ces francais aux tombes identiques. Rien ne les distingue,  si ce n'est les inscriptions en arabe des carrés musulmans.

Que verrons nous demain, après le travail de sape que nos politiques ont mené depuis 60 ans?

Car voici venu le temps des identités cultuelles qui poussent les musulmans à marquer leur différence en refusant d'être enterrés à coté des "infidèles" qui souillent la terre de leurs restes !

Le problème est que les musulmans de troisième et de quatrième génération, qui n'ont plus d'attache au pays, ne peuvent plus se faire enterrer sur l'autre rive de Mare Nostrum d'autant que nés français, les pays dont leurs parents et grands-parents étaient originaires n'en veulent plus.

Le comble est atteint; à force de reclamer l'égalité, la réponse dépassera à n'en pas douter le but recherché. Le sectarisme, le communautarisme l'emporteront et ne feront qu'aggraver la fracture.
Mais là, point de débat. La lacheté qui consiste à bafouer les fondements de la nation se payera au prix fort .



Cultes - 06/10/2009
Alsace. Un premier cimetière confessionnel musulman créé à Strasbourg
Le premier cimetière confessionnel musulman sous gestion publique de France va être créé à Strasbourg, a-t-on appris le 6 octobre auprès de la municipalité socialiste.

Le maire Roland Ries, le président du Conseil national du culte musulman, Mohammed Moussaoui, et le président du Conseil régional du culte musulman d'Alsace, Driss Ayachour, vont signer le 7 octobre une convention pour créer ce cimetière.
"Nous sommes la première ville à prendre l'initiative de créer un cimetière musulman", a précisé l'adjointe au maire chargée de l'état civil Anne-Pernelle Richardot.
Deux cimetières musulmans existent déjà, à Bobigny et à Marseille, mais ils ont été créés par des initiatives privées.

La création du cimetière musulman répond à l'attente de la communauté musulmane de Strasbourg qui représente environ 10% de la population de la ville.
"Les jeunes aimeraient avoir leurs proches défunts à proximité pour se recueillir", a expliqué le président de la Grande Mosquée de Strasbourg, Saïd Aalla, qui évoque la "double souffrance" du décès et de l'inhumation dans le pays d'origine.
La convention portera également sur l'entretien des carrés musulmans qui existent à Strasbourg depuis 1973 mais qui ne répondent pas aux besoins de la communauté.

Ouverture fin 2010
Saïd Aalla évoque par exemple "la possibilité d'accomplir des rites avec un imam sans déranger" d'éventuels visiteurs d'autres confessions.
Au-delà de la possibilité d'enterrer ses proches à Strasbourg, cette initiative "répond à la demande d'égalité de traitement" de la communauté musulmane, a déclaré Anne-Pernelle Richardot.


Voir les commentaires

Au tour de la Turquie ?

6 Octobre 2009, 06:10am

Publié par Grégoire

Voila un étrange retournement en apparence. En fait le lobbying forcené des européïstes a bien fonctionné et pour cause , avec des arguments fondés sur la peur de la perte de subventions européennes en cas de nouveau rejet.

Le drame des producteurs de lait fortement médiatisé n'aura pas servi de repoussoir aux irlandais.

L'Europe qui a mis au point un système inextricable de subventions dont nous avions ici tenté d'expliquer le fonctionnement pervers reste attractive et les européens préferent jouer le jeu des transferts d'argent et celui des groupes de pression dans la captation de subventions.

Ce vote arrive à point au moment où la "crise" épuise le modèle économique irlandais.

Ne doutons pas alors que la Turquie sera un jour membre de l'union, elle aussi  attirée par les  aides et des subsides. Sa mise à niveau sera effectuée avec nos impôts avant de nous ruiner avec la libre circulation des capitaux publiques et privés rendue possible sans restriction.

Ainsi cette drôle de façon d'expliquer au reste du monde ce qu'est la démocratie ne manquera pas d'attirer les candidats les plus pauvres et de renforcer les souffrances des européens forcés d'accepter de nouveaux efforts.

Voir les commentaires

L'Europe totalitaire

5 Octobre 2009, 20:04pm

Publié par Simon Duplessis

Référendum irlandais : Jour de deuil pour la liberté

Pour contraindre le peuple irlandais à revenir sur son refus du traité de Lisbonne, tous les procédés de pression ont été utilisés : menaces, chantages, ingérences multiples, gros mensonges et demi-vérités de l’Etablissement, qui triomphe : les Irlandais se sont résignés à voter « oui ».

Leur désillusion sera grande quand ils s’apercevront que les exceptions qu’ils ont prétendument obtenues ne sont pas garanties juridiquement et que l’Union européenne, loin d’être une protection contre la crise économique, l’a suscitée et aggravée par ses politiques.

Chacun sait que si d’autres peuples étaient directement consultés ce traité ne passerait pas. Nicolas Sarkozy l’a clairement reconnu au Parlement européen lors d’une réunion privée avec les Présidents de Groupes Parlementaires dont j’étais.

Les politiciens de tous pays et les Eurocrates de Bruxelles s’acharnent à faire passer ce texte contre la volonté des peuples, sans les consulter, ou en les harcelant : en cas de refus, on fera revoter jusqu’à épuisement. On fera miroiter des exemptions factices. On culpabilise les récalcitrants. On leur fait croire qu’ils sont seuls, jusqu’à ce qu’ils avalent le Traité.

Un traité qui reste fondamentalement la Constitution d’un super-Etat européen, centralisé, bureaucratique et incontrôlable, au sein duquel les citoyens, ayant abdiqué leurs libertés, n’auront plus voix au chapitre.

Communiqué de Presse de Bruno GOLLNISCH, Vice-Président du Front National, Député au Parlement européen

Voir les commentaires

1 2 > >>