Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Eclairage

Camerone

30 Avril 2009, 20:54pm

Publié par Simon Duplessis

Le 30 avril 1863, 2 000 guérilleros attaquent la 3e Cie du 1er Etranger qui protège la ville de Cámerone. Les 65 légionnaires du capitaine Danjou résistent 10 h (il ne restera plus que 12 blessés qui seront faits prisonniers).

L’empereur Napoleon III decida que le nom de Camerone serait inscrit sur le drapeau du Regiment Etranger et que, de plus, les noms de Danjou, Vilain et Maudet seraient graves en lettres d’or sur les murs des Invalides a Paris.

En outre, un monument fut eleve en 1892 sur l’emplacement du combat. Il porte l’inscription :

      
   

                   

L'aventure mexicaine oû Maximilien, abandonné par la France, trouva la mort devant un peloton d'exécution,  n'est pas à la gloire de l'homme des sectes que fut Napoléon III (un carbonaro). L'empereur des Français n'eut de cesse pendant son règne de vouloir sacrifier l'Autriche catholique au dessein des franc-maçons européens. Quand Louis-Napoléon Bonaparte ne sera plus jugé utile aux financiers anglais et aux meneurs de jeu, il sera abandonné au profit de Bismarck qui deviendra à son tour  l'homme des pouvoirs occultes.

Pour revenir à Camerone, l'honneur du soldat, c'est de servir son pays et, en toute conscience, jusqu'au sacrifice ultime s'il le faut. Heureusement que, la plupart du temps, il ne connait pas le dessous des cartes.


                       

Voir les commentaires

je me sens visé ...

30 Avril 2009, 14:39pm

Publié par Simon Duplessis

En 2001, Philippe Val, le futur directeur de France Inter et chasseur d'antisémites, faisait un édito intitulé Internet, la Kommandantur libérale " qui était une véritable réquisitoire contre internet: je viens de le découvrir 8 ans après et c'est bête à dire mais je me sens visé. Effectivement, "nazi', "haineux", "parano", "taré", "délirant"; c'est tout à fait moi ! (mais délateur, c'est lui)
" A part ceux qui ne l ’utilisent(Internet) que pour bander, gagner en bourse et échanger du courrier électronique, qui est prêt à dépenser de l’argent à fonds perdus pour avoir son petit site personnel ?
Des tarés, des maniaques, des fanatiques, des mégalomanes, des paranoïaques, des nazis, des délateurs, qui trouvent là un moyen de diffuser mondialement leurs délires, leurs haines, ou leurs obsessions. Internet, c’est la Kommandantur du monde ultra-libéral. C’est là où, sans preuve, anonymement, sous pseudonyme, on diffame, on fait naître des rumeurs, on dénonce sans aucun contrôle et en toute impunité. Vivre sous l’Occupation devait être un cauchemar. On pouvait se faire arrêter à tout moment sur dénonciation d’un voisin qui avait envoyé une lettre anonyme à la Gestapo. Internet offre à tous les collabos de la planète la jouissance impunie de faire payer aux autres leur impuissance et leur médiocrité. C’est la réalité inespérée d’un rêve pour toutes les dictatures de l’avenir.
"

Non, mais  c'est vrai;  la liberté d'expression devrait être réservée à l'élite.

Voir les commentaires

La résistance aujourd'hui.

29 Avril 2009, 20:52pm

Publié par Simon Duplessis

J’apprends aujourd’hui qu’un obscur conseiller municipal de Vézelay et un collectif de soi-disant « humanistes », prétendrait s’opposer à ma venue ce jeudi à Vézelay (Yonne), où j’ai prévu, avant de tenir une conférence de presse sur les racines spirituelles de l’Europe et de rencontrer les électeurs, de visiter, dans le calme et la dignité, la basilique inscrite au patrimoine mondial de l’humanité. Une cérémonie à la mémoire d’une héroïne de la seconde guerre mondiale, que l’on récupère d’une façon aussi grotesque qu’odieuse, serait organisée à cette occasion.

A toutes fins utiles, je tiens à faire savoir que, Français, je suis partout chez moi en France. Député européen du « Grand Est » dont fait partie la Bourgogne, je le suis plus encore à Vézelay qu’ailleurs. Baptisé et n’étant pas, que je sache, excommunié, je puis entrer dans une église sans permission particulière. Candidat à l’élection européenne prochaine, j’ai droit à une entière liberté de déplacement et de réunion. Officier supérieur dans la réserve, je veux bien comparer mes titres de patriotisme aux leurs.

Quant à l’Histoire, je ne sais pas ce que j’aurais fait il y a soixante cinq ans, mais je sais sans aucun doute qu’aujourd’hui je fais partie de la Résistance.
Bruno Gollnisch

La résistance aujourd'hui, c'est la résistance au menées antinationales et antichrétiennes, c'est à dire au sionisme, aux forces de la révolution mondiale, qu'elles soient marxistes ou capitalistes, juives ou franc-maçonnes  ainsi qu' à leurs idiots utiles. 

Voir les commentaires

Hémorragie à St-Cyr ?

28 Avril 2009, 04:59am

Publié par Simon Duplessis

D'après Ouest-France, les diplômés des écoles de Saint-Cyr-Coëtquidan n’hésiteraient plus à quitter le métier des armes .
« Il ne s’agit pas d’hémorragie, mais bien d’évaporation, tempère Nicolas de Lardemelle, le général commandant les écoles de Coëtquidan. C’est un phénomène connu. » Connu, certes, mais qui s’intensifie (de 3 % en moyenne à 7 %, en 2006 et 2008), au point d’inquiéter les états-majors et d’obliger Nicolas de Lardemelle à se fendre d’un article sur le sujet dans Le Casoar, la revue des anciens de Saint-Cyr. Des résiliations de contrat
Mais des résiliations de contrat, une fois le diplôme de l’École spéciale militaire en poche, alors que les jeunes diplômés doivent au moins cinq ans à l’armée, c’est un peu nouveau. « De jeunes officiers, avec leur Master, rejoignent le privé, explique un enseignant de Saint-Cyr. Ils sont embauchés par de grands groupes (Michelin, Peugeot, Thales, CGM…) qui n’hésitent pas à racheter leur scolarité à l’armée. » Crise de vocation? Crise de vocation ou attrait du secteur privé ?
Pour le général de Lardemelle, l’« évaporation » a du bon. D’abord « c’est un placement […], un investissement indéniable en termes de lien externe au profit de la communauté nationale ». Ensuite, c’est la preuve que leur formation est « efficace et du meilleur niveau […]. N’ayons aucune honte à ce que de jeunes chefs bien formés au métier militaire décident d’exercer leurs talents ailleurs, dans d’autres secteurs professionnels ». Ces départs de jeunes diplômés ou de jeunes cadres doivent donc être acceptés, estime le général de Lardemelle qui anticipe que « le nombre des départs va croître », pour atteindre « 20 % à 30 %
».

Etrangement, le général ne parle pas de ceux qui partent écoeurés, en grande partie  par le manque de moyen. Il est banal de constater que 50 à 60 % des véhicules sont indisponibles. L'équipement individuel des officiers comme celui des sous officiers est financé sur leur propre solde tandis  que  dans le civil les grosses boîtes fournissent à leurs cadres l'ordinateur, l'imprimante et le téléphone portable.
Ne parlons pas des ordres et contre-ordres qui pourrissent la vie quotidienne ou de l'impossibilité d'aligner des effectifs réglementaires  avec du personnel perturbé par des  difficultés socio-économiques ou familiales , souvent  en arrêt de travail ou fatigué d'avoir un peu abusé du haschich.
 En Afghanistan toutefois, le jeune officier   retrouve le coeur du  métier et cela est tout à fait exaltant à condition de ne pas se poser de question sur  la portée de la mission. Mourir pour l'Otan et les intérêts américains a t-il un sens pour ceux qui ont choisi  de servir leur pays jusqu'au sacrifice suprême ?

Voir les commentaires

Mise en place du nouvel ordre mondial

27 Avril 2009, 21:09pm

Publié par Simon Duplessis

Roosevelt disait qu'en politique rien n'arrive au hasard. Nous assistons à la vitesse V à la la mise en place du nouvel ordre mondial. La crise financière, les épidémies, et bientôt les guerres civiles ont été programmées pour arriver à ce but ultime. Nicolas Sarkozy disait récemment que rien, ni personne ne pourrait s'y opposer. Il est difficile d'apporter des preuves certaines, néammoins cette variante de virus grippal constituée de plusieurs souches   apparait  hautement suspecte, : c'est la première fois que nous voyons une souche aviaire, deux souches porcines et une souche humaine.

Certains esprits criminels semblent déterminés à réussir avec une variante porcine ce qu'ils avaient échoué à faire avec la précédente, de type aviaire (H5N1). Le porc étant plus proche de l'humain que l'oiseau, on peut penser que la mutation s'effectuera avec une rapidité, une fréquence et une facilité supérieures.
Suite à un premier test effectué au Mexique, qui aurait permis de vérifier le niveau "adéquat" de la dissémination naturelle, les nouveaux cas dans l'état de New York seraient dûs à une deuxième dissémination.
Rappelons le contexte. Une certaine industrie pharmaceutique qui, lors des précédentes vagues de grippe aviaire, avait fourgué à grande échelle dans plusieurs pays des doses d'un médicament par ailleurs parfaitement inefficace (et actuellement périmé), le Tamiflu.
Des rumeurs insistantes mentionnant, depuis plusieurs années, des projets de déclenchement volontaire d'épidémies dans le cadre d'un plan ethnocidaire global décidé à un niveau très élevé. 
Deux  chercheurs français  assassinés sauvagement à Londres, travaillaient à recouper de graves accusations formulées par un centre de recherche indonésien sur l'origine non naturelle de la souche H5N1
.

fr.soc.complots

                    

Voir les commentaires

Alerte à la grippe mondialiste

25 Avril 2009, 18:26pm

Publié par Simon Duplessis

Bon, ç'est reparti pour un tour. Après le virus H5N1 qui nous a fait bien peur mais qui a eu le mérite de meubler les JT de l' hiver 2006, voici un nouveau virus trés bizarre celui la aussi, appelé H1N1. Plusieurs foyers d'infection humaine par un virus de grippe jusqu'ici inconnu - d'apparence porcine - ont en effet été décelés ces derniers jours aux Etats-Unis et au Mexique, faisant dans ce pays plusieurs dizaines de morts.
On se souvient que le H5N1 a entrainé une mobilisation internationale, fait la fortune également au passage de Dick Cheney propiétaire du  Tamiflu et également membre fondateur du think tank néoconservateur Project for the New American Century. Cette histoire a été entourée d'un
cortège de morts suspectes dont ont été victimes les deux étudiants français de Londres en juillet 2008. De là à dire que le virus a été bricolé dans un laboratoire, il y a un pas que je ne franchirai pas....mais tout de même
Après la crise financière mondiale qui réclame des solutions à l'échelon mondiale, voici l'épidémie qui demande la encore une prise en compte mondiale. Cela va conforter l'attitude de notre cher président qui est avant tout un visionnaire.

Voir les commentaires

Antisemitisme

20 Avril 2009, 17:26pm

Publié par Simon Duplessis

Voici une excellente analyse de J. Bricmont sur la notion d'antisémitisme. On fait de l'antisémitisme un crime alors que celui-ci est un phénomène psychologique naturel dans le contexte actuel .

Pour ce qui est de l’antisémitisme, il ne faut pas oublier que la politique israélienne se fait au nom d’un État qui se dit juif, et qu’elle est fortement soutenue par des organisations qui disent représenter les juifs (à tort ou à raison). Comment espérer éviter, dans ce climat, que beaucoup de gens ne deviennent anti-juifs ? C’est en demander un peu trop à la psychologie humaine. Pendant la guerre, la plupart des habitants des pays occupés étaient anti-allemands (contre les « Boches »), pas seulement antinazis. Pendant la guerre du Vietnam, les opposants étaient souvent anti-américains pas seulement opposés à la politique US (et c’est encore la même chose maintenant par rapport à leur politique au Moyen-Orient). Il est absurde d’espérer que les gens se fassent la guerre tout en ne se haïssant pas, en respectant les droits de l’homme, et en étant de bons antiracistes. Et comme le conflit est importé, depuis longtemps, dans le discours médiatique et l’action politique, il y a bien ici une guerre idéologique dont les effets prévisibles sont exactement ceux que l’on déplore.

On ne peut pas non plus demander aux opposants à Israël de faire la distinction entre juifs et sionistes alors que le discours dominant ne le fait presque jamais (du moins quand cette identification permet de présenter Israël comme un pays éternellement « victime » ou « paria »). De plus, comment veut-on qu’une population qui est sans arrêt diabolisée, ridiculisée, insultée, parce que, en tant que musulmane, elle n’aurait rien compris à la démocratie, aux droits de l’homme, aux droits de la femme, et serait "communautariste" quand elle affiche ses convictions religieuses, ne réagisse pas avec virulence (au moins verbale) face aux massacres de Gaza ?

Ce qui précède n’est pas une « justification de l’antisémitisme » mais une observation banale sur un aspect déplaisant mais assez universel de la psychologie humaine. On pourrait ajouter que tous les discours de dénonciation et de condamnation de l’antisémitisme qui ne prennent pas en compte le contexte dans lequel celui-ci se développe ne servent à rien et sont sans doute contre-productifs, comme le sont en général les discours moralisateurs.

Bricmont

Voir les commentaires

Le politiquement correct sans peine

19 Avril 2009, 17:14pm

Publié par Simon Duplessis

Andre Noêl, dans son bulletin hebdomadaire, rapporte le cas de cet étudiant musulman qui a subi les foudres de son directeur pour avoir dit à propos de Claude Levi-Strauss;  " encore, un juif". Le pauvre n'est pas habitué aux arcanes du politiquement correct. Bien évidemment, il a échappé à la  taule car il ne savait pas que c'était mal de dire cela mais il a reçu une bonne avoinée .  Cela dit, il aurait fallu lui apprendre déja à faire la différence entre les religions ou les groupes ethniques:
""x", encore un catholique ", ça passe trés bien surtout d'ailleurs après les affaires Williamson , celles du préservatif  et du Brésil.
""y " encore un arabe ou un musulman ", ça passe moins bien 
En toute certitude,  prononcer le mot  "juif" , ça ne passe pas du tout. Dans ce cas là, il faut dire : "le ministre "z ", l'humoriste" z",  le philosophe "z" ou encore le banquier "z" . Je sais , c'est compliqué pour un petit gars qui vient d'Oran et qui débarque à la catho pour faire ses études d'imam.
A mon avis , il faudrait faire quelques mois de formations de base. Ainsi, on pourrait apprendre que la chauhat n'est pas un détail de la 2° guerre mondiale (mais plutôt que la 2° guerre mondiale est un détail de la chauhat -  comme le dit si bien Alain Soral).
Il serait intéressant aussi de proposer aux candidats des cas concrets . Exemple, vous êtes pris à part dans le métro par quatre JIMV (jeunes gens issus des minorités visibles ) ; que dites vous à la police et aux journalistes ? Réponse attendue; "ce n'était pas une agression, juste un affrontement - j'ai failli réagir de manière instinctive et j'aurais eu tort-  les individus en question avaient plutôt la peau pâle - je ne veux pas polémiquer et je veux passer à autre chose". Evidemment, si ce n'est pas filmé, vous dites que cela n'a pas existé.

Voir les commentaires

En famille ..

16 Avril 2009, 22:02pm

Publié par Simon Duplessis

Ce qu'il y a de sympa dans la présidence "Sarkozy ", c'est l'ambiance familiale qui règne autour du  chef de l'état. Celui-ci aime bien d'ailleurs se sentir entouré par ses co-religionnaires avec lesquels il entretient sa verve communicative et son humour chaleureux. La cérémonie la plus emblématique (comme dirait  JMLP) du septennat, c'est la remise de décorations; on se congratule, on se paluche , on boit un petit coup. Le bonheur !   Ici, on s'aperçoit que le système de cooptation intra-ethnique marche à plein régime . D'ailleurs tous les petits copains levantins ont fait le même parcours.  Partis de la gauche socialo-communiste, ils se retrouvent aujourd'hui dans le camp de l'impérialisme américain en affichant depuis  toujours cette arrogance que confèrent la bonne conscience et  le sentiment d 'appartenir à l'élite intellectuelle du pays .
Ainsi, hier, André Glucksmann, l'intellectuel de gauche qui a trouvé le  chemin du libéralisme mondialisé et qui a soutenu 
Nicolas Sarkozy pendant sa campagne, s'est vu remettre par le président de la République les insignes d'officier de la légion d'honneur,. "Je vais te créer de nouveaux ennuis", a commencé le président. Leur "amitié", "franchement, c'était pas écrit", a-t-il dit.  Le chef de l'Etat l'a remercié de son "monumental article" paru dans Le Monde avant l'élection et intitulé : "Pourquoi je choisis Nicolas Sarkozy". "Ca m'a bien aidé", a dit M. Sarkozy.

Le décoré, militant droitdel'hommiste, atlantiste et anti-Poutine, a remercié le président pour sa "volonté d'agir" : "Peut-être que la seule chose qui restera de l'Europe (sous présidence française) est que tu aies réussi à arrêter le déferlement des chars russes." Son ancien compagnon de route, Bernard Kouchner, et l'ancien "nouveau philosophe", Bernard-Henri Lévy, l'ont embrassé.

Voir les commentaires

Good morning, Irak !

16 Avril 2009, 20:56pm

Publié par Simon Duplessis

Un grand bravo pour la famille occidentale célébrée par Nicolas Sarkozy et les sionistes de tout poil; le bilan de la guerre en Irak est lourd, trés lourd ; tout cela au nom des  Droits de l'homme, de la démocratie, de la lutte contre le terrorisme . Mais bon , on ne fait pas d'omelettes sans casser des oeufs.

Le sixième anniversaire de l’invasion de l’Irak est l’occasion triste de dresser les bilans : en six ans d’occupation, un million deux cent mille citoyens ont été éliminés, deux mille médecins tués, cinq mille cinq cents académiciens et intellectuels assassinés ou jetés en prison. Il faut compter aussi quatre millions sept cent mille réfugiés, dont deux millions sept cent mille réfugiés de l’intérieur et deux millions qui ont dû gagner les pays voisins. Parmi ces derniers, il faut compter plus de vingt mille médecins.

Selon la Croix Rouge, l’Irak est aujourd’hui un pays de veuves et d’orphelins : deux millions de veuves à la suite de l’embargo, de la guerre et de l’occupation, et cinq millions d’orphelins dont un grand nombre de sans abri (estimés à cinq cent mille). Près du tiers des enfants Irakiens souffrent de malnutrition. Environ 70% des filles Irakiennes ne fréquentent pas l’école. Les services médicaux (les meilleurs de la région il n’y a pas si longtemps), se sont totalement dégradés : 75% du personnel médical ont perdu leur travail et la moitié ont quitté le pays. Après six ans de « reconstruction » des services de santé en Irak, ils ne rencontrent toujours pas les standards minimaux.

À la suite de l’utilisation par les occupants de l’uranium appauvri dans leur armement, le nombre des cancers et des fausses couches a tragiquement augmenté. Selon un récent rapport d’Oxfam, la situation des femmes est des plus inquiétantes. Cette étude indique qu’en dépit des bulletins de presse optimistes, la situation des femmes empire. Les besoins essentiels ne sont pas satisfaits. L’accès à l’eau potable est problématique pour une large portion de la population, et le courant électrique n’est disponible que de trois à six heures par jour. Et cela se passe dans un pays qui fut il n’y a pas longtemps une nation d’ingénieurs. Quatre Irakiens sur dix vivent au dessous du seuil de la pauvreté, et le chômage atteint des proportions jamais égalées (28,1% de la population active. En plus des vingt six prisons officielles, il existe plus de six cents prisons secrètes. Selon l’Union des prisonniers politiques Irakiens, plus de quatre cent mille Irakiens ont connu la détention depuis 2003, dont six mille enfants mineurs et dix mille femmes. La torture est pratiquée à grande échelle, et près 87% des détenus ne sont toujours pas inculpés. La corruption est généralisée : Selon Transparency International Irak, après la Somalie et le Myanmar, l’Irak est le pays le plus corrompu du monde. Le périodique états-unien Foreign Affairs qualifie l’Irak d’« État en déroute ». Il est significatif qu’alors même que l’Irak possède les troisièmes plus importantes réserves pétrolières du monde, il est obligé d’importer massivement son pétrole raffiné.

Les autorités s’apprêtent à accorder à des entreprises pétrolières multinationales (mais aussi européennes) des concessions pour vingt cinq ans, alors qu’elles n’ont pas le mandat, et encore moins le pouvoir de le faire. Au lieu d’obtenir des dédommagements pour les énormes destructions infligées aux infrastructures du pays, et qui ont entraîné des milliards de dollars de pertes en revenus pétroliers, l’Irak continue à être mis à sac.

source : alternatives

Voir les commentaires

1 2 3 > >>