Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Eclairage

Perplexité ..

30 Janvier 2009, 21:57pm

Publié par Jean

Faut-il continuer à élever nos enfants dans le respect des valeurs traditionnelles de notre civilisation ? Est- il judicieux de les lancer dans les durs combats de notre civilisation avec des contraintes handicapantes. Notre société a bien changé. Ce qui compte actuellement, c'est la satisfaction  immédiate de tous nos désirs à n'importe quel prix. Il est normal de se doper, de tricher, de manquer à la parole donnée, d'éliminer un concurrent par tous les moyens ! Ce qui compte, c'est la réussite. Tout est  pardonné quand on a triomphé !

Je me bornerai à vous rappeler la conduite du plus exemplaire de nos hommes politiques, je veux parler de Charles De Gaulle: il n'a jamais combattu en 14-18, il  a gagné l'Angleterre en 1940, il s'e'st enfui à Baden-Baden en mai 68, il a capitulé à Evian tranformant en humiliante défaite nottre succès sur le terrain, il a livré les Harkis après les avoir désarmés sur ordre du FLN, il a abandonné les Pieds Noirs après les avoir trompés, il n' a rien fait pour délivrer les victimes d'enlèvement en mars 1962, etc.. mais grâce aux médias et à son savoir-faire en communication, il a pu faire croire aux Français qu'il avait tout sauvé: la République, le Droit , la justice et la Démocratie. Ceci n'est qu'un petit exemple de ce qui est pratiqué , aujourd'hui, par nos contemporains à une trés grande échelle.

En conscience devons-nous dire la vérité à nos enfants, ou faut-il les élever dans le prudent respect du politiquement correct ? J'espère que vous voudrez bien admettre ma perplexité et me pardonner cette naïve question.

Voir les commentaires

Fier d'être catholique

29 Janvier 2009, 22:46pm

Publié par Simon Duplessis

 Matthieu Grimpret , auteur de "Jeune, catholique et heureux de l'être" et de "Dieu est dans l'isoloir" a des problèmes existentiels depuis les déclarations de Mgr Williamson.

Eh bien pour moi, la Shoah, c'est non négociable. Et, dans les jours qui viennent, quand je serai amené, à travers mon engagement au service de l'amitié judéo-chrétienne, à rencontrer mes "frères aînés dans la foi" de l'Alliance israélite universelle ou de l'Union des patrons juifs de France, "je ne rougirai certainement pas du Christ", comme le dit saint Paul - mais, oui, j'aurai honte d'être catholique.

Et bien moi , je suis fier d'être catholique. Le catholicisme, c'est la religion du père Maximilien  Kolbe, mort à' Auschwitz, de Marcel Callo mort au camp de Mauthausen, d' Henri Honoré d'Estienne d'Orves fusillé, des êvêques Konrad von Preysing (évêque de Berlin) et  Clemens August von Galen , de Claus von Stauffenberg, de Roland von Hoesslin, héros et martyrs de la résistance allemande.. tous victimes du nazisme.

La shoah, non négociable ? qu'est ce que cela signifie ?   La Shoah est-elle un décret du concile Vatican II ? il ne faut pas confondre les catéchismes ; celui de l'église catholique et celui de la shoah business.

                         

Voir les commentaires

la pierre d'achoppement: le concile vatican II

29 Janvier 2009, 19:16pm

Publié par Simon Duplessis

A l’issue de la dernière assemblée plénière des évêques de France, le cardinal Ricard faisait le point sur « l’accueil des groupes “traditionalistes” au sein de nos diocèses ».
Concernant la Fraternité Saint-Pie X, il écrivait : « La charité implique qu’on cherche à se connaître, à se comprendre, à faire disparaître les images fausses que l’on peut avoir les uns des autres […]
La vérité implique qu’on soit au clair sur nos points de dissension. Ceux-ci portent moins d’ailleurs sur les questions de liturgie que sur celle de l’accueil du magistère, tout particulièrement de celui du concile Vatican II […] La communion peut s’accompagner de questions, de demandes de précision ou d’approfondissement. Elle ne saurait tolérer un refus systématique du Concile. »

Dans ce souci de vérité désireux d’écarter toute fausse image, il importe effectivement de faire le clair sur l’objet de nos dissensions. Car, avouons-le bien simplement et en toute charité : il est curieux d’entendre la Fraternité Saint-Pie X taxée d’un refus systématique du concile Vatican II, lorsque l’on sait que cette dernière, en son décret même d’érection, s’appuie explicitement sur Presbyterorum ordinis (n°10 §2) ; ou encore qu’elle est l’une des rares Sociétés cléricales à respecter certaines demandes formelles du concile Vatican II quant à la formation sacerdotale : quel séminaire diocésain prend saint Thomas d’Aquin pour maître (Optatam totius n°13), ou assure un apprentissage systématique du latin (Optatam totius n°16 §3) ?

Ce ne sont là que quelques exemples, pris parmi d’autres, destinés à montrer la complexité de la situation : on ne peut opposer une acceptation “pleine et entière” de Vatican II – qui serait le propre des évêques de France – à un “refus systématique du Concile” caractéristique de la Fraternité Saint-Pie X. Il n’en reste pas moins que, d’un point de vue doctrinal, le positionnement de chacun face au concile Vatican II demeure la principale pierre d’achoppement.

Les uns, dénoncés en son temps par le cardinal Ratzinger, voudraient l’imposer comme un “superdogme”. Pour notre part, nous avons toujours rappelé qu’il n’engageait point la foi. Nous constatons de plus que, loin d’avoir clarifié les vérités révélées, le Concile a favorisé la diffusion des idées libérales, au risque de laisser chez beaucoup la foi catholique se dissoudre dans un relativisme pratique. Les constats sont là, par trop douloureux. Entre deux positions si divergentes, y a-t-il encore un espace pour un échange constructif et fructueux ? J’en suis persuadé. Avant même d’aborder le contenu du Concile, il est possible d’évaluer ensemble le degré d’assentiment qu’il réclame – ou ne réclame pas. Il est possible de répondre, d’un commun accord parce qu’en toute rigueur théologique, à la question suivante : quelle autorité pour le concile Vatican II ? Une telle conversation sera libératrice. Plusieurs d’entre vous nous l’ont dit : les questions et doutes que nous formulons, beaucoup les soulèvent en silence. Y répondre en toute vérité et charité, ensemble et à haute voix, soulagera bien des consciences…

Abbé R. de CACQUERAY

http://www.fsspx.org

Voir les commentaires

Travail le dimanche

29 Janvier 2009, 07:04am

Publié par Simon Duplessis

Voir les commentaires

Adieu poulet ..

28 Janvier 2009, 18:00pm

Publié par Simon Duplessis

Il s'appelait Reynald Caron... ( Merci au blog Acacia pour ce bel hommage au flic disparu )

Reynald Caron, gardien de la Paix, notre collègue, est mort.
Mort en service, sous l’uniforme… Sous une mauvaise étoile ce soir là…
Il est mort vite, trop vite, trop tôt, trop inutilement.
Mort pour rien.
Ni pour un pays, ni pour une vie, ni pour la Paix, pour rien.
On en a vite parlé, trop vite, vite écrit tout et n’importe quoi, et vite conclu la culpabilité d’un mauvais hasard. Un concours de circonstances pour notre collègue, lui qui ne passera plus de concours puisque son nouveau galon il l’a reçu sur un coussin… Vêtu des trois couleurs…
La France reconnaissante ? Même pas.

Et tout le monde est vite reparti vers les vivants, vers les débats du moment, vers tout ce qui semble plus important que la mort d’un jeune homme dont le métier était de protéger, mais que rien ni personne n’aurait jamais protégé.
On appelle ça les risques du métier. Affaire classée.
Un matricule rayé des cadres.
Un vestiaire à vider en silence
Un nom qui manquera à l’appel.
 
Et tout le monde oubliera vite ce gardien de la paix qui ne faisait la guerre à personne.
 
Sauf nous, les flics.
 
Aujourd’hui nous sommes en deuil.
Reynald Caron, c’était un collègue. Il est un peu de chacun d’entre nous.
Il est le risque, il est l’incertitude pour chacun de garder la vie.
Il est l’heure de la fin de service qui n’arrive jamais, il est ce putain de message à passer sur les ondes…
Il est aussi ceux qui sont déjà partis comme lui, avant lui, pour rien, pour l’oubli, pour une liste qui s’allonge sur un monument aux morts figé loin des regards et des consciences citoyennes…
Il est la formalité des honneurs posthumes, des mots récités sans y croire…
Il est une pension de réversion.
Il est une famille qui ne comprendra jamais comment on peut mourir comme « ça »…
Mais il est aussi de cette famille mutilée qui sait qu’on peut mourir comme « ça ».
Il était policier, de ceux que l’on dit coupables, responsables, comptables de tant de maux, mais qui ne seront jamais que les victimes de leur choix de vie…
De ceux qui sont bons à tout, et ne comptent pour rien,
Outils qui passent de main en main, d’ambitions en idéaux mort-nés, salis et usés de mépris,
A qui on confisque l’humanité pour mieux en faire une meute de chiens à jeter contre la meute sociale.
Et quand l’un d’eux est tué, on ne parle pas de sacrifice…
 
Il ne fera pas les gros titres.
Il n’y aura pas d’émeutes, que ceux qui ne nous aiment pas mais veulent nous voir partout soient rassurés…
Pas de mouvement de foule pour Reynald Caron, c’est déjà fait, puisque c’est bien cette salope anonyme qui l’a tué.
Pas de commémorations, ni de banderoles « plus jamais ça »…
Non, rien de tout ça, mais nos cœurs et nos mémoires de flics.
 
Parce que pour nous, « plus jamais ça », ça n’existe pas…
 
Condoléances à la famille de Reynald Caron, et à ses collègues.
 
Ton assassin a été jugé, six mois fermes pour violences volontaires ayant entraîné la mort sur personne dépositaire de l'autorité publique.
Six mois....C'est ce que vaut la mort d'un flic aux yeux de la république.
 
Le prénom de ton assassin est sur tous les journaux, mais toi on t'oublie.....Trop vite.

Voir les commentaires

Lueur d'espoir

28 Janvier 2009, 10:56am

Publié par Simon Duplessis

Dans ce monde qui ne va pas bien, une petite lueur d'espoir apparait . Cette lueur, c'est le début la prise de conscience et de la révolte  contre l'oppression intellectuelle sioniste. Celle-ci a été instituée avec  le culte martyrologique de la Shoah qui nous est imposé depuis des années. Tous,  nous sommes marqués par ce péché originel même si pour la plupart nous sommes  nés après la 2° guerre mondiale et même si nos parents ou grand-parents ont souffert et lutté eux aussi  contre l'occupant nazi. Mais il est dit que nous devons être coupables tout simplement parce que nous sommes des européens non-juifs. La Loi Fabius-Gayssot est venu parachever cette oeuvre de culpabilisation générale tandis que le juif quelqu'il soit est devenu intouchable. Ainsi, le simple fait de prononcer le mot "juif" est devenu un acte antisémite.  Quant à Israel, il  a mené sous prétexte de se  défendre une politique d'expansion territoriale et d'agression impitoyable. Ainsi, il  a pu berner une génération d'occidentaux de bonne foi qui a cru que le sort de l'occident se jouait en Palestine.
La guerre du Liban de juillet 2006, le "massacre" récent à Gaza ont permis de révéler la nature profonde du gouvernement sioniste Israelien. L'opinion internationale ne peut plus se tromper et seuls les sionistes inconditionnels osent soutenir encore Israel.
En même temps la crise des subprimes, la présumée guerre contre le terrorisme en Irak et en Afghanistan ont mis en évidence la responsabilité d'une élite sioniste (juive et non juive) aux commandes des finances internationales et omniprésentes dans les cercles du pouvoir étatsunien et dans les médias occidentaux.
Bien entendu, il ne s'agit pas de fustiger la communauté juive dans son ensemble qui a souffert et qui risque de souffrir encore indirectement de la turpitude de quelques uns. Ceci n'empêche pas de s'étonner du rôle incontestable mené par certains de leur congénères dans les révolutions et  les guerres mondiales, dans l'avénement du communisme et  du capitalisme mondialisé . Il faut arrêter de nous faire croire à l'existence d'un antisémitisme endémique, spontané et irrationnel. Pour cela, il faut rechercher dans  l'histoire la cause profonde des événements .

Hervé Ryssen : les éspérances planétariennes
Nista Webster : la révolution mondiale
Jean Lombard : la face cachée ce l'histoire moderne
William G. Carr : des pions sur l'échiquier


Voir les commentaires

Oeil pour oeil, dent pour dent !

26 Janvier 2009, 21:44pm

Publié par Simon Duplessis

Voir les commentaires

Justifier le mal

26 Janvier 2009, 03:05am

Publié par Simon Duplessis

Gaza : un bilan trés lourd : 1300 morts et 5 fois plus de bléssés, un territoire détruit à 80 % . Voila une réponse totalement disproportionnée de l'état hébreux. Et pourtant, la presse française dite de droite  défend l'indéfendable.
Ainsi, rendez- vous compte : les lâches combattants du Hamas n'osent pas se mettre en face des chars pourqu'on les tue simplement; ils se planquent en haut des immeubles si bien que Tsahal est obligé de détruire l'immeuble concerné. On ne va pas tout de même pas risquer la vie d'un brave soldat juif. Il y a des civils à l'intérieur, femmes et enfants ? C'est bête mais on leur avait  pourtant déja dit de partir. Où ? on ne sait pas  mais bon, il y a d'autres immeubles...Le comble , c'est que Al Jezira  ose montrer les cadavres des ces enfants à la TV, c'est dégueulasse, non ?
Le pire pour ces journalistres se passe en France;   tous ces keffiehs que l'on voit place de la nation, ça fait peur.

Voila le discours de Mrs d'Orcival, Pons  et Rioufol respectivement de Valeurs Actuelles (si c'est cela leurs valeurs ..) et du Figaro. Il faut d'ailleurs noter que  dans le même VA,  Frédéric Pons nous parle sans rire d'éthique militaire à propos du livre du colonel Royal "l'éthique du soldat français" : en agissant sans discernement, on ne peut que favoriser et exacerber les réactions postconflit. Cela signifie qu’avant toute action de combat, il faut choisir le juste niveau de force à appliquer pour remplir la mission, afin de préserver les populations civiles et de pouvoir ensuite gérer “l’après-conflit”.

 Dans cette malheureuse histoire, il ne s'agit pas d'être contre n'importe qui et n'importe quoi, de se trouver un axe du mal. Il faut tout simplement reconnaitre que le mal aujourd'hui à Gaza, c'est Israël et il n'existe pas d'excuse pour justifier le mal.

                                

Voir les commentaires

Besson nous prend pour des cons !

25 Janvier 2009, 21:12pm

Publié par Simon Duplessis

Ce soir, j'écoutais en voiture sur RTL le nouveau ministre de l'Immigration et de l'Identité nationale, Eric Besson.
On se doutait  bien qu'un ancien du PS se trouverait  à l'aise à ce poste dans le gouvernement Sarkozy car le PS et L'UMP font la même politique depuis 30  en se refilant  le pouvoir en alternance. Ils sont copains comme cochons, l'affaire est entendue.
Besson s'est exprimé correctement malgré sa langue de bois et a fait conscienceusement de la lèche à ses petits camarades Famela Amara et Yazid Sabeg. Comme toujours, chez ces gens là, l'incantation remplace l'argumentation et finalement, on a encore vraiment l'impression d'être pris pour des cons.

Question de Jean-Michel Aphatie: l'immigration menace t-elle l'idendité nationale ? Réponse : non. bien sûr !
Pourtant le gaulois franchouillard de base que je suis ne comprend plus :  A Paris ou ailleurs , n'avez vous pas l'impression parfois  d'être à Bamako  ou à Alger - le soleil en moins -  en fait de n'être plus chez vous  ?  et les hordes de Magrhébins qui sifflent la Marseillaise lors des rencontres sportives témoignent-elles d'un amour respectueux de notre pays ?

Quelles sont les valeurs de la France demande encore Aphatie ?  Besson de répondre : "c'est simple , ce sont  les valeurs républicaines"  ! Comme si la France était née en 1790.
Ensuite Besson prend les devants : il affirme que l'immigration musulmane en France ne pose aucun problème. D'ailleurs , lui, a vécu au Maroc et il y a toujours eu là-bas, dit-il, une bonne ambiance entre les musulmans, les juifs et les catholiques. C'est formidable, d'ailleurs je le confirme ; j'ai passé des vacances à Marrakech et je suis revenu entier.

Mais Besson oublie t-il que la discrimination religieuse est inscrite en toutes lettres dans le coran, les musulmans ne doivent en aucun cas "obéir" à un supérieur non musulman. Dans les pays musulmans à constitution "laïque" ou semi-islamisée, les postes de responsabilité dans la fonction publique, les institutions d'enseignement, les hôpitaux, les entreprises d'état, la police et l'armée sont réservés aux musulmans par une sorte de règle non écrite mais toute aussi implacable que le coran dont elle suit fidèlement les directives.
Un musulman peut-il changer de religion sans problème dans ces pays ? les chrétiens ne sont -ils pas persécutés de par le monde  ? ( Irak, Inde, Indonésie, Soudan etc)

Qu'adviendra t-il quand les musulmans en  France seront majoritaires ?
Besson ne s'est pas posé ces questions. Elles sont pourtant pertinentes .

Pour le reste, on a bien pleuré tous ensemble de ce qui arrive au pauvre Julien Dray, jeté en pature à la vindicte journalistique." Il reste un ami et il est certainement victime de son tempérament bordélique (sic) mais je le crois innocent". C'est beau l'amitié !


Voir les commentaires

Boycott : les produits qui financent la guerre à Gaza

12 Janvier 2009, 23:35pm

Publié par Simon Duplessis

Boycott : les produits qui financent la guerre à Gaza

Mecanopolis, vendredi 09 janvier 2009 via le gentil

1174129-1516115.jpg?v=1231504114

Le code barre sur la plupart des produits israéliens commence par : 729

Parmi les produits israéliens :

Carmel (fruits et légumes)
Jaffa (fruits et légumes)
Kedem (avocats)
Coral (Cerises)
Top (fruits et légumes)
Beigel (biscuits apéritifs)
Hasat (agrumes)
Sabra (repas complets)
Osem (soupes, snacks, biscuits, repas complets préparés)
Dagir (conserves de poissons)
Holyland (miel, herbes)
Amba (conserves)
Green Valley (vin)
Tivall (produits végétariens)
Agrofresh (concombres)
Jordan Valley (dattes)
Dana (tomates cerises)
Epilady (appareils d’épilation)
Ahava (cosmétiques de la Mer morte)

Les produits des entreprises qui soutiennent l’Etat d’Israël (américaines ou européennes)

COCA-COLA - Marques du groupe : Aquarius, Cherry Coke, Fanta, Nestea, Sprite, Minute Maid, Tropical. Cette entreprise soutient l’Etat d’Israël depuis 1966.

DANONE - Marques du groupe : Arvie, Badoit, Belin, Blédina, Phosphatine, Chipster, Evian, Galbani, Gervais, Heudebert, Lu, Taillefine, Volvic. Danone vient d’investir dans le Golan, territoire syrien occupé depuis 1967 par Israël.NESTLÉ - Marques du groupe : Aquarel, Cheerios, Crunch, Frigor, Friskies, Galak, Golden Grahams, Kit Kat, Maggi, Mousline, Nescafé, Ricoré, Quality Street, Vittel, Perrier, Buitoni. La société suisse possède 50,1 % des capitaux de la chaîne alimentaire israélienne Osem. La firme est accusée depuis les années 50 de détruire l’économie et la santé des peuples du Tiers-Monde, notamment par l’imposition de ses laits en poudre pour bébés en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

INTEL - Cette grosse entreprise produit la plus grande partie des puces électroniques PENTIUM 4 utilisées par les ordinateurs PC dans son usine de Kyriat Gat, installée sur le site de Iraq Al-Manshiya, un village palestinien rasé après son évacuation en 1949 par les soldats égyptiens. 2 000 habitants furent chassés de leur terre, malgré un engagement écrit, supervisé par les Nations unies, des sionistes à ne pas toucher à la population. Une campagne de leurs descendants aux USA en 2003 a amené INTEL à suspendre un projet d’investissements de 2 milliards de dollars pour une extension de l’usine Fab 18 de Kyriat Gat.

L’ORÉAL - Marques du groupe : Biotherm, Cacharel, Giorgio Armani Parfums, Lancôme, Vichy, La Roche-Posay, Garnier, Héléna Rubinstein, Gemey-Maybelline, Jean-Louis David Shampooings, Le Club des créateurs de beauté (vente de produits cosmétiques par correspondance), Redken 5th Avenue, Ralph Lauren parfums, Ushuaïa. L’Oréal a ainsi investi des millions en créant une unité de production à Migdal Haemeck, à tel point que le Congrès juif américain a exprimé sa satisfaction de voir l’Oréal « devenir un ami chaleureux de l’Etat d’Israël ».

ESTÉE LAUDER - Marques du groupe : Aramis, Clinique, la Mer, DKNY, Tommy Hilfiger. Outre ses investissements, le directeur est le président d’une des plus puissantes organisations sionistes US, le Fonds National juif.

DELTA GALIL - Cette entreprise israélienne est spécialisée dans la sous-traitance de produits textiles notamment dans celui des sous-vêtements. De nombreux sous-vêtements de marques étrangères proviennent ainsi directement des usines de Delta Galil. C’est le cas pour Marks & Spencers, Carrefour (Tex), Auchan, Gap, Hugo Boss, Playtex, Calvin Klein, Victoria’s Secret, DKNY, Ralph Lauren.

LEVI STRAUSS JEANS ET CELIO (magasins spécialisés dans les vêtements pour hommes) Ces entreprises fort bien implantées en France financent les nouvelles colonies en Palestine mais également les écoles des religieux extrémistes dans le monde.

TIMBERLAND (Vêtements, chaussures, chaussettes) - Tout comme son homologue Ronald Lauder, le PDG de Timberland Jeffrey Swartz est un membre actif du lobby sioniste US. Il a conseillé ainsi d’encourager la communauté juive US à se rendre en Israël mais également d’envoyer des soldats israéliens pour mener la propagande pro-israélienne aux USA.

DISNEYLAND - L’entreprise Disney n’a rien d’idyllique et contribue par son soutien à Israël à semer la mort en Palestine. Elle approuve ainsi tacitement l’occupation illégale de Jérusalem-Est en faisant de Jérusalem lors d’une exposition au Centre Epcot en Floride la capitale d’Israël, cela en violation des résolutions internationales de l’ONU.

NOKIA - Le géant finlandais de la téléphonie commerce activement avec l’Etat d’Israël. Dans une interview au Jérusalem Post, le manager du groupe déclarait : qu’ Israël faisait partie des priorités de l’entreprise. Un centre de recherche Nokia a ainsi vu le jour en Israël.

MC DONALD’S - Entreprise emblématique de l’impérialisme culturel US, la célèbre chaîne de restaurants fast-food apporte un soutien non négligeable à l’Etat israélien. McDonald’s dispose de 80 restaurants en Israël et y emploie près de 3000 personnes. Elle y interdit à son personnel de parler arabe. Aux USA, l’entreprise figure parmi les heureux partenaires de l’organisation sioniste «Jewish Community » basée à Chicago. Cette organisation travaille en effet pour le maintien de l’aide militaire, économique et diplomatique apportée par les USA à Israël.

CATERPILLAR - (Equipement pour bâtiment mais également, vêtements, chaussures) - Une large campagne doit être menée en France pour dénoncer la participation criminelle de Caterpillar aux destructions des maisons en Palestine par ses bulldozers géants. C’est avec un Caterpillar que la pacifiste américaine juive Rachel Corrie a été tuée par un soldat israélien en 2003.

La chaîne hôtelière ACCORHOTEL (Etap, Ibis, Mercure, Novotel, Sofitel) - Cette chaîne a plusieurs hôtels en Israël, et récemment, elle a ouvert une succursale dans les territoires syriens occupés, dans le Golan.

Les chaînes alimentaires présentes dans les colonies israéliennes : Domino Pizza, Pizza Hut, Häagen Daaz, Burger King

Autres produits : Cigarettes Morris (dont Marlboro), Produits Kimberly-Clarck (Kleenex, Kotex, Huggies), SanDisk (informatique), Toys RUs (jouets)

Cette liste est non exhaustive.

Voir les commentaires

1 2 > >>