Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Eclairage

Promesses

26 Janvier 2010, 16:27pm

Publié par Simon Duplessis

La prestation de Nicolas Sarkozy hier soir sur TF1, lors du JT, puis de l’émission « Paroles de Français » a fait logiquement aujourd’hui la Une des rubriques traitant de l’actualité politique. Interrogé par Laurence Ferrari, qu’il a neutralisée rapidement en faisant une allusion à son salaire qui pourrait « choquer les téléspectateurs », et par un panel de onze français nettement plus combatifs, le chef de l’Etat, soucieux de montrer qu’il n’est pas déconnecté du quotidien difficile de nos compatriotes s’est livré à son numéro habituel : promesses à la pelle et plaidoyer pro domo.

Sur l’ensemble des sujets abordés Nicolas Sarkozy a voulu rassurer les électeurs : l’identité nationale c’est bien, la pollution c’est pas bien, les clandestins kurdes qui ont débarqué en Corse seront renvoyés dans leur pays, le chômage va baisser, « la stratégie économique et sociale va porter ses fruits », la consommation va reprendre.

Ce qui fait une belle jambe au million de chômeurs qui arrive en fin de droits, dont 38% seulement auront droit à une aide sociale contrairement aux dires du chef de l’Etat… Mais ce n’est pas tout, « super Sarko » a annoncé qu’Henri Proglio va renoncer à Veolia pour se consacrer « à 100% » à EDF, la pérennité du régime des retraites sera maintenue, que les banques doivent « faire leur travail », qui n’est « pas d’aller jouer avec les traders sur les marchés boursiers », que Renault n’a pas été aidé pour « continuer les délocalisations », que la France n’enverra pas de nouvelles troupes en Afghanistan, mais des « formateurs ».

Last but not least, la discrimination positive va se poursuivre au détriment des « gaulois » et au profit des banlieues « jeunes » a-t-il encore claironné… Certains se sont aussi interrogés sur l’utilité de ce type d’émission. Comme l’a noté Philippe Randa dans sa chronique, « attend-on d’un président qu’il vienne ainsi papoter de tout et de rien, des petits malheurs des uns et des grandes angoisses des autres, consoler à sa gauche et cajoler à sa droite, promettant des lendemains qui chantent et des surlendemains qui rient, répétant comme un leitmotiv qu’il est à l’écoute des préoccupations de tout à chacun dès qu’il entend une plainte ?

S’il y a bien une chose que la Sarkozie n’a pas révolutionné, c’est l’absence totale de surprise de telles émissions qui n’ont de politiques que leur intitulé ». Dans ce face à face avec onze français savamment sélectionnés, « Nicolas Sarkozy a été un excellent saltimbanque, dégoulinant de bons sentiments, rabâchant ses bonnes intentions, insistant sur sa bonne politique, son bon Premier Ministre, sa bonne Ministre de l’Économie, ses bonnes résolutions, son bon espoir de sortie de crise… Bref, Nicolas Sarkozy était venu pour le marteler et ne s’en est pas privé : c’est un bon président. Avis à ceux qui en douteraient et honni soit qui ne voit en lui qu’un bon larron, doublé d’un bon endormeur, à défaut d’un bon samaritain »…

Gollnisch2010

Commenter cet article

Prospectiviste 27/01/2010 13:13


Cher M NN , je ne sais toujours pas ce qu'est être français au sens actuel du terme mais ce n'est pas grâve puisque je connais les paroles de la Marseillaise qui sont , je crois en français de par
chez moi : "aux armes citoyens....."
Veillez à ce que ce refrain ne soit pas entonné et mis en application par nous autres pauvres imbéciles heureux que l'on mène en troupeau à l'abattoir et qui avont le pouvoir d'être lucides et de
ne pas tomber dans le panneau de nos écrans plats!
Il pourrait vous en couter !


Marie-Marie 27/01/2010 12:44


encore cette Marie-Marie fantôme qui se permet de signer sous mon pseudo je n'en vois toujours pas l'intérêt  (lancelot est-ce vous ???)  Simon vous qui savez tout et qui pouvez tout
(c'est votre blog non ???)  ne pouvez-vous pas passer à la trappe mes trop nombreux voleurs de pseudo ????    please laissez moi  être l'unique de ce blog  merci
d'avance

quand au numéro de cirque de notre nano-ne-vaut-rien  j'a carrément décidé de ne pas le regarder cela m'aurait mis de mauvaise humeur une fois de plus ... j'ai préféré aller à la piscine et
lire un super-bouquin !!!!


Prospectiviste 27/01/2010 12:26


Et ces journalscribouillards couchés devant le professeur en com !

La nomenclature dure et se comprend en période de "crise".Mieux vaut la fermer et encaisser que de sortir le bout de son nez !

Moi, ce que j'ai vu c'est un président patelain et faussement compréhensif prêt à bondir sur son tel pour menacer tel président de grande surface et lui faire infléchir une politique de l'emploi
légale et astucieuse issue du manque de courage de toute la clique politique(majorité, parlementaires, ministres, élus locaux....) qui consiste à embaucher deux personnes en heures normales pour un
total inférieur au total d'heures requises sur un poste plutôt qu'une qui ferra des heures sup mieux payées (hors charges salariales) ! Sarko n'a effectivement pas fait d'école de commerce.Il
lui manque effectivement quelque chose.

Quant au reste....du compassionnel comme d'habitude !

Sarko je te vois .......


LGS 27/01/2010 12:04



Rien ne bougera sans une guerre civile : RIEN !
on peut au moins se foutre de leur gueule, c'est tout ce qu'il nous reste !
http://legaysavoir.blogspot.com/2010/01/gays-of-world-abc-or-acdc.html



Chouan très récalcitrant 27/01/2010 10:57


Entre nous, Simon, je n'aime pas tellement que vous utilisiez les initiales NS en parlant du N1.Elles correspondent à celles de quelqu'un que vous connaissez et je ne parle pas, bien sûr de Notre
Seigneur.
Pour en revenir à Sarkoléon, que l'on pourrait remplacer par la formule magique MH1N1(machin et nain) je connaît quelqu'un qui dirait "tout ça c'est du pipeau !" En effet notre boni-menteur
national, marchand de cravates à la sauvette, expert en anesthésie générale, descendant du Coq gaulois (dont on oublie que c'est le seul animal qui chante victorieusement avec les
pattes dans la merde), nous  joue du pipeau. Mettons lui un turban sur la tête, asseyons-le en tailleur sur la place Jama El Fna à Marrakech ; il hypnotisera un serpent à sonnettes. Ben
si ! Il a bien hypnotisé le quart d'un peuple à sornettes !